le Christ moqué ! 4 à 6 millions d'euros qui dormaient entre le salon et la cuisine.

Publié le 27 Septembre 2019

Une photo du Christ trouvée dans une maison en France vaut des millions d'euros !
La famille ne connaissait pas la valeur du tableau qui se trouvait dans un couloir entre le salon et la cuisine.

 

Un petit tableau de 25,8 cm sur 20,3 cm accroché près de la cuisine d'une maison de retraite en France s'est avéré être une œuvre du XIIIe siècle du peintre italien Cimabue d'une valeur estimée entre quatre et six millions d'euros.

Le tableau du peintre de l'époque pré-Renaissance, qui se trouvait dans une maison de la ville de Compiègne au nord de Paris, représente "Le Christ Moqué". L'œuvre, réalisée sur bois de peuplier, faisait partie d'une série de panneaux sur lesquels Cimabue représentait des scènes de la passion de Jésus.

La famille ne connaissait pas la valeur du tableau qui se trouvait dans un couloir entre le salon et la cuisine. Ainsi, la vieille femme, qui ne savait pas comment expliquer comment elle s'était rendue chez elle, avait apporté l'œuvre à la maison de vente aux enchères d'Actéon croyant qu'il s'agissait d'une petite icône sans valeur.

Actéon transfère le tableau au cabinet d'experts Turquin, spécialisé dans les maîtres anciens, qui confirme l'authenticité de l'icône comme œuvre de Cimabue et annonce sa vente aux enchères pour le 27 octobre prochain à Senlis, où ce sera la première vente d'un tableau du peintre italien depuis des décennies.

Seules deux de ces scènes de la série peinte par Cimabue étaient connues à ce jour. L'une était la Flagellation du Christ, qui est conservée dans la collection Frick à New York, et une autre était une image de la Vierge à la National Gallery à Londres.

Le cabinet Turquin a dit que l'attribution à Cimabue est "évidente" en raison de la ressemblance qu'elle présente avec d'autres de ses œuvres. Il a également indiqué que les tests infrarouges montrent que son état de conservation est excellent.

 

 

Rédigé par Philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article