Espagne : mgr Ginés, évêque de Getafe

Publié le 12 Mars 2020

 

"Concernant la distribution de la communion, la liberté des fidèles doit être respectée pour la recevoir dans la bouche ou dans la main.

Nous vivons une période de confusion face à l'épidémie du soi-disant Coronavirus qui nous atteint avec force et frappe à la porte de certaines de nos maisons, laissant la maladie et la mort dans son sillage.

De nos jours, avec raison, les indications, suggestions et normes pour faire face à l'état d'urgence sanitaire provoqué par l'épidémie se multiplient; tout est nécessaire pour rechercher le bien des gens et la disparition rapide de ce mal.

Mais je pense que cela ne suffit pas; En tant que croyants, nous devons tourner notre regard vers Dieu, notre Père, pour prier pour les malades et ceux qui sont morts de ce virus; en plus d'implorer .. de plus nous accorder la santé afin que nous puissions vivre une vie en paix.

D'un autre côté, c'est le bon moment pour regarder nos propres vies et découvrir où se trouve l'essentiel. Nous nous efforçons souvent de tant de choses, nous faisons face à d'autres, nous rendons le relatif quelque chose d'essentiel et nous relativisons l'essentiel. Il est temps de se rappeler que nous sommes vulnérables, plus que nous ne le pensons; que nous avons besoin de la force de Dieu pour marcher dans cette vie; que nous ne pouvons pas laisser de côté la consolation et la force du sens que nous donne le fait de savoir que nous sommes enfants de Dieu, "que dans la vie et dans la mort, nous appartenons au Seigneur".

Maintenant, plus que jamais, nous devons renouveler notre confiance en Dieu, retrouver l'espoir dans ses promesses, raviver en nous le don de la charité. La peur est un autre virus qui nous paralyse, débarrassons-nous de cette peur. Ne nous enfermons pas, pour notre bien, ouvrons-nous au bien des autres, pratiquons la charité avec ceux qui passent un mauvais moment.

Pour tout cela, je demande à tous les fidèles du diocèse d'intensifier la prière pour les malades et leurs familles, ainsi que pour les défunts. Je vous offre quelques indications:

1. Aux messes, faites des demandes lors de la prière des fidèles, qui peut se terminer par la prière que nous proposons ci-dessous.

2. Ceux qui prient la liturgie des heures, demandent cette intention dans Les Laudes et les Vêpres.

3. Dans les lieux d'adoration eucharistique, faites des prières spéciales pour la fin de l'épidémie et pour les malades et les défunts.

4. Nous pouvons offrir la prière du Saint Rosaire pour ces mêmes intentions avec la confiance que l'intercession de la Vierge est toujours puissante.

5. Chacun, dans sa prière personnelle, présente au Seigneur la situation dans laquelle nous vivons et demande le don de la confiance et de l'espérance.

Je vous propose cette prière que chacun peut faire individuellement ou en commun:

«Dieu tout-puissant et miséricordieux, regardez avec compassion notre affliction, soulagez la fatigue de vos enfants et confirmez leur foi, afin qu'ils aient toujours confiance sans hésitation dans votre providence paternelle. Soutenez les malades et accordez-leur la santé et donnez la vie éternelle au défunt. Nous vous en supplions par l'intercession de Marie, santé des malades ». Je demande aux prêtres, comme nous l'a rappelé le Pape François, d'accompagner les malades et la santé, en leur apportant la force de la Parole de Dieu et de l'Eucharistie. Invitez vos fidèles à regarder Dieu dans la prière et partagez avec eux les orientations de cette lettre.

Je demande aux religieuses contemplatives d'intensifier leur prière et leur offre pour cette intention.

À la Mère du Seigneur, Sainte Marie, nous confions notre vie et lui demandons de nous protéger de tout mal.

Avec mon affection et ma bénédiction.

+ mgr Ginés, évêque de Getafe

​​​​​​

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article