la très Sainte Vierge. notre modèle : Mois de Marie . Nd de Fatima priez pour nous.

Publié le 30 Avril 2017

 

   Que nous soyons tous des enfants de la sainte Vierge, c'est ce dont aucun chrétien n'oserait douter sérieusement. Mais peu d'âmes comprennent l'importance du role qu'exerce la sainte vierge dans notre vie intérieure.

   Beaucoup s'imaginent qu'il est plus parfait d'aller à Dieu seul, ou du moins d'aller à Dieu par Notre-Seigneur seul, puisque Jésus est l' " Unique Médiateur" .

   Sans doute toute notre vie chrétienne consiste à vivre en union de plus en plus intime avec Notre-Seigneur, à Le connaître, à L'aimer, à pénétrer dans la blessure de son coeur pour y trouver la divinité adorable du Verbe et pour entrer par là jusqu'au " sein du Père " , dans le mystère même de la vie de la très sainte Trinité.

   Mais s'il est vrai que l'objet de notre vie est Dieu seul, il ne faut pas oublier que nous ne sommes que de très pauvres créatures, pleines de misères et entourées d'un monde qui ne pense pas à Dieu; nous savons quelles difficultés nous trouvons à vivre cet idéal que pourtant nous connaissons bien mais que nous soupçonnons encore plus grand.. Certes la grâce de Dieu peut tout, mais la grâce ne nous est donnée que selon le plan établi par Dieu.

   Or, ce plan divin a placé la très sainte Vierge auprès de nous pour nous conduire à Notre-Seigneur et à la très sainte Trinité, un peu comme une mère qui conduit son enfant à la sainte Table. C'est à Notre - Seigneur qu'elle conduit, c'est Lui seul qui reste, l'objet de notre vie :" Pour moi, vivre  c'est le Christ", mais la très sainte Vierge est là pour nous aider, pour nous former, pour nous communiquer les grâces de Dieu , pour nous montrer comment vivre ainsi en union avec le Christ.

   La très sainte Vierge est donc à la fois notre modèle de vie chrétienne et notre mère. En imitant ses vertus et en nous unissant à elle, nous trouvons Dieu à un degré que nous n'aurions jamais pu atteindre seul, et qui plus est, nous devenons les humbles instruments de la reine des cieux pour augmenter la gloire du Christ et de son Père.

 

   I. -   MARIE NOTRE MODELE

 

   Nul n'a vécu la vie chrétienne comme la sainte Vierge. Aucune créature n'a été associée comme elle aux mystères divins.

   Elle a participé effectivement au mystère de l'Incarnation , en donnant au Verbe de Dieu son propre sang, ce sang qui est passé de son coeur immaculé dans le coeur sacré de Jésus et qui, devenu celui du Rédempteur, a été répandu sur la  croix pour nous sauver.

   Elle a coopéré réellement au mystère de la Rédemption , en épousant tous les sentiments d'amour de Notre-Seigneur pour chacun de nous et en offrant à son Père, avec Lui , toutes les souffrance de la Passion auxquelles elle ajoutait celles de sa Compassion. La Tradition et la liturgie présentent Marie comme l'Epouse du Cantique, la nouvelle Eve donnée au Nouvel Adam " afin qu'Il ne soit pas seul " , afin qu'une créature au moins comprenne parfaitement et réalise en son coeur tout le plan divin. La seule vue de Marie Immaculée au pied de la croix a consolé Notre-Seigneur de tout ce que les crimes du monde entier et de tout ce que la vue de l'enfer avaient mis d'amertume dans son Coeur. Médiatrice et Co-Rédempteur, Marie l'est donc aussi parfaitement qu'une créature peut l'être parce qu'elle est vraiment l'Epouse de l'Unique médiateur , la douce compagne du Rédempteur, la reine associée au roi des rois.

 

   Et cependant la sainte Vierge a vécu tous ces mystères dans la foi  comme nous.

A la Crèche, quand elle tenait Jésus dans ses bras, elle devait croire que cet enfant était  son Dieu, le Fils éternel du Père, car elle ne voyait de ses yeux qu'un petit enfant qui était son propre fils.  Oh ! certes, sa foi n'a jamais connu de doute ou même d'hésitation, car Marie a adhéré de tout son coeur aux mystères qui lui étaient révélés, mais sa foi ne voyait pas plus que la nôtre, dans l'abîme insondable de Dieu.

   Or, c'est précisément parce qu'elle a vécu dans la foi comme nous que Marie est notre modèle parfait. Notre - Seigneur, Lui , n'a jamais eu la foi: Il avait la vision béatifique. De même , Notre- Seigneur n'a jamais eu l'espérance, puisqu'il possédait ou plutôt qu'il était Dieu. Le modèle de la condition dans laquelle nous sommes tous ici-bas , sous ce voile impénétrable de la foi et dans cette attente ardente et confiante de l'espérance, celle que nous pouvons tous imiter c'est donc la sainte Vierge Marie !

   Mais pour mieux nous rendre compte de la ressemblance entre sa condition essentielle et la nôtre, regardons la sainte Vierge après l'Ascension et la Pentecôte, vivant avec saint Jean.

Alors Jésus est monté aux cieux et Marie ne le voit plus. Mais Jésus lui a laissé saint Jean et Marie reçoit Jésus dans l'Eucharistie. Chaque fois qu'elle s'unit au sacrifice du Calvaire, qui est rendu présent sur l'autel , et renouvelé pour la gloire du Père et pour le salut de toute l'Eglise, Marie prie pour nous, elle nous tient dans son amour, parce que , par la foi, elle est unie à Jésus, qui dans la gloire , " interpelle sans cesse pour nous " son Père.

   Telle est la vie intérieure de la très sainte Vierge, vie cachée aux yeux des hommes, vie d'adhésion et d'abandon au bon plaisir divin. Et chaque jour, cette vie de foi et d'amour augmente d'intensité, sa ferveur s'accroît à chaque communion, sa perfection, qui était déjà plus grande, à la Conception, que celle de tous les saints réunis , est maintenant quelque chose d'incommensurable. Comme dit le bienheureux Grignon de Montfort, " elle a donné plus de gloire à Dieu par la moindre de ses actions, par exemple en filant sa quenouille, en faisant un point d'aiguille, qu'un saint Laurent sur son gril et même que tous les saints par leurs actes les plus héroïques."

   La sainte Vierge a donc vraiment pratiqué les vertus que nous avons nous-mêmes à pratiquer, elle a vécu éminemment cette vie d'intimité avec Notre-Seigneur à laquelle nous sommes invités, elle est notre modèle parfait de vie chrétienne à un degré que personne n'a jamais atteint et ne pourra jamais égaler.

   C'est pourquoi

    Il faudra faire ses actions avec Marie: c'est-à-dire qu'il faut, dans ses actions, regarder Marie comme un modèle accompli de toute vertu et de toute perfection, que le Saint Esprit a formé dans une pure créature, pour imiter selon notre petite portée. Il faut qu'en chaque action nous regardions comme Marie l'a faite ou la ferait, si elle était à notre place.

 

Rédigé par rp Paul Philippe

Repost 0
Commenter cet article