un petit coin perdu de banquise.

Publié le 27 Novembre 2015

 

le pied ! avec la messe , de ces messes basses sobres et priantes,  un prêtre, un moine, un pope,  loin de ce monde d'abrutis. ça existe peut-être... qui sait ! à Tvilissi , non pas ces gens qui ne pensent qu'à se mettre les pieds sous la table,  qu'à se faire servir, qu'à vendre leur prodruit, ça y en a à tous les coins de rue; la religion:  pire que "cillit bang " ! parfois à vômir où on vend tout comme des produits d'entretien. Et plus il y en a plus ça passe. 

non un prêtre quoi. un de ces vieux prêtres à la soutane rapiécée, loin des surplis à dentelles déconnecté de ce monde de consommation.

!  pouvoir ouvrir enfin son coeur à quelqu'un, - c'est terrible de ne plus pouvoir ouvrir son coeur -   retrouver son innocence, la paix de son âme. ils sont  tellement  loin les 20 ans où on est sûr de tout.

c'est comme espérer l'euromillion à l'heure actuelle ! ... il faut savoir alors  laisser échapper de temps en temps bien des larmes dans un petit coin perdu de banquise quand on n'a plus que ça à offrir, en attendant l'heure. On pleure si souvent pour rien ... on en a  fait son deuil de tout ça . pour ce que ça a donné !  quand c'est comme ça, c'est le trop plein et ça déborde . pour du vent tiens ... 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article