mois de st Michel : sobrii estote et vigilate. le père du mensonge.

Publié le 30 Août 2018

 

 

 

 

Saint Michel Archange défendez-nous dans le combat ;
soyez notre secours contre la perfidie et les embûches du démon.
Que Dieu exerce sur lui Son empire,
nous le demandons en suppliant;
et vous, prince de la milice céleste,

refoulez en enfer, par la Vertu divine, Satan

et les autres esprits malins qui errent dans le monde
pour la perte des âmes.     

 

...Le démon,  il se change en toutes sortes de formes, et cet esprit si beau, orné de tant de connaissances, parmi tant de merveilleuses conceptions n'estime et ne chérit que celles qui lui servent à renverser l'homme :" opera eorum est hominis eversio . "

   Il chérit particulièrement le mensonge :" Tout mensonge, dit Louis de Grenade, provient de cet artisan et fauteur de mensonges." Aussi Notre-Seigneur dit de lui qu' "il est menteur et père du mensonge : quia mendax est et pater ejus" . joa., VIII, 7 

    Le Seigneur dit, explique saint Thomas, que le diable est menteur et père du mensonge. Tout menteur n'est pas , en effet, père de son mensonge. C'est la remarque de saint Augustin: Si tu tiens le mensonge d'un autre et que tu le répètes, à la vérité tu mens, mais tu n'es pas le père de ce mensonge.

   Mais le diable, comme avec un poison, il a tué l'homme , est père du mensonge comme Dieu est le père de la vérité. C'est lui , en effet, qui a inventé le mensonge lorsqu'il a trompé la femme, en lui disant :" Vous ne mourrez pas. "

   Il a continué son oeuvre. L'Evangile nous le montre mentant effrontément à Jésus-Christ, quand il lui affirme que tous les royaumes de la terre sont à lui. Il ment sans cesse, et quand, par hasard, il lui arrive de révéler la vérité, c'est encore en vue de tromper et de perdre : " Si vous n'êtes pas sur vos gardes,  et si vous ne l'observez avec le plus grand soin , il vous fera voir blanc ce qui est noir , et noir ce qui est blanc.  N'est-ce point ainsi qu'il nous trompe tous les jours, et qu'il nous pousse où il veut? ... Il nous joue à tel point que nous prêtons vraiment au ridicule; en le laissant nous mener, nous tournons d'un côté ou de l' autre, comme il lui plait." Aussi saint Thomas dit-il du démon qu'il est "contraire à la vérité. "

   Tout lui sera bon pour nous tromper. Il mettra en oeuvre sa puissance sur la matière et séduira par de faux miracles; il utilisera ses connaissances, profitera de tous les secrets dérobés, se transformera en ange de lumière et, s'il le faut, dissimulera même sa hideur sous les traits adorables de Jésus-Christ pour tromper les âmes et les conduire à la ruine.

   Pour stigmatiser son oeuvre, la sainte Ecriture l'appelle le " Serpent". C'est sous cette apparence du reste, qu'il proféra son premier mensonge. " Satan , dit Bossuet, marche contre nous par une conduite cachée et impénétrable. Il ne brille pas comme un éclair, il ne gronde pas comme un tonnerre: il ressemble à une vapeur pestilente qui se coule au milieu de l'air, et , par une contagion insensible et imperceptible à nos sens, il inspire son venin dans le coeur; ou, pour me servir d'une autre comparaison qui lui convient mieux, il se glisse comme un serpent: c'est ainsi que l'Ecriture l'appelle  (Apoc., XII,9)

   Ce serpent maudit apparaît aussi dans une page pleine de charme de la Divine Comédie. Nous l'insérons ici, malgré sa longueur, parce que, de l'ensemble des détails qu'accumule le poète, ressortira mieux le rôle redoutable qu'exerce dans le monde des âmes , le démon plein de ruse.

