R.I.P. Nancy - St Maixent Thomas Cuenin.

Publié le 17 Février 2017

http://s-www.estrepublicain.fr/images/A9BDA196-318C-419F-BB28-114EF5611226/COM_01/photo-1487189273.jpg

 

ll avait risqué sa vie sur bien des théâtres d’opérations. En première ligne des combats, comme lors dès premières heures de l’opération Sangaris en Centre-Afrique : le capitaine Thomas Cuenin, 28 ans, originaire de Nancy, est décédé, impuissant, dans le carambolage effroyable de Saint-Etienne-de-Brillonet, en Vendée. Sa voiture faisait partie, de celles qui suivaient le camion transportant des bobines de papier, et qui a perdu son chargement, vendredi 10 février.

Thomas Cuenin avait choisi très tôt le métier des armes comme un sacerdoce. Lycée Loritz à Nancy, préparation militaire à La Flèche, puis Saint-Cyr : une voie royale, pavée d’embûches, s’ouvrait alors pour le jeune officier, très sportif qui ne versera jamais dans la facilité. L’infanterie, le brevet parachutiste, celui, très sélectif, d’instructeur commando, la qualification de chef de section « troupes aéroportées » : Thomas Cuenin, modèle de droiture et de loyauté, avait opté pour le terrain et l’action, mais aussi pour l’une des plus belles unités en France, le 1er Régiment de chasseurs parachutistes.

Instructeur depuis deux ans à Saint-Maixent, Thomas Cuenin, qui s’était marié en 2012 avec Marine, avait un petit garçon de 3 ans et allait prendre la tête d’une compagnie, en août prochain au 1er RCP. Fils et frère aimant et chaleureux, né au foyer de Véronique Cuenin, médecin à Saint-Clément et de Jean-Michel Cuenin, gérant de société, ce grand gaillard athlétique gardait des liens très forts avec Nancy, où ses parents résident toujours. Ils rendront un dernier hommage à Thomas Cuenin vendredi 17 février, à 10 h, en la cathédrale de Nancy. Nos condoléances.

est républicain

 

Rédigé par Philippe

Repost 0
Commenter cet article