1er vendredi du mois : appel à la pénitence osb +

Publié le 3 Octobre 2019

 

 

Frères, il ne devrait pas suffire de prier pour que le monde revienne à son Créateur et respecte la loi naturelle manifestée dans sa création et imprimée dans la conscience de chaque homme : La situation actuelle exige de nous une implication beaucoup plus consciente dans la situation dans laquelle nous vivons et de recourir à la pénitence et au jeûne pour ne pas nous laisser entraîner par cet aveuglement collectif, car si nous ne le faisons pas avec diligence, nous tombons enfin dans le péché d'omission et nous consentons à commettre des péchés aussi graves, pour ne pas mettre à notre disposition les moyens d'arrêter au moins la détérioration morale de nos journées, qui fait tant de victimes chez les fidèles, qui se réclament d'être indolores devant le cri du ciel.

Face aux situations d'urgence de l'Écriture Sainte, il est constant de recourir au jeûne, à la pénitence et à la prière, en plus de vérifier si nos relations commerciales ou sociales sur le plan personnel ou collectif sont justes.

Nous ne pouvons pas festoyer et dépenser négligemment, tandis que le péché se répand partout et nous souille tous. Nous ne devons pas scandaliser les autres par notre manque de sensibilité sociale à l'égard de tant de déshérités, ni à l'égard de tant de crimes commis sous la protection de la loi.

dom  José Ignacio González Villanueva

abadia de la santa cruz .

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article