Chartres sous une pluie… de grâces

Publié le 6 Juin 2017

source Aleteia.

Après une messe monastique du dimanche,  auprès de soeur Marie Véronique de la sainte Face, prieure, et ses filles,    - le bonheur, quoi - y avait un très  gros incendie, alors Padre a crié "  O feu ! O feu!" même d'appeler le 15 n'aurait pu rien faire. D'ailleurs on a découvert le pyromane  " Je suis venu allumer le feu, et que désirai-je sinon de le voir brûler !" alors on se console tout seul,  le soir, pensant qu'on a eu vraiment quelque chose et quelqu'un sans aucun doute. On était dans cet immense brasier de coeurs à l'unisson avec ceux de Chartres et nos moines.

Ca a valu la peine  les lendemains aussi, on se console,  on se dit  :" allez va, t'as vraiment eu une très belle messe.. !  tu donnes même à la quête dis-donc! t'as du jamais donner autant ! " veinard. Tu peux essayer d'en vivre avec au moins.  Ah oui on aurait aimé y dresser aussi un bivouac.. !  mais il faut redescendre sur la terre. Elles n'ont pas d'hôtellerie comme les moines...les filles, j'en sais rien.     ce n'est pas leur vocation première, pourtant c'est tellement  paradisiaque .

il faut rentrer chez soi...

puis

nous êtions près des pèlerins où nous avons pu apercevoir notre séminariste Sebastian,  et father Bede Rowe. j'ai pensé à Charles aussi .. et à sa famille. Tiens, Augustin, (me rappelle même de son prénom; )  pas trop vieilli si des cheveux blancs quand même moi j'en ai pas encore hu hu hu  ! .. vieille connaissance.  bonjour ! des souvenirs qui reviennent il y a + de dix ans au moins. en plein 14 juillet !... une chaleur pas possible.  il voulait aller convertir les festifs, heureusement,  retenu par le père hôtelier. Quels étaient ceux-là qui allaient se jeter dans la Creuse, sous l'oeil attentionné , bienveillant  et paternel du très révérend père Maître et surpris parfois des visiteurs.. mais amusés , serviette de plage, tout quoi pour plaire  !   ... Augustin, Philippe et  Arnauld .. quelle époque !  faut revivre avec tout ça. c'est ce qui fait vivre. le bonheur ce sont des prolongations de la vie dans l'action de grâces de tous ces moments vécus, heureux  et partagés . un goutte à goutte pour nos derniers jours, de l'oxygène c'est parfois fou de se dire qu'on a été heureux dans son existence .  on avait au moins de l'intérêt pour quelqu'un .

Alors certaines photos font tilt..ces visages qu'on ne peut oublier et  parce que toujours fidèles et toujours là sur  le devant de la scène .. (et moi avec ! sans doute plus caché, qui ne signifie plus grand chose , plus rien,  nous on est dans l'ombre et dans l'oubli, maintenant   mais aussi vrai  )

me rappelle être sorti vivant de sa voiture dans la capitale   quelle époque ....

Heureusement la tempête n'a soufflé que très fort cette nuit seulement...la tempête que nous envoient les Russes té ! .. l'année dernière à pareille époque c'était les grandes inondations !

 

mais

 

oui tout cela laisse à penser qu'on va bien quelque part ... ! le plus tôt sera le mieux. On est bien " en marche " ! ça c'est clair. non pas seulement avec un évangile, à la manière des protestants, avec Christ ,   mais avec la sainte Trinité tout entière vivant et demeurant  en nous source de consolations et de toutes grâces. C'est bien là notre seul héritage et notre seul trésor.  merci mon Dieu pour tout ça .  Conservez-les dans votre amour et votre miséricorde.

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article