la princesse Punk : Gloria von Thurn

Publié le 13 Janvier 2020

 

Cette Allemande, qui aura bientôt 60 ans, appartient à une importante famille aristocratique et est la veuve du prince Jean-Baptiste de Thurn et Taxis. En fait, elle était connue dans le monde des tabloïds comme la "princesse punk" ou la "princesse TNT", car elle apparaissait avec des cheveux colorés, un écusson et des coiffures fantaisistes.

La jet-set de l'époque, comme Mik Jagger ou Michael Jackson, traversait leurs palais où les fêtes et les excès étaient un spectacle familier. Même la princesse elle-même serait arrêtée à l'aéroport de Munich pour possession de marijuana.

Cependant, tout a changé après la mort de son mari en 1990, lui laissant une veuve dans la trentaine, trois enfants et des centaines de millions de dettes. Et dans ce coup de réalité dans lequel cette princesse s'est trouvée, la Vierge Marie est apparue dans sa vie. Grâce à elle, elle s'est accrochée à Dieu et a complètement changé de vie, étant devenue aujourd'hui une ardente défenseuse du catholicisme.

La princesse a raccroché ses armoiries et a laissé derrière elle sa vie bizarre, formée à la gestion d'entreprise et pour sauver le domaine familial, elle a vendu des propriétés et des voitures, mis aux enchères des bijoux et des œuvres d'art et ouvert au public son immense palais de 500 pièces, où elle donne maintenant 300 repas chauds par jour aux personnes les plus nécessiteuses.

Lourdes, un tournant dans sa vie

Ce changement radical dans sa vie a eu lieu lors d'un pèlerinage à Lourdes en 1991. Elle y est allé pour accompagner les malades qui étaient en pèlerinage à la grotte pour rencontrer Marie. Ce sera le premier d'une longue série de pèlerinages à ce sanctuaire marial. En fait, elle s'y rend maintenant chaque année avec l'Ordre de Malte pour soigner les malades.

Sa vie a pris un tournant complet. Et depuis lors, elle a commencé à assister à la messe quotidienne et à aborder la pensée théologique du Cardinal Ratzinger, le futur Benoît XVI, dont il est maintenant l'ami. Elle est passée de l'esthétique punk à la liturgie latine et de ses partis scandaleux à être une opposante à l'avortement, à l'euthanasie et au déclin de l'Occident chrétien.

Une catholique avec des idées claires

Avec la sincérité et la spontanéité qui ont toujours caractérisé cette princesse, Gloria a récemment déclaré dans The Telegraph que " en Hollande et en Belgique, nous tuons nos vieux, qui fuient vers l'Allemagne parce qu'ils ont peur d'être euthanasiés ". Cependant, elle a ajouté que " le problème dont on parle le plus dans les médias occidentaux est de savoir si un homme et une femme devraient aller aux mêmes toilettes. Notre société est totalement finie.

Dans une autre interview avec Aleteia, la princesse Gloria von Thurn und Taxis a parlé ouvertement de ce changement de vie, assurant qu'elle doit beaucoup à une de ses tantes qui est une religieuse bénédictine. "Elle m'a toujours dit que je devrais mettre mon nom au service du Seigneur, que ma renommée devrait servir à démontrer la beauté de l'Évangile. J'ai fait mienne cette invitation et j'ai compris que je voulais promouvoir la vie catholique ", a-t-elle expliqué.

"Le Rosaire est le plus grand cadeau du ciel"

Dans sa vie quotidienne, cette aristocrate allemande déclare qu'elle a " une liste de prières en allemand, en particulier je prie le Saint-Esprit, et je ne manque pas d'adresser ma prière aux anges Gabriel, Michel et Raphaël plusieurs fois par jour. Et naturellement, le chapelet à Notre-Dame. Quand je ne peux pas me reposer, le Rosaire est le meilleur don du ciel. Ma devise dans la vie est : 'Mets devant moi, Seigneur, ce que je dois faire ; donne-moi la vision pour voir ce que je dois faire. C'est pourquoi le ciel me connaît bien.

La Princesse Gloria et ses trois enfants

Précisément, outre le rôle de la Vierge dans sa vie, les anges sont aussi les protecteurs à qui la princesse est confiée. "Je me suis laissée emporter par les événements, par la providence, par le bien. Mais en particulier par mon ange, à qui je me confie entièrement. Mgr Josémaria Escriva a dit que lorsqu'il devait franchir une porte, il laissait toujours passer son ange en premier. Et c'est la relation que l'on doit avoir avec son ange. Je ne sens pas sa présence, mais je sais qu'il est là," 

Précisément, en ce temps compliqué après avoir été veuve et avoir dû faire face à une dette de plus de 500 millions de dollars, Gloria prétend qu'elle s'est confiée aux anges et qu'ils l'ont guidée. "A cette époque, il y avait beaucoup de gens qui voulaient profiter de moi, du fait que j'étais seule. Mais la source de la foi m'a nourri, et j'ai réussi ".

Les anges, a-t-elle ajouté, m'ont aidé de bien des façons, par exemple en mettant devant moi la personne dont j'avais besoin à ce moment précis. Me confier aux anges était la bonne chose à faire.

 

n'est pas sans me rappeler une autre histoire, bénédictine ! 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article