de désir et des trompes l'oeil.

Publié le 18 Août 2016

 

comme dans toute une existence on peut se planter quand même, quand on ne Le cherche pas vraiment. Surtout si on a eu de gros problèmes affectifs. La  vie religieuse n'est pas sans doute pour ce genre de personne. Il faut une vie équilibrée et saine pour y tendre. Très rare aujourd'hui. A Lourdes, une religieuse psychologue refusait des vocations à cause de tout ça. j'en avais discuté avec elle, des déséquilbrés psychologiques même dans la religion, il y en a pas mal. L'absence de vie familiale peut-être souvent un obstacle à la vie monastique, le risque de mélanger tout, et d'attendre de la vie monastique ce qu'elle n'est pas en mesure de donner, de remplacer les absences, croire qu'on peut en faire un second refuge quand le premier était un échec.

La crise des vocations n'est que l'écho de la crise de la famille. Familles éclatées = vocations avortées.

J'espère qu'on aura encore des sermons de profession . 

Toute mon existence aura été un long bug. Un ordinateur qui se plante c'est quelque chose, quand c'est toute une vie.

Pourquoi certains ont-ils plus de chance?  Pourquoi la même chance n'est pas donnée à tout le monde? peut-être  pour ça qu'on a encore plein de rancoeurs. Peut-être pour ça aussi qu'on refuse certaines injustices. On est plus près de ceux qui sont lésés, brimés, parce qu'on l'aura été peut-être pendant toute une vie. Plus près de ceux qui souffrent dans leur corps comme dans leur âme

Il n'y en a qu'un à l'abbaye qui connaissait parfaitement tout ça. il n'y a jamais eu personne d'autres.  Même le père Abbé!

On n'a pas envie de réitérer les mêmes choses peut-être l'envie de tourner la page même si c'est trop tard. 

A Lourdes, il est allé prier pour moi. je n'ai eu aucun doute sur son affection à mon égard.

j'aime bien l'avoir dans mes amis de facebook. ces souvenirs de Triors, de Fontgombault. Il a bien grandi depuis. D'étudiant à chef d'entreprise, le temps a passé bien vite.

J'ai repensé à toute sa famille que je croisais dans l'enceinte de l'abbaye. des gens vraiment édifiants, une maman comme on aurait aimé avoir. Tradis mais sans idéologie, au sens catholique du mot. des gens biens comme il en existe encore heureusement.

Normal famille de militaire. Des gens équilibrés quoi.

Sans doute une de ces exceptions à la règle, car  quand j'en parlais à mon père maître de ces familles édifiantes,  il me disait "vous savez Philippe, ne vous fiez pas aux apparences, il y a beaucoup de drames, derrière tout ça."

 

Peut-être n'allais-je à l'abbaye que pour ça! je remets en doute mes recherches de Dieu.

Dieu s'en est peut-être servi, qui sait! des désirs même humains Il les aura tournés à son profit. Il en est libre et seul propriétaire...

peut-être pour ça qu'on se sent pas prêt encore de retourner à Fontgombault. Ca demande encore beaucoup de purifications. Si j'y retourne ce ne sera sûrement plus avec les mêmes envies, les mêmes attentes. Comme j'irais aussi bien à Solesmes  Dieu sera passé par là.   Au fond quand on ne recherche que Dieu même les formes liturgiques ne devraient être plus un obstacle. A savoir si on Le recherche Lui, ou tout ce qui l'entoure. 

Je pense à un nouveau prêtre cuvée 2016

Maintenant il est heureux, il peut dire sa messe tranquillement sans entraves. Il voulait que je lui serve sa première messe, mais je ne m'en sentais pas digne tellement loin de tout ça. Le chemin est  encore long pour retrouver la vie de la grâce; il suffirait d'un rien pourtant.

Je pense souvent à lui.  j'aime bien quand il m'avait demandé si je connaissais encore les prières au bas de l'autel ! oh oui, et par coeur..

... allez prières pour la retraite de l'opus sacerdotale à l'abbaye . Se poser trop de questions c'est pas très bon. Essayer d'avancer. Encore et encore. Maintenant, aujourd'hui, dire quand même oui. Aujourd'hui, faire encore un tout petit quelque chose de plus un petit rien, croire que sa vie est peut-être encore utile. même si on en a d'énormes doutes.  En dehors de ses petits musiciens, qui sait ! ça valait peut-être la peine de la vivre.

faut faire confiance.

 

à Céline si si tout a de l'intérêt pour moi !

 

"Cela me touche, sans doute parce que je crois y retrouver des échos de ce que je ressens. Mon message est sans aucun intérêt pour vous, je le sais. Je souhaitais juste vous dire que j'espère me tromper sur votre état d'esprit, et que vous êtes un homme heureux. "

qu'est-ce qu'un homme heureux ? Chaque fête religieuse n'en fait que rouvrir des plaies mal cicatrisées. Heureux, si quand je me vois dire mon chapelet, retourner à la messe, parce que je sais que tout ça n'est pas naturel.

 

heureux? bof ! on touche à la vraie réalité . je saurai peut-être que là-haut sans doute ce que c'est qu'être heureux, enfin!

 

 

 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article