sed libera nos a malo .

Publié le 17 Janvier 2017

 

Afficher l'image d'origine

 

Si on jette un coup d'oeil, même superficiel sur notre société, on ne peut manquer d'être frappé de l'état de crise profonde où elle se débat et l'on en vient à dire d'elle ce que le prophète disait déjà du peuple prévaricateur :" Depuis les pieds jusqu'à la tête, ce n'est plus qu'une plaie !"

Il y a évidemment dans le monde, depuis longtemps un mal profond, sournois qui ne cesse d'étendre ses ravages. Il est sans doute plus sensible, parce que nous ne nous contentons pas de le constater, nous l'éprouvons et nous sentons qu'il est la cause initiale de notre vie incertaine et difficile.

Ce mal, les sociologues et les journalistes lui ont donné un nom. Ils l'ont appelé crise, et ce nom se qualifie suivant les organes sociaux qui sont atteints.

Savons-nous ce que c'est le cancer? Le cancer, nous disent les médecins consiste en une association de cellules vivantes qui se mettent à vivre chacune pour soi. Chacune se prend pour ainsi dire pour fin dernière et vit sa vie. C'est dans le corps comme un égoïsme qui se propage, comme un individualisme qui absorbe tout, en mettant l'anarchie dans les autres organes.

Nous ne venons que de le constater. que peuvent bien lui faire le petit Placide ou le fc !

Eh bien ! voilà le mal dont souffre notre société. L'individu, comme la famille est rongé par cet égoïsme qui se manifeste sous trois formes: l'égoïsme de l'ambition, l'égoïsme de l'argent, l'égoïsme du plaisir.

Et cet égoïsme a gagné la société tout entière. Il est devenu collectif, comme un mal contagieux devient épidémie. On l'a même cultivé sans voir qu'il serait un sauvageon aux fruits toujours amers. On l'a fait passer dans la vie à l'état de règle souveraine, et peu à peu dans la mentalité des masses à l'état d'habitude et de perfection. Et l'égoïsme a joué son rôle qui est de fausser l'ordre des choses.

Et alors ? Plus de limites aux ambitions de l'orgueil, aux cupidités de l'intérêt, aux haines.. C'est la spéculation avec ses tripotages.  Comment on peut tripoter sur l'internet pour éviter de rendre justice. ! rendre à chacun ce qui lui est dû.

Pour remédier au mal de notre société, le remède: agir en catholique surtout sur l'Internet.

Pour vivre en catholique il nous faut imbiber notre âme de ce qui fait l'essentiel du catholique: de justice, de vérité, de charité, de miséricorde, d'indulgence de loyauté, de désintéressement.

En face du mal dont nous souffrons ne disons pas :'Il n'y a rien à faire, à quoi bon? qu'importe? " 

Soyons chrétiens! soyons témoins du Christ, soyons ses apôtres. Nous sommes chrétiens, soldats du Christ, c'est à la suite de ce roi vainqueur que nous devons emboîter le pas.   Il est avec nous! ne nous laissons pas intimider par la seule pensée unique, laissons-les vivre dans leur médiocrité. N'en n'attendons pas d'excuses surtout.

ayons confiance! Dieu nous guide de sa lumière et nous soutient de sa force!

"Ne point rendre le mal pour le mal "  règle de st Benoît le meilleur moyen de répondre à nos adversaires, adversaires  puisqu'ils se posent en adversaires de la loyauté de la vérité et de la justice. 

sed libera nos a malo.

amen.

dom  B  pour le petit Placide  . +

Merci mon Père  Philippe

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article

Alexandre 17/01/2017 18:05

bravo ! MAC;