de la Transfiguration.

Publié le 11 Mars 2017

  

Résultat de recherche d'images pour "Trasfigurazione del Signore"

   Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean - les futurs témoins de son agonie au jardin de Gethsémani - et il monta avec eux à une haute montagne pour prier, seuls à l'écart. Certains ont pensé à quelque sommet de l'Hermon, d'où l'on découvrait à la fois le monde païen et le monde juif, mais une tradition, depuis quinze siècle unanime, désigne le Thabor, qui domine la plaine d'Esdrelon et d'où l'on voit la Galilée, du lac à la mer.

" Pendant qu'il priait, dit saint Luc, il fut transfiguré en leur présence. L'aspect de son visage devint autre ( '" Il brilla comme le soleil" , dit saint Matthieu ) et son vêtement d'une blancheur éclatante."  " Ses vêtements devinrent éclatants, si blancs qu'un foulon sur la terre ne peut blanchir de la sorte" (Marc) " blancs comme la lumière (Matthieu) . Et voici que deux personnages  s'entretenaient avec lui, lesquels étaient Moïse et Elie qui, apparus avec gloire, parlaient avec lui de sa mort qu'il avait à subir à Jérusalem."

" Or Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil, mais s'étant réveillés, ils virent sa gloire et les deux personnages qui se tenaient avec lui." Pierre, toujours serviable et empressé, proposa de dresser trois tentes pour Jésus et les deux Prophètes. Car " il ne sait que dire" (Luc) Pierre parlait encore qu'une nuée survint et les couvrit. L'effroi des disciples redoubla. Soudain, Jésus se trouva seul.  Tels sont les faits, d'après les trois évangiles synoptiques.

La raison s'en dégage aisément.

Jésus avait annoncé sa Passion et sa mort, condition de sa résurrection , de sa glorification et de notre salut. Il avait proclamé la nécessité pour ses disciples de se renoncer et de porter sa croix. Il était bon qu'avant les obscurités, les ténèbres, les ignominies de la passion, il montrât la clarté de la gloire qu'il obtiendrait et communiquerait aux siens. Ce souvenir lumineux, obnubilé chez les témoins eux-mêmes à l'heure de la passion, mais consigné dans l 'Evangile de Jésus, Fils de Dieu, serait à l'avenir, dans l'épreuve et le martyre, un gage aux chrétiens.

Jésus fit donc ce miracle d'interrompre - cette seule fois, et pour un court moment - le miracle permanent qui empêchait la gloire de son âme de rayonner jusqu'à son corps pour le soustraire aux conditions communes de la vie humaine, à la souffrance et à la mort. Il laissa cette gloire illuminer son visage et ses vêtements même.

La transfiguration explique le P. Lagrange, apparait comme l'antistrophe et l'antithèse de l'agonie de Gethsémani.

Aussi a t-elle les mêmes témoins. Avec Jésus transfiguré, Moïse et Elie, les deux plus grandes figures du Judaïsme, s'entretiennent de la passion prochaine par où Jésus Rédempteur entrera dans sa gloire.

Ils rendent ainsi hommage par avance à cette passion qui devait tant scandaliser les Juifs. D'après les Pères, que résume saint Thomas, la clarté du corps annonce la future clarté du corps glorieux. La clarté du vêtement présage la future clarté des saints, qui sera surpassée par la clarté du Christ, comme la candeur de la neige est dépassée par l'éclat du soleil. Les justes et les saints sont le vêtement et la parure du Christ. La nuée est le symbole de la gloire de l'esprit ou l'image de la puissance du Père par laquelle les saints seront mis à couvert dans la gloire à venir. Elle représente aussi la clarté du monde renouvelé, annonce la transfiguration de la terre et des cieux, habitacle des saints.

La voix du Père se fait entendre. Et la gloire de Jésus se voile. En descendant de la montagne, il défend à ses compagnons de raconter à personne ce qu'ils avaient vu, ' si ce n'est quand le Fils de l'homme sera ressuscité des morts " .

Et ils gardèrent la recommandation, se demandant entre eux ce que signifiait " quand il serait ressuscité des morts" .

Jésus lui-même mettait donc expressément le mystère de sa transfiguration en rapport avec celui de la résurrection qu'il annonçait et dont il laissait paraître, furtivement, la gloire. Cette lumière, cette clarté, trouveraient leur explication après les heures sombres et les souffrances inouïes de la passion dans la joie de Pâques. D'ici là, qui pourrait comprendre?

rp Lavaud.

" Il fallait que le Christ souffrit pour que sa sainte humanité entrât dans sa gloire. "

 

Ainsi , âme chrétienne, si tu veux un jour entrer en participation de cette gloire, ne t'afflige pas des souffrances qui t'accablent ici-bas; imite l'exemple de ton Maître, qui , dans l'éclat de sa splendeur divine, ne trouvait de joie qu'à parler de ses douleurs. Ne sais-tu pas que les saints s'ébauchent au Calvaire, pour se transformer au Thabor? Persévère donc dans la foi et la patience jusqu'à l'avènement du Seigneur. Regarde et salue cette sainte montagne vers laquelle tu t'avances péniblement depuis le Carême sur les traces de Jésus. Sors de plus en plus de toi-même et de tes inclinations terrestres et va à Dieu, en portant vaillament l'ignominie de la croix avec ses plus fidèles serviteurs dont il fait ses cohéritiers sur le céleste Thabor.

Liturgie grecque:

' O Christ, notre Dieu, qui avez été transfiguré au Thabor et qui avez laissé apercevoir à vos disciples la splendeur de votre divinité pour prévenir le scandale des humiliations de votre mort, faites luire sur nous les rayons de votre céleste lumière, afin que nous vous connaissions plus parfaitement, et dirigez-nous dans la voie austère de vos commandements, vous, notre souverain bien et notre ami le plus fidèle. Amen "

 

 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article