de la férie . la maison du Seigneur.

Publié le 6 Février 2020

 

"Hâtons nous d'aimer comme il convient. !"

dom Delatte. 

 

   Dans notre exil nous rencontrons des compagnons qui ont déjà vu la sainte cité et qui nous y invitent à courir. " Je me suis réjoui en ceux qui m'ont dit :" Nous irons dans la maison du Seigneur. " 

   Mes frères, que votre charité reporte sa pensée sur ce qui se passe lorsque l'on parle d'une fête de martyr, et de quelque lieu saint où la foule, à certain jour, afflue pour la célébration d'une solennité; comme ces masses populaires s'excitent mutuellement! comme elles s'exhortent à l'envi par ces paroles : Allons-y! allons-y ! 

   Mais où? en quel endroit? disent les uns; et les autres de répondre: En tel lieu, en tel lieu saint, à Fontgombault, té pardi ! 

On se parle, on s'échauffe, et de l'ardeur particulière de chacun se forme une même flamme; et cette flamme unique, produite par les discours d'hommes qui se sont mutuellement embrasés, les entraîne vers ce lieu saint, et cette pensée les sanctifie.

   Si donc un saint amour fait courir les hommes vers quelque endroit de ce monde, quel doit être l'amour qui entraîne vers le ciel des âmes que remplit un même sentiment, et qui se disent :" Nous irons dans la maison du Seigneur" ! 

   Courons donc, courons, puisque nous parviendrons en un lieu qui ne connait pas la fatigue. Courons à la maison du Seigneur. Que notre âme se réjouisse en ceux qui nous disent de telles paroles. En effet, ceux qui nous parlent ainsi ont vu avant nous cette patrie, et ils crient de loin à ceux qui viennent après eux :" Nous irons dans la maison du Seigneur," marchez, courez.

   Et que répond chacun de nous ? " Je me suis réjoui en ceux qui m'ont dit : " Nous irons dans la maison du Seigneur. " Je me suis réjoui dans les Prophètes, je me suis réjoui dans les Apôtres,  

car tous ils nous ont dit :" Nous irons dans la maison du Seigneur. "

St Augustin. 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article