Si quelqu'un m'aime, nous ferons en lui notre demeure.

Publié le 8 Novembre 2016

Afficher l'image d'origine

 

" Non, je me veux retirer en Dieu. Et que faut-il faire pour cela, sinon se recueillir en soi-même? Mais l'y sentons-nous, l'y trouvons-nous? Dieu n'est-il pas en nous, d'une manière vive, et qui se fasse sentir... "

ah ça dame sûr, si l'on traduit par "il est venu chez moi" quelle différence de proximité! quelqu'un peut venir chez moi, mais en moi, il n'y a que Dieu qui ait pu le réaliser par sa grâce. l'inhabitation de la sainte Trinité.  traduction donc des protestants.  Et c'est donc là tout le mystère de la Sainte Eucharistie.

D'ailleurs si cela n'avait été que chez moi, il n'y aurait jamais eu de Ste Elisabeth de la Trinité.

"Jésus-Christ a dit du Saint-Esprit:" Vous le connaîtrez, parce qu'il sera en vous, et qu'il y demeurera. Nous devons donc aussi connaître et sentir en nous le Père et le Fils, puisqu'ils y sont et qu'ils y demeurent. Oui, sans doute, il est ainsi: Dieu se fait sentir en quelque sorte, lorsqu'il arrive en nous...

...

Il nous est plus intime que nous le sommes à nous-mêmes; ainsi il se cache en nous autant qu'il lui plait et il ne s'y découvrira pleinement que lorsqu'il assouvira tous nos désirs; que sa gloire nous apparaîtra, et que Dieu sera tout en tous, comme dit saint Paul.

Bossuet.

ça m'énerve quand j'entends ça. !

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article