l'insolite du jour. à 3300 mètres à Verbier

Publié le 29 Juillet 2016

je ne sais plus lequel des miens y est faisant de l'alpinisme impressionnant .  carrément dans le vide, je ne savais pas c'est le top .. !

félicitations.

 

Les premières notes des cors s’élèvent dans la brume, bientôt rejoints par la plainte des trompettes et le doux râle des trombones. L’air grave, presque inquiétant, tournoie au-dessus des sommets enneigés. On aperçoit, au loin, l’échine du Cervin et la robe givrée de la Dent Blanche.

Il est à peine six heures du matin. Une trentaine de musiciens, âgés de 15 à 28 ans, sont installés cahin-caha sur le petit plateau de pierre au sommet du Mont-Fort, dans les Alpes valaisannes. Perchés à 3300 mètres d’altitude, dans la pénombre du petit matin, ils entament «Nuit», la première partie de la «Symphonie alpestre» de Richard Strauss. Difficile d’être plus à propos.

 Les courageux sont américains, brésiliens ou hongrois et tous sont membres de l’un des trois orchestres (principal, junior ou de chambre) du Verbier festival. Ce dernier invite, chaque été, des dizaines de jeunes talents du monde entier à intégrer son Académie de musique classique, dispensant cours et autres masterclass. Des petits prodiges qui ont accepté, entre deux répétitions, de venir jouer les pieds dans la neige (ou presque) pour la nouvelle vidéo promotionnelle de la station. Musique, nature et lever du soleil : il est vrai que la formule à de quoi faire rêver. Au-dessus de leurs têtes, un drone bourdonne d’ailleurs déjà en quête d’images vertigineuses.

 

le temps.

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article