journée de la Vie consacrée : 2 Février.

Publié le 1 Février 2020

 

 

pour tous nos moines et cette année ,

spécialement pour petit frère et sa famille.

j'espère qu'il prie pour moi ,  j'en suis sûr, dans la foi. ce n'est jamais évident la foi ! .. mais il y a parfois comme des intuitions que c'est vrai et qu'il m'appelle souvent comme  pour me sortir de l'ordi, au réveil avant l'aube,

je le regarde et rigole, allez hop ! on y va. 

 au moins là pas de déceptions à avoir. On apporte tout au temple , mes affections qui me jouent encore des tours?.. non je ne pense pas. 


« Nunc dimíttis servum tuum, Dómine, *

secúndum verbum tuum in pace,
« Maintenant, Seigneur, Tu peux laisser aller Ton serviteur, * en paix selon ta Parole,

quia vidérunt óculi mei * salutáre tuum,
car mes yeux ont vu * ton Salut,

quod parásti * ante fáciem ómnium populórum,
que Tu as préparé * devant la face de toutes les peuples,

lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israel.
Lumière que Tu révèles aux nations * et Gloire de Ton peuple Israël

Glória Patri, et Fílio, * et Spirítu Sancto.
Gloire au Père, au Fils * et au Saint Esprit.

Sicut erat in princípio, et nunc et semper * et in sǽcula sæculórum ».
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles ».

Ainsi soit-il.

 

Allez ce n'est pas encore  ton heure, ton petit novice a encore , besoin de toi!    j'y crois beaucoup,

même s'il n'y a que du vide de moi, quelle influence, la prière d'un pauvre miséreux ? 

"comme il est bon d'habiter ensemble ! " ça compense, !  la sainteté des autres. avoir quelque chose à offrir à la place de rien, d'une existence qui n'a rien à envier si morbide et sans intérêt, loin des salons et courbettes ecclésiastiques, voie sans issue, ici ou ailleurs. On se fait très vite des illusions ! 

dans l'ombre on sert à quelque chose, au moins, sans doute, peut-être! ce serait plus triste si on n'avait rien à offrir et là c'est gratuit, réciproque .  même sa misère. D'ailleurs tous les jours, à laudes , on a que ça à  offrir son miserere mei Deus. pas rien. on a rien à envier de ce côté là. On est à même égalité.

  Certes,  il ne faut pas voir qu'elle, mais beaucoup sont là pour vous le rappeler par le mépris ou l'indifférence.  

 

Courage, même si on aimerait tant nous aussi nous en aller, mais nous, plus par ras le bol que rassasié . 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article