   " C'était déjà, écrit le poète, l'heure qui réveille des regrets chez les navigateurs, et attendrit leur coeur au souvenir des adieux faits à leurs amis; l'heure où le nouveau pèlerin se sent  blesser d'amour s'il entend dans le lointain la cloche du soir qui semble pleurer le jour près de mourir. Il se fit alors un grand silence; je vis une âme qui se leva et fit signe aux autres de vouloir bien l'écouter. Elle joignit ensuite les deux mains en tournant ses yeux vers l'Orient, comme si elle avait dit à Dieu :" Je ne pense qu'à toi seul. "  Elle entonna si dévotement et d'une voix si douce, l'hymne " Te lucis ante terminum : Avant la fin du jour ", que je m'oubliai moi-même. Les autres âmes chantèrent avec elle l'hymne tout entière, avec la même piété et la même douceur, en tenant leurs regards fixés sur les sphères célestes... Ensuite cette armée vénérable, silencieuse, dans l'attitude de quelqu'un qui attend leva la tête avec un sentiment de crainte et d'humilité.

   " Je vis , tout à coup, sortir du ciel et descendre sur nous deux anges d'épées flamboyantes et privées de leur pointe. Leurs vêtements, verts comme la feuille qui vient d'éclore, étaient agités mollement par le mouvement de leurs ailes qui étaient vertes également. L'un d'eux vint s'abattre près de nous; l'autre descendit sur le bord opposé, si bien que les âmes restèrent au milieu de l'espace qui les séparait. " Tous deux, me dit Sordello, viennent du sein de Marie, pour garder la vallée contre le serpent qui va venir." - Et moi qui ne savais quel sentier le reptile devait suivre, je regardai tout autour, et je me serrai étroitement, glacé de terreur , contre mon guide chéri....

   " Sordello dit :" Voici votre ennemi ! " et, en même temps, il le montrait du doigt. En effet, dans cette partie où la vallée n'a pas de bord, on apercevait un serpent, le même, peut-être , qui présenta à la première femme le fruit amer. A travers l'herbe et les fleurs, l'animal venimeux s'avançait en rampant, montrant tantôt la tête, tantôt les écailles de son dos, et se léchant comme une bête qui se lisse.

   " Je ne vis pas, et, par suite, je ne puis pas dire comment les autours célestes se mirent en mouvement; mais je les vis tous deux fendre l'air de leurs ailes vertes. Le serpent, les entendant, prit la fuite. Et les anges retournèrent, d'un vol égal, en haut, au lieu de leur demeure. "

   C'est sous les mêmes traits que le serpent infernal apparaissait déjà à Tertullien :" Il se cache autant qu'il peut, il resserre en lui-même , par mille tours, sa prudence malicieuse, c'est-à-dire qu'il use de conseils cachés et de ruses profondément recherchées. Il se retire dans les lieux profonds, il ne craint rien tant que de paraître: quand il montre la tête, il cache la queue: il ne se remue jamais tout entier, mais il se développe par plis tortueux, bête ennemi du jour et de la clarté. "

   " C'est Satan qui nous représenté par ces paroles: c'est lui qui ne déplie jamais tout entier; il étale la belle apparence, et il cache la suite funeste; il rampe quand il est loin, et il mort sitôt qu'il est proche... Nous n'ignorons pas ses pensées, nous savons que sa malice est ingénieuse, que son esprit inventif, raffiné par un long usage, excité par sa haine invétérée, n'agit que par des artifices fins et déliés, et par des machines imprévues . Ah! qui pourrait vous dire toutes les profondeurs de Satan, et par quel artifice ce serpent coule...

   " Il voudrait bien précipiter les choses et hâter la perversion des hommes , s'il le pouvait. Mais vous n'êtes pas encore capables d'une si grande action. Il faut vous y mener pas à pas ... " C'est pourquoi il se rabaisse, dit saint Chrysostome, il s'accommode à votre faiblesse, il use envers vous de condescendance. Ah ! ce ne sera , dit-il, qu'un regard, après , tout au plus qu'une complaisance et un agrément innocent.

  Prenez garde, le serpent s'avance; vous le laissez faire, il va mordre . Un feu passe de veines en veines et se répand par tout le corps... Eveillez-vous et ne vous laissez pas séduire à Satan; car vous êtes bien avertis et vous n'ignorez pas ses pensées:

ut non circumveniamur a Satana, non enim ignoramus cogitationes ejus. II Cor.II,11

rp Thomas op.

 

 

 

 

  

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article