cor Jesu sacratissimum miserere nobis

Publié le 16 Juin 2018

 

  " Que notre appui soit dans le divin Coeur de Jésus. Si nous sommes remplis envers lui de la vénération que nous lui devons, nous parviendrons à la perfection de notre état. Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur. Discite a me quia mitis sum et humilis corde.

   Voilà le dernier mot de Notre-Seigneur Jésus-Christ sur son propre Coeur. N'est-ce pas ce que nous recommande de son côté le saint Patriarche? Saint Benoît veut en effet que le moine soit l'homme de la paix et partant l'homme de la douceur et de l'humilité.  C'est par la douceur et l'humilité que notre législateur a résolu tout le problème de l'organisation monastique.

   Donc puisque l'humilité et la douceur sont la base de la sanctification de l'âme, et que le Coeur de Jésus a pratiqué de telle sorte ces deux vertus que l'Evangile résume en elles et son caractère et sa vie, soyons bien persuadés qu'en les possédant nous accomplissons toute justice et arrivons à réaliser ce que Notre-Seigneur attend de nous.

   Soyons des adorateurs fervents du Sacré-Coeur durant notre vie, et quand nous quitterons ce monde, nous serons assurés d'être bien accueillis par le Sauveur, que nous  aurons pris ici-bas, pour ainsi parler, par le côté sensible. Il nous donnera la gloire et sa miséricorde se manifestera sur nous en proportion de l'espérance que nous aurons mise dans son divin Coeur.

"Fiat misericordia tua, Domine, super nos, quemadmodum speravimus in te. "

dom Ménager osb +

 

Rédigé par Philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article