Salus infirmorum !

Publié le 11 Février 2020

 

Un fermier pieux porte son enfant malade devant l'autel de la Vierge. Avec sa tête inclinée, un geste sans vergogne et pieds nus - ses bottes sur le sol, à côté de son chapeau - implore la miséricorde à laquelle elle est acclamée  avec le titre de «Santé des malades». 

À genoux, sous la lampe argentée du Saint-Sacrement, reliant une bougie entre ses mains, la mère implore silencieusement. Revêtu du surplis et de l'étole, ce prêtre bronzé récite des prières à la lueur des bougies du garçon sérieux qui l'assiste. D'autre part, le jeune homme porte la chaudière d'eau bénite et d'hysope, puisque la prière culmine avec la bénédiction.

À travers une fenêtre sur notre dos, symétrique à ce que nous voyons, les rayons du soleil brisent l'obscurité de cette église paroissiale de San Miguel de Pajares, près de sa maison familiale, où l'artiste est allé pendant les étés.

La Vierge accueille avec bonté et soulage ceux qui, avec foi et confiance, se tournent vers elle dans les nécessités de la vie, dans la maladie et dans la souffrance.

Et, ô très pieuse Vierge Marie, il n'a jamais été dit qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, implorant votre aide, n'ont été abandonnés. 

Encouragé par cette confiance, je viens à vous ...

Luis Menéndez Pidal est né dans la ville asturienne de Pajares 1861. Il était le frère de Juan, un historien prestigieux et directeur des Archives historiques nationales, et Ramón, directeur de l'Académie royale espagnole et membre de la génération de 98. Son fils Luis était également un Architecte restaurateur important. C'était un homme de foi; peut-être pour cette raison, il a particulièrement pris soin de cette œuvre, "Salus infirmorum", avec l'intention de combiner ses désirs dans une peinture classique: dévotion chrétienne et affection pour sa terre.

 Le résultat a été le travail de la plus haute qualité de ceux qui sont venus signer sa longue carrière d'artiste. Il est décédé à Madrid en février 1932.

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article