oh nuit, qu'il est profond ton silence ..

Publié le 31 Août 2016

 

 

 

 

  mais c'est vrai au fond! manquait plus que ça !

 

 

 

 

 

Pour survivre,

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

 

 

Charles Baudelaire

 

Rédigé par Philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article