solitude d'octobre .. ne chercher que Dieu

Publié le 19 Octobre 2015

 

Un seul acte de foi est une chose splendide, inouïe. Saint Jean de la Croix disait:" Une seule pensée de l'homme est plus grande que l'univers, et partant Dieu seul en est digne." Il entendait: une pensée humaine, mais une pensée habitée - pour lui c'était inséparable - par la nuit de la foi.

Un seul acte de foi, c'est plus beau que tous les spectacles de l'ici-bas.

 

cardinal Journet .

 

 

 

 

 

Voyez comme autour de nous tout s'écroule, tout nous échappe, tout s'en va. Lui, il ne s'éloigne jamais ! Prope es tu Domine ..."

 

dom Delatte

"Pourquoi chercher Dieu ? Parce que Dieu est, et qu'il y a en nous un désir naturel de Dieu qui nous le fait chercher comme à tâtons malgré tout Ac 17, 27.

Mais tous les hommes, et les sages comme les autres, ayant hérité d'une intelligence blessée par le péché originel, n'arrivent pas par eux-mêmes à passer du naturel au surnaturel.

S'ils ne sont pas aidés par la grâce, ils se fourvoient tellement facilement dans leur recherche de Dieu. Voulant instinctivement ramener Dieu à la mesure de leur connaissance, ils dissolvent la divinité dans un panthéisme plus ou moins mou ; à moins que Dieu soit relégué dans des sphères très éloignées où il ne « gêne » plus, si même on ne le nie pas purement et simplement.

Mais si on ne veut pas croire en Dieu, ce n'est pas pour croire en rien, mais pour croire en n'importe quoi, les sectes qui fourmillent aujourd'hui le montrent à l'évidence.

 

Mais comment chercher ?

C'est que Dieu, ne se laisse pas trouver au bout d'une équation mathématique, ni au travers d'un télescope, ni au fond d'une bibliothèque, ni au terme d'un discours philosophique, même si tout cela peut être des points de passage sur les voies qui y conduisent.

Comment chercher ? Dieu a fait connaitre qui il était par son Fils. En ces temps qui sont les derniers, Il a envoyé son Fils, Parole éternelle du Père, parmi les hommes. Et que Jésus, le Verbe de Dieu fait chair, nous a-t-il vraiment apporté ? Manifestement pas la paix, ni la prospérité tous azimuts. Il nous a apporté une seule chose : Dieu. Il a apporté Dieu. Dès lors, nous connaissons sa face, dès lors nous pouvons l'invoquer, dès lors nous connaissons le chemin que, comme hommes, nous devons emprunter dans ce monde pour aller au Père. Benoît XVI, ''Jésus de Nazareth'', t. 1, p. 64.

Rechercher Dieu pour le connaitre, l'aimer et le servir passe donc par la connaissance, l'amitié, l'union, l'obéissance à son Fils, icône resplendissante du Père.

 

Et comment connaître le Christ, comment rencontrer sa personne ?

 

C'est dans la foi, cette adhésion ferme au message qu'il nous a transmis, que nous le rencontrons ici-bas.

Et pour nourrir notre union à lui, la façon la plus immédiate c'est l'Eucharistie vrai Corps et vrai Sang du Seigneur Jésus avec son âme et sa divinité.

Et puis, nous faisons connaissance avec le Christ à travers sa Parole ;

Et aussi dans la prière, qui est le moyen le plus authentique de poursuivre cette recherche.

Chercher Dieu, c'est le demander. Très particulièrement dans la prière en commun : lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux. Prière qui s'épanouit en contemplation silencieuse, prélude déjà de la découverte béatifique. RP Paissac OP, ''Une médiation sur le Pater'', p 4.

Le Christ nous a dit que c'était encore lui quand nous visitons les malades, les prisonniers et aux pauvres en tous genres.

On recherchera donc Dieu en ramenant toujours son âme à lui, à tout instant du jour, et en l'y maintenant. Revenir sans cesse au centre. Travailler et vivre devant Lui. Prendre devant Lui l'attitude intérieure et extérieure que nous savons aimée de Lui.

C'est un acte de charité parfaite que de recueillir et ressaisir toujours son âme pour la replacer devant Dieu. Dom Delatte, ''Lettres'', p. 200.

Et voici que tu étais au-dedans de moi – disait saint Augustin –, et moi au dehors et c'est là que je te cherchais (...) Tu étais avec moi et je n'étais pas avec toi. (...) Tu as appelé, Tu as brillé, Tu as embaumé, j'ai respiré et, haletant, j'aspire à Toi (...) Tu m'as touché et je me suis enflammé pour Toi (...) et vivante sera ma vie toute pleine de Toi. Confessions.

J'achève par une prière de saint Anselme, un grand moine qui a été toute sa vie profondément travaillé par la question de Dieu. Il reste un de nos modèles dans la vie consacrée à l'école de saint Benoît :

Aie pitié de nos laborieux efforts vers Toi, nous qui ne pouvons rien sans Toi. Enseigne-moi à Te chercher et montre-Toi quand je Te cherche ; car je ne puis Te chercher si Tu ne me l'enseignes, ni Te trouver si Tu ne Te montres.

 

Dom Bertrand de Hédouville osb+

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article