de la jalousie (suite et fin )

Publié le 17 Novembre 2016

Afficher l'image d'origine

 

 

    Il faut constater cependant que l'homme casé et précisément parce que casé, ne jalouse ordinairement, que ceux qui réussissent dans des fonctions semblables aux siennes. La raison: les autres ne nuisent guère à son excellence!  Ainsi l'on verra rarement le mèdecin jalouser le peintre . " Je ne suis pas artiste, j'en conviens. Je m'en console, - il se dit cela à lui tout seul, car il reste discret - mais, si j'avais étudié la peinture, moi aussi, il faudrait voir mes oeuvres; tous compteraient sûrement dans le rang des chefs !"

    Quant au jaloux passionné, il peut, parait-il se rencontrer ailleurs que dans la Lune. Il voudrait, s'il était possible, compter quotidiennement tous les cheveux de sa femme, pour bien s'assurer que le voisin ne fait jamais incursion dans les "adorables" tresses.  C'est lui qui écoute, d'une oreille plus qu'attentive, le Confiteor de son "auge" , inscrit au calepin secret les nom de " Jean-Baptiste, Pierre et Paul, et vous mon Père", pour vérifier dans la suite s'il doit, ou non regarder tout ce monde comme un comité de rivaux..

   Quel incurable, ce dernier !

 

  

      Les indulgents disent d'un certain vieillard qu blâme sans cesse la manière de faire des jeunes: c'est un grincheux ! très vrai, certes! D'autres, sans prétendre, non plus aller au fond des choses expliquent ainsi la conduite du vieux revêche: il se sent à la veille de sortir et il craint qu'on lui marche sur les talons .

   Ne pourrait-on pas dire quelquefois, et avec autant de vérité: jaloux ! Jaloux de voir renaître, sur des visages d'enfant, de la jeunesse: jaloux de sentir, tout autour de lui une activité que son grand âge lui défend .

   Soyons toujours très bons pour le vieillard qui, d'ordinaire est très bon et très indulgent . Jésus faisait de son culte une des formes les plus évangéliques de la charité. Faut-il pour cela, mépriser la remarque de Montaigne qui peut bien ne pas trop manquer de justesse:"

" Il semble que la jalousie que nous avons de voir les enfants paraitre et jouir du monde que nous sommes sur le point de quitter nous rends plus épargnants et restreints envers eux . Prenons garde que la vieillesse ne nous attache plus de rides à l'esprit qu'au visage. "

   La jalousie peut donc régner dans les âmes de tout âge . Et si jamais sculpteur élevait à ce vice meurtrier une statue, il pourrait graver, sur le piédestal, cet avertissement :

Qui que tu sois, voici ton maître:

Du moins prends garde, il pourrait l'être 

 

   Tenons-nous donc toujours aux aguets ! Et si déjà, par malheur la maladie nous avait atteints, vite! aux remèdes: l'humilité,  la réflexion, la prière .

   " La jalousie se rencontre rarement chez des âmes humbles et douces" . Celui qui croit posséder déjà beaucoup plus qu'il ne mérite, ne croit que d'un oeil bon tout le bien du prochain.

   Et si l'on réfléchissait davantage! " La terre est désolée d'une grande désolation parce que personne ne réfléchit dans son coeur."

Oui, si l'on songeait que les grands talents  feront davantage pour la cause de Dieu, notre cause à tous, ne souhaiteront-pas leur multiplication plutôt que leur division.

 

   La prière ! remède par excellence... mais lui aussi, plus facile à croire qu'à pratiquer.

  Un jour, un jeune homme réfléchi se rendit aux pieds de son directeur spirituel pour lui avouer une tentation de jalousie .

- Priez, priez pour que celui-là que vous jalousez réussisse encore plus

- Père! vous ne connaissez pas d'autre remède ? J'ai bien peur d'être exaucé!

...

Il voulait rire: il pria, il vainquit

 

Comme Lui doux et humbles de coeur, hommes de réflexion et de prière nous ne mourrons pas, nous ne vivrons pas esclaves de la jalousie .

 

fr Augustin-Marie Seguin OP

 

 

 

 

  

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article