Espagne: l'évêque au discours de haine.

Publié le 31 Janvier 2020

mgr Casimiro López Llorent

 a mis en garde contre l'intention politique "d'extraire des lois dans le domaine de l'idéologie de genre" et que "le processus parlementaire de la loi d'euthanasie sera activé".

Réaction de l'association Castellón LGTBI a répondu: «Ce que vous appelez l'idéologie du genre, nous l'appelons les droits de l'homme».

Dans sa déclaration, le prélat a ajouté que "nous ne pouvons pas rester non critiques, non informés, passifs et muets devant des initiatives contraires à la dignité des personnes et au bien commun de la société". 

Le collectif queer de Castelló a déclaré qu'il "ne peut pas consentir à ce que l'évêque prenne possession la dignité de personne", considérant que mgr Casimiro López Llorente les  a qualifiés  de  "citoyens gais, lesbiens, trans, bisexuels et intersexués et citoyens de seconde zone".

Mgr Casimiro López Llorente, évêque du diocèse Segorbe-Castellón, avait  écrit une lettre à ses fidèles. La lettre invitait à une conférence qui s'est tenue les 27 et 28 janvier sur l'anthropologie chrétienne et la bioéthique, à l'intention des membres du clergé et des étudiants.

 

 

Rédigé par Philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article