le héros du jour : Robert Kubica, " merci à Saint Jean Paul II "

Publié le 22 Novembre 2018

 

 

Le défunt pape Jean Paul II à son secours

22 novembre 2018

L'équipe Williams a confirmé jeudi avant le GP d'Abu Dhabi, le dernier de la saison 2018, l'une des nouvelles les plus attendues par les fans de Formule 1. Le Polonais Robert Kubica, qui était déjà pilote d'essai pour l'équipe britannique, sera l'un des premiers pilotes de l'équipe pour la saison 2019.

Kubica a vu sa carrière prometteuse dans le Grand Cirque interrompue au début de 2011, lorsqu'il a subi un grave accident au Rallye d'Andora, dans le nord de l'Italie. L'ancien pilote de Sauber et Lotus avait été confirmé pour la saison suivante, et beaucoup d'espoirs lui avaient été placés lorsque, lors d'un test quasi exhibition, il s'est écrasé et a subi de graves blessures. À la suite de ce choc, l'une de ses mains, la droite a été gravement endommagée, au point qu'il y avait de sérieux doutes qu'il puisse l'utiliser à nouveau. Ce fut un coup dur pour lui, pour Renault et pour Ferrari, qui l'avaient dans leur agenda pour former une équipe avec Fernando Alonso.

Cependant, Kubica n'a pas cessé dans ses efforts pour réussir dans le sport automobile. Après une longue convalescence, il a tenté sa chance dans le monde du rallye, d'abord en Championnat d'Europe (ERC) puis en Championnat du Monde (WRC), où il est devenu champion de la catégorie WRC2 en 2013. Bien que sa carrière hors piste commence à décoller, il ne perd jamais de vue la possibilité de retourner au Grand Cirque. Sa foi chrétienne inébranlable l'a amené à croire qu'il pouvait revenir, et après avoir essayé Renault, il a commencé à négocier avec Williams. Aidé par Nico Rosberg, qui était à l'origine manager, il a remporté un contrat d'essai qui, après les résultats pathétiques de Lance Stroll et Sergey Sirotkin en 2017, lui a ouvert les portes pour revenir parmi les 20 pilotes de Formule 1.

'merci' à Jean-Paul II

Un an auparavant, il avait subi un accident spectaculaire, dont il était pratiquement indemne et qui avait fait l'objet d'une enquête du Vatican lui-même dans le processus de canonisation de Saint Jean Paul II, dont le petit cachet se trouvait dans sa BMW Sauber. La relation de Kubica avec l'Église de son pays est telle que le cardinal Stanislaw Dziwisz, ancien secrétaire personnel de Jean-Paul II, lui a envoyé une fiole de sang du pontife polonais pour l'aider à se remettre de l'accident qui lui a presque coûté la vie.

Kubica fera équipe en 2019 avec George Russell, l'une des grandes promesses de l'automobile britannique, qui sera proclamé ce week-end champion F2 (sauf surprise) à Abu Dhabi. Tous deux feront leurs débuts en tant que coéquipiers lors du test Pirelli qui aura lieu la semaine prochaine, mais Kubica pilotera le FW41 ce vendredi lors des essais libres de la dernière course de l'année.

 

 

 

Rédigé par Philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article