Sainte mère Teresa ?

Publié le 20 Mai 2015

 

“La solitude et le sentiment de n'être pas désiré sont les plus grandes pauvretés.”

Mère Téresa

“La plus grande souffrance est de se sentir seul, sans amour, abandonné de tous.”

mère Téresa

Il y a beaucoup de souffrance dans le monde, énormément. Et la souffrance matérielle, c'est souffrir de faim, souffrir d'être sans abri, souffrir de toutes sortes de maladies, mais je persiste à croire que la plus grande souffrance, c'est d'être seul, de se sentir mal-aimé, de n'avoir simplement personne. J'en suis venue à me rendre de plus en plus compte que la pire souffrance que puisse vivre un être humain, c'est de n'être pas désiré.

mère Teresa

Mère Teresa, sainte en septembre 2016

 

mise au point.

 

RV) Le directeur du bureau de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a tenu à faire une mise au point suite aux nouvelles parues dans certains médias italiens concernant la canonisation de Mère Teresa pendant le Jubilé de la Miséricorde. Un prélat de la curie aurait affirmé que le Pape François pourrait canoniser la fondatrice des missionnaires de la charité le 4 septembre 2016. Mgr Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation l’aurait assuré lors d’une réunion avec les autorités de Rome consacrée à la préparation du Jubilé. Le père Lombardi a expliqué à la presse que le calendrier des événements prévus pendant l’Année Sainte étaient encore à l’étude, et que les différentes hypothèses de travail n’avaient pas encore été confirmées officiellement. Quant à Mère Teresa, sa cause est toujours en cours et il serait donc prématuré de parler d’une date fixée pour sa canonisation.

Née dans une famille albanaise en Macédoine, Mère Teresa a consacré sa vie aux pauvres, aux malades et aux mourants, pendant plus de 40 ans à Calcutta en Inde. Très populaire parmi les chrétiens, elle a été béatifiée par Jean-Paul II en 2003 en présence de quelque 300 000 fidèles. 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article