Venite adoremus ! lectio divina.

Publié le 15 Décembre 2016

 

Regem venturum Dominum,

venite adoremus.

(invitatoire de l'Avent)

 

" Le Seigneur est tout proche. Voici qu'il vient, le Prince des rois de la terre: heureux ceux qui sont prêts à se rendre au devant de lui! Prope est jam Dominus . Ecce veniet Dominus, princepts regum terrae: beati qui parati sunt occurrere illi. "

   Ce Roi c'est l'Homme-Dieu, C'est jésus et qui possède au plus haut degré toutes les prérogatives de la royauté.

un roi puissant: nous pouvons nous reposer sur sa force.

un roi juste, nos oeuvres nous jugeront auprès de lui .

un roi plein de bonté: il nous demande notre coeur.

La Sainte Ecriture nous dit que la colère du roi est aussi terrible que le rugissement du lion, mais, au contraire, que le sourire de son visage est semblable à la douce rosée qui se répand sur l'herbe.

C'est du ciel qu'il descend, tenant en main l'honneur et l'empire. A son aspect les bras tombent de frayeur, et le coeur de tous les hommes se fond et se brise: ils sont comme anéantis et ils se regardent avec stupeur: Prope est dies Domini... Propter hoc omnes manus dissolventur, et omne cor hominis contabescet....

Oui, c'est bien le grand Roi qui descend des régions supérieures avec une immense puissance: Veniet ecce Rex excelsus cum potestate magna.

Ce monarque, dont le pouvoir devrait être si redoutable, se présente à moi sous la forme d'un petit enfant qui n'a pas même un berceau où reposer ses membres délicats;

une pauvre crèche, c'est là son trône;

deux modestes artisans, quelques pâtres de Judée, trois sages de l'Orient, voilà toute sa cour, voilà toute son armée.

J'arrive à l'époque actuelle. Où se manifeste la puissance du Roi Jésus? Quel est l'appareil de sa force?

Si je regarde autour de moi, dans mon propre pays, quel pitoyable spectacle! Une guerre aussi implacable que savante est faite chaque jour au Christ Jésus et à ses ministres. Et chaque jour hélas! l'ennemi remporte une nouvelle victoire. Plus furieuse que jamais s'élève l'insolente clameur :" Nous ne voulons pas que le Christ règne sur nous! Nolumus hunc regnare super nos! " (LucXIX, 14 )

Et l'image du Maître est chassée de l'école, chassée de l'hôpital, chassée du prétoire, chassée de la société, chassée par les lois impies, chassée de la famille, chassée de nos enfants, chassée parfois des églises réduit à du pain de route.

. Où donc est-il ce Roi fort, ce Prince à la puissance souveraine?

Il est des heures où l'impie semble tout braver: en un clin d'oeil il est abimé à terre... et Jésus demeure toujours ! ne craignons pas de nous appuyer sur lui, même quand il parait dormir.

" Malheur, s'écrie le prophète Isaïe, malheur à ceux qui font les lois injustes et qui écrivent l'iniquité!  Voe qui condunt leges iniquas; et scribentes injustitiam scripserunt.

Ipse est Rex justitiae .

La justice sera la ceinture de ses reins.. Et erit justitia cingulum lumborum ejus. (Isaïe XI, 5 °)

Quelle consolation! Ce puissant Roi du ciel tient dans ses mains les balances de la plus exacte, de la seule infaillible justice. Rien n'échappe à son regard. Notre Roi sait tout: les actes les plus secrets des méchants n'échapperont pas à ses rigueurs.

dom Placide

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article