Dieu nous te louons, Seigneur nous t'acclamons dans l'immense cortège de tous les saints !

Publié le 19 Octobre 2017

 

 

 

 

 

                          Quel bonheur d'appartenir à la communion des saints, d'y posséder toute la gloire et le bonheur des bienheureux!  Dans un corps, chaque membre a ses aptitudes spéciales, mais celles-ci n'en appartiennent pas moins au corps et donc aussi à tous les membres. Nous aussi nous pouvons nous réjouir de la sagesse des chérubins, de la charité des séraphins, de la dignité des apôtres, du courage des martyrs , de la clairvoyance des prophètes, des miracles des confesseurs, de la pureté des vierges; nous pouvons être aussi fiers que si tout cela nous appartenait, car tout vient du même Esprit qui habite aussi en nous,  et tout nous appartient donc comme aux membres d'un même corps. Si le corps d'un seul saint nous est si cher, combien ne doit pas l'être la communion et la communauté de tous les saints dans l'Esprit de Dieu !

                          Combien sont à plaindre ceux qui se séparent de cette société pour donner libre cours à une passion aveugle et insensée, et pour se joindre aux ennemis de Dieu, au rebut de l'humanité, aux habitants de l'enfer ! Triste déchéance ! Ils étaient des anneaux précieux à la main de Dieu, ils recevaient de lui leur beauté et leur gloire et maintenant ils se plongent dans la fange. Ils étaient des membres harmonieux façonnés par Dieu, placés dans la chaîne d'or des saints dont Dieu s'entoure: ils augmentaient leur propre éclat par leur union avec les autres et les voilà enchaînés avec Caïn le fratricide, avec Judas le traître, avec Mahomet le séducteur impie, à une chaîne infernale. Ils étaient des pierres précieuses dans la couronne qui orne la tête de Dieu: ils sont maintenant la joie du démon qui les souille et les profane, qui les enchâsse dans la couronne de son affreux triomphe.

    Attachons-nous toujours davantage à Dieu et à ses saints pour devenir de plus en plus dignes de leur compagnie, pour que les liens qui nous unissent à eux deviennent de jour en jour plus étroits.

   " Coeur humain, coeur assoiffé, éprouvé par tant de tribulations, oui, toi qui es accablé par les tribulations, comme tu te réjouirais si tu possédais tous les biens qui sont préparés pour toi au ciel!  Interroge ton âme, si elle peut saisir la joie d'une telle béatitude.  "

saint Anselme

conclusion des béatitudes...

 

  Chrétien, Ne dois-tu pas être rempli d'une vive reconnaissance envers Dieu, qui par sa grâce t'as destiné à une si haute union avec lui-même et avec ses saints?  Médite souvent cette douce vérité, contemple-là sans relâche, et tu ne perdras pas si légèrement par le péché le trésor précieux de la grâce.

merci mon Père pour ces articles, on est bien là, on envie personne on ne peut pas nous le voler au moins ça   ..!

 

en union de prières

 

Philippe

 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article