le vagabond. " j'ai erré ! "

Publié le 22 Janvier 2020

 

   Confessez donc aussi vos iniquités, afin d'être justifié. Cet aveu de vos fautes vous est commun avec tous les hommes, car nul ici-bas n'est sans péché; nier cette vérité, c'est un sacrilège, car Dieu seul est sans péché. Faire à Dieu l'aveu de ses fautes, c'est le seul moyen d'échapper au châtiment. 

   " J'ai erré," mais celui qui s'est égaré peut rentrer dans la voie, peut être ramené dans la voie droite...

   " Venez donc, Seigneur Jésus, cherchez votre serviteur, cherchez cette brebis épuisée de fatigue; venez , bon pasteur, cherchez de nouveau les brebis de Joseph. Votre brebis s'est égarée tandis que vous tardiez à venir, et que vous parcouriez les montagnes. Laissez vos quatre-vingt dix neuf autres brebis, et accourez à la recherche de la seule qui s'est égarée.

   "Venez sans chiens, venez sans mauvais ouvriers, venez sans mercenaire, qui ne peut entrer par la porte; venez sans auxiliaire, sans messager, depuis longtemps j'attends votre venue. Je sais que vous devez venir , " car je n'ai pas oublié vos commandements. " 

   "Venez, non avec la verge , mais avec la charité et l'esprit de douceur. N'hésitez pas à laisser sur les montagnes les quatre-vingt-dix-neuf autres; sur ces montagnes, elles sont à l'abri des incursions des loups.... 

    "Venez à moi qui suis exposé à leurs attaques; venez à moi qui, après avoir été chassé du paradis, suis en butte aux suggestions vénéneuses du serpent, parce que je me suis séparé du reste du troupeau. Vous m'aviez placé dans le paradis , mais le loup m'a fait sortir du bercail pendant la nuit. 

   "Cherchez-moi, car moi aussi je vous recherche; cherchez-moi, trouvez-moi, prenez-moi, portez-moi. Vous pouvez trouver celui que vous cherchez; vous daignez prendre sous votre protection celui que vous avez trouvé et placer sur vos épaules celui dont vous vous déclarez le protecteur. Vous ne dédaignez point ce pieux fardeau, ce transport n'est point pour vous une charge. 

   "Venez donc, Seigneur, car bien que j'aie erré, cependant " je n'ai point oublié vos commandements," j'ai conservé l'espérance de ma guérison. 

   "Venez, Seigneur, car vous seul pouvez rappeler cette brebis égarée, et en courant à ma recherche vous ne contristerez pas ceux que vous laissez, car eux-mêmes se réjouiront du pécheur. 

   "Venez pour opérer le salut sur la terre et donner au ciel un grand sujet de joie. 

   "Venez donc, et cherchez votre brebis, non par des mercenaires, mais par vous-même. 

   Recevez-moi dans cette chair qui a failli dans Adam....

   Portez-moi sur la croix qui est le salut des pécheurs égarés, le seul repos des âmes fatiguées, la source unique de vie pour tous ceux qui sont morts.

( St Ambroise) 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article