le héros du jour : La fe de Croacia se llama Zlatko Dalic

Publié le 12 Juillet 2018

Zlatko Dalic est âgé de 51 ans, marié et père de deux enfants.

 

"Je dois tout ce que j'ai accompli dans ma vie et ma carrière professionnelle à ma foi et je suis reconnaissant à mon cher Dieu."

"Je peux être très heureux de tout ce que je vis", a dit Dalic, en disant : "sans une foi de qualité et une bonne motivation, ce serait très difficile à réaliser.

"Quand un homme perd toute espérance, il doit faire appel à Dieu et à la foi", a-t-il dit.

En ce sens, Dalic commente que "je porte toujours un chapelet avec moi" et "quand je sens que je traverse une période difficile, je mets ma main dans ma poche, je m'y accroche et tout est plus facile".

Il a souligné que "le positif dans la vie apporte toujours la satisfaction, le bonheur, un résultat. L'homme doit toujours être honnête avec lui-même et avec les autres.

La famille, votre autre grand pilier.

L'autre grand pilier de l'entraîneur croate est sa famille. Marié et père de deux enfants, la foi et la famille passent en premier. Tout comme il a été testé dans sa foi, il a été testé dans sa famille après son expérience en tant qu'entraîneur en Arabie Saoudite. Il est allé y vivre seul. Et de cette expérience, il a beaucoup appris.

Dans le monde d'aujourd'hui, dit-il, "il n'y a pas de temps à consacrer à la famille à cause du travail. Quand je suis rentré à la maison, j'ai réalisé qu'il n'y avait pas que des affaires et de l'argent, qu'il y avait d'autres choses et des joies que le football.

Il n'est pas le seul catholique de l'équipe.

Dalic n'est pas le seul membre de l'équipe nationale croate à avoir de profondes convictions religieuses. Le milieu de terrain du Real Madrid Mateo Kovacic est également catholique. Comme son entraîneur, il était enfant de chœur dans sa paroisse, où Kovacic a rencontré sa femme, qui était alors l'une des filles de la chorale.

Le joueur croate dit qu'il va à la messe le dimanche à Medjugorje avec une grande dévotion pour Medjugorje. "Je n'ai aucun problème à dire que croire me donne de la force, m'aide à mieux jouer" ou à reconnaître que "normalement, sous le maillot de l'équipe, je porte un maillot avec une image de Jésus", a-t-il dit dans une interview.

 

 

 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article