lectio divina: le grain de sénevé.

Publié le 9 Février 2017

Résultat de recherche d'images pour "la semilla de mostaza"

 

" Il y a bien des siècles que le prophète a prédit de  Notre-Seigneur et Sauveur Jésus-Christ qu'il s'élèverait comme un arbrisseau et comme une racine qui sort d'une terre aride (Is. LIII, 2) .

Pourquoi comme un rejeton? Parce qu'il n'a ni éclat ni beauté. Il a souffert, il a été humilié, couvert de crachats. Il était alors sans beauté, on ne voyait en lui qu'un homme, alors qu'il était Dieu.

Mais il était comme la racine qui n'a aucun éclat extérieur, et qui ne laisse pas d'avoir une vigueur intérieure qui fait toute sa beauté.

Soyez attentifs et considérez la miséricorde de Dieu.

Voici devant vous un arbre magnifique, d'un aspect agréable, couvert de mille feuilles verdoyantes et chargé de fruits. Vous êtes dans l'admiration. Vous vous faites un plaisir de cueillir ses fruits, de vous asseoir sous son ombre et de vous y abriter contre les rayons brûlants du soleil; toute cette beauté vous ravit. Mais si l'on vous montre la racine, vous n'y trouvez aucune beauté. Gardez-vous cependant de mépriser cette partie moins apparente, c'est d'elle qu'est sorti ce que vous admirez tant.

Il s'est élevé comme une racine qui sort d'une terre aride.

Considérez maintenant cet arbre dans tout son éclat. L'Eglise a grandi, les nations ont embrassé la foi, les princes ont été vaincus au nom de Jésus-Christ, pour être vainqueurs eux-mêmes par tout l'univers. Ils ont courbé la tête sous le joug de Jésus-Christ. Ils persécutaient les chrétiens pour défendre leurs idoles, ils renversent maintenant les idoles pour soutenir le culte du Christ. Dans toutes les tribulations, dans toutes les calamités, tous s'empressent de chercher un refuge dans le sein de l'Eglise.

Le grain de sénevé s'est développé, il s'est élevé au-dessus de toutes les plantes, et les oiseaux du ciel, c'est-à-dire les orgueilleux du siècle, viennent se reposer sous ses rameaux. (Matth, XIII,31; Luc XIII,19).

D'où lui vient tant de beauté?

Elle est sortie de je ne sais quelle racine et elle est rehaussée d'une gloire éclatante. Cherchons celui qui est cette racine. Il a été couvert de crachats et d'opprobres, il a été flagellé, attaché à une croix, percé de blessures, accablé de mépris. Ici donc il est sans beauté mais c'est dans l'Eglise que la gloire de la racine brille d'un vif éclat. Mais aujourd'hui, vous pouvez voir l'arbre qui est sorti de cette racine et qui a couvert toute la terre. Autrefois on disait :" N'est-ce pas le fils du Charpentier? (Marc, VI,3)

Voyez comme il a dû être sans beauté pour que les Juifs aient osé lui dire :" N'avons-nous pas raison de dire que vous êtes possédé du démon? (Jean VIII, 48)

Son nom mettait les démons en fuite et ils lui reprochent d'être possédé du démon! Mais pourquoi? Nous l'avons vu, il n'avait ni éclat, ni beauté. Quelle n'est pas sa beauté dans ce sanctuaire intérieur, impénétrable aux regards de l'homme: Au commencement était le Verbe et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu! (Jean I,1)

Quelle est encore cette beauté? Lui, qui avait la nature de Dieu, n'a point cru que ce fût pour lui une usurpation de s'égaler à Dieu (Philip, II,6)

C'était le dernier des hommes: avant les douleurs il était Dieu, après les douleurs il est homme-Dieu. Il a supporté les infirmités.

Quelles infirmités? Les infirmités de ceux qui le faisaient souffrir. Le médecin supportait les infirmités des frénétiques, et au moment même où ils le crucifiaient, il adressait pour eux à Dieu cette prière: "Mon Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. "(Luc XXIII,34)

Appliquez-vous donc à l'aimer.

Plus on nous le représente sans éclat et sans beauté, plus il doit nous être cher, plus il a de douceur pour nos âmes."

Saint Augustin.

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article