Espagne : Victoire, tu règneras, ô Croix tu nous sauveras !

Publié le 17 Mars 2020

 

Un temps de grâces, dans lequel nous sommes appelés à renaître. 

 

Ciudades españolas enteras bendecidas por el Santísimo: Barcelona, Málaga... contra el coronavirus !

En Espagne, il y a aujourd'hui 8 000 coronavirus officiellement diagnostiqués et le chiffre stupéfiant de 300 décès, qui va inévitablement continuer à augmenter considérablement dans les prochains jours. Face à cette situation critique et à un moment où de nombreux diocèses ont été contraints de suspendre les messes, ne pas perdre la nourriture spirituelle devient une nécessité.

Outre les nombreuses messes en ligne, les appels constants à la prière et le travail inestimable des prêtres qui risquent leur santé pour soigner les personnes infectées, d'autres prêtres se confient également au Christ Eucharistie en demandant la bénédiction pour leurs villes.

S'il n'y a pas d'Eucharistie pour les fidèles, au moins le Saint-Sacrement atteindra tout le monde.  C'est ce qu'a fait, par exemple, le prêtre de Barcelone, Felio Vilarrubias Darna, recteur de la paroisse de Sant Cristòfor à Barcelone.

Ce prêtre a décidé de bénir la deuxième ville espagnole avec le Saint-Sacrement de la chaîne de montagnes de Collserola, d'où l'on peut voir toute la Barcelone. Ce prêtre est monté sur la montagne accompagné d'une image de la Vierge pour demander sa protection en ce moment de grande épreuve. Mais un temps d'adoration s'est également tenu à partir de là.

Ce n'est pas le seul cas de bénédiction du Saint-Sacrement qui se déroule en Espagne ces jours-ci.  À Malaga, le recteur du grand séminaire, le père Antonio Eloy Madueño, a béni du Saint-Sacