Saint Cabochon, de Jésus

Publié le 19 Décembre 2016

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/26/09/5f/26095f11a629112a19a1877fef807235.jpg

 

[:malavita:1]

Ah! devinez quel est mon office?

Il semble fait vraiment exprès pour moi!

Je suis un âne... et joyeux j'entre en lice,

Car j'aime mieux cela qu'être un grand roi.

Adieu, la gloire et les honneurs du monde.

Jésus m'a dit:" Sois mon petit ânon."

Et j'ai compris, ô sagesse profonde,

Oui, j'ai compris ce plan de Dieu si bon!

L'âne de la crèche

Est en oraison;

Nul souci n'empêche

Sa contemplation.

Il se tait, il aime,

Debout, nuit et jour

Près du Roi d'amour !

 

Aux yeux de Dieu qu'est la grandeur de l'homme!

Ut jumentum, nous le chantons souvent.

" Je ne suis rien qu'une bête de somme",

Disait David, le saint roi pénitent!

,,, Et moi que suis-je auprès du grand monarque?

Où trouverai-je à descendre assez bas?

Oh! viens, cher âne, avec toi je m'embarque:

Plus qu'être un âne, oh! vrai, je ne puis pas!

Je suis dans mon âme

L'âne de Jésus;

Je veux avec flamme

L'être toujours plus .

Mon Dieu sur la paille

Veut que j'y travaille.

Il descend si bas!

Que ne dois-je pas!

Et puis vraiment c'est bien tout mon partage,

Le seul qui soit dans ma capacité!

Sans grand esprit, moins encore beau langage,

Je puis être âne sans témérité!

Bonté de Dieu qui jamais ne propose

Rien d'impossible ou de trop culminant,

Il a voulu de moi cette humble chose :

Oh! oui, je suis l'âne du saint Enfant!

Ane pour la vie,

Ane pour Jésus!

Mon âme est ravie,

Que désirer plus ?

Abjection sainte

Qu'une chaude étreinte

Nous unisse enfin,

A tout prix, sans fin !

 

 

Rédigé par Philippe

Repost 0
Commenter cet article