Où vais-je, mon Dieu !

Publié le 15 Octobre 2016

Foto

« Seigneur mon Dieu, je ne sais pas où je vais, je ne vois pas la route devant moi, je ne peux pas prévoir avec certitude où elle aboutira. Je ne me connais pas vraiment moi-même, et, si je crois sincèrement suivre Votre volonté, cela ne veut pas dire qu’en fait je m’y conforme.

Je crois cependant que mon désir de Vous plaire, Vous plaît. J’espère avoir ce désir au cœur de tout ce que je fais, et ne jamais rien faire à l’avenir sans ce désir. En agissant ainsi, je sais que Vous me conduirez sur la bonne route, même si je ne la connais pas moi-même. Je Vous ferai donc toujours confiance, même quand j’aurai l’impression que je me suis perdu et que je marche à l’ombre de la mort. Je n’aurai aucune crainte car Vous êtes  toujours avec moi et jamais Vous ne me laisserez seul dans le péril.

Amen »

Thomas Merton.

[:malavita:1]même dans une ville pourrie ! d'aillleurs tous les clercs rencontrés sont d'accord avec moi au moins sur ce point. pire que Macaye. Où vais-je ? dans les méandres de Chopin, té, c'est pas de tout repos. L'Adour en folie.

il n'y a que la fin que ça se termine dans le calme et encore ! si on peut dire ouf ! alors tout ce à  quoi  il aura cru s'enfonçai  dans la vallée sombre de l'oubli, au moins il n'était pas dépaysé.

le poète  contemplait alors  la nuit froide,

il lui  semblait que l'hiver était revenu, un vent glacé soufflait, un de ces vents de la Russie profonde que lui envoyait Vladimir ou Михаил

un chat miaulait férocement... il lui a semblé reconnaître son préféré qui se laissait facilement distraire par la première chatte venue, il faudrait qu'il pense à lui mettre un bol de lait dehors avec une goutte de vodka, le félin célinien appréciait l'attention, il préférait sa maison à celle des autres qui buvaient volets fermés, 

fermant enfin la boîte de pin des landes, que son filleul avait soigneusement drappée de soie blanche,  le poète pensif se servit   un dernier  verre. Plaignant gigolo belge,  Il se disait: " c'est quand même joli, Chopin!"

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article