Avec l'Immaculée, dans l'Avent (2)

Publié le 22 Novembre 2016

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/80/55/98/805598ff8eb2fce92f47f7b88cb2cce9.jpg

 

   Maintenant que nous avons quelque idée des préparations spirituelles au grand évènement de l'Incarnation, venons-en à la méditation du mystère.

   "C'est dans l'obscurité d'une pauvre maison de Nazareth que se tint la conversation la plus décisive que le monde ait jamais connue". Cet échange de pensées entre l'envoyé divin et la jeune fille israélite marque un tournant de l'histoire religieuse de l'humanité, par ce qu'il signifie en lui-même, et parce qu'il renferme comme conséquences pour l'avenir.

   L'action se développe en plusieurs temps.

   L'ange apparait et salue Marie. Marie se trouble. L'ange la rassure et lui annonce sa maternité future. Marie interroge sur l'accomplissement de ce fait. L'ange lui annonce l'origine toute divine de cette maternité. Marie accepte: Qu'il me soit fait selon votre parole. Chaque temps de ce drame spirituel renferme de grandes profondeurs. Le spirituel tient sous peu de volume, si l'on ose dire. Quelques phrases, quelques sentiments, et c'est un univers.

   Reportons-nous à des évènements purement humains: une déclaration d'amour, une déclaration de haine... quelques mots et toute la vie est changée. C'est bien plus vrai quand nous pénétrons dans la sphère surnaturelle. Tout le divin y est engagé. C'est l'éternelle providence de Dieu, la sagesse infinie, qui se révèle sous des paroles brèves, sous des actes simples. 

   L'Ange apparait et salue Marie. Ce que fut l'apparition, nous n'en pouvons guère juger que par conjecture. Il y eut une forme visible, sans doute lumineuse, pour mettre en relief l'excellente dignité de l'envoyé céleste.. Il y eut aussi des paroles humaines. C'est la supposition la plus naturelle. Mais ce qui doit nous intéresser par dessus tout, c'est le sens profond de ces paroles: Je vous salue, pleine de grâce. Cette salutation, qui depuis a passé sur d'innombrables lèvres humaines, renferme une signification d'une portée extraordinaire. C'est la première fois qu'une créature humaine est saluée d'un tel titre par un envoyé céleste. Du moins, c'est l'Eglise qui nous avertit de la valeur de ces termes. Pleine de grâce, ce n'est pas simplement un hommage à l'élévation morale de Marie, à sa parfaite beauté spirituelle.

   Il faut prendre l'expression en rigueur de terme. La grâce est une mystérieuse participation créée à la nature divine. L'âme de Marie en a reçu autant qu'une créature humaine peut en recevoir. C'est une plénitude. En cette salutation est affirmé le privilège de l'Immaculée Conception. Il n'y a pas un temps, si court fut-il où Marie ne fut pas en possession de cette plénitude.

   Ne craignons pas de nous aventurer jusqu'en ces hauteurs. Ce qui nous manque souvent, c'est une idée des choses surnaturelles. Nous sommes trop souvent utilitaires, ne recourant au divin que selon nos besoins. A la longue, nos idées religieuses se rapetissent à notre mesure. Faisons, au contraire, un effort pour saisir ce divin le mieux possible. Et l'on peut ajouter que nous en serons étonnement récompensés.

   Ce doit être pour nous un réconfort de penser qu'il existe une âme aussi belle que celle de la Vierge Marie.

Pensons-y quand l'humanité nous parait trop proche de l'animalité, par sa barbarie, par ses convoitises brutales. C'est une tentation, spécialement en ces temps-ci, que de mal penser de l'humanité, tant et si bien que nous en arrivons parfois à être scandalisés de voir que Dieu laisse s'accomplir de tels désordres.

   Si Dieu a créé une telle beauté que Marie, pleine de grâce, et aussi les âmes des saints, beautés moins achevées mais très captivantes, il ne faut pas désespérer de l'humanité. Il semble qu'à travers l'âme transparente de Marie, nous apercevons le grand amour de Dieu pour l'homme. Car elle est notre soeur en humanité, " l'honneur de notre peuple".

   Si Dieu a eu tant d'égards pour un être appartenant à notre race, cela ne nous donne-t-il pas l'espérance qu'il jettera un regard favorable sur tous les autres membres de cette race?

 

   L'extraordinaire révélation qu'une fille des hommes ait été si pure et si belle doit être une source de joie et de consolation, pour le temps, et pour l'éternité.

   Il faut nous rafraîchir sans cesse l'âme à cette source bienheureuse. Elle nous donnera l'espoir indéfectible d'une amélioration de l'humanité. Cet envahissement de l'humanité déchue par l'amour miséricordieux de l'Eternel, c'est tout le Christianisme.

   Et ce nous est une joie, douce et vivifiante, que cette grâce nous soit transmise à travers l'âme toute pure de la Vierge de l'Annonciation.

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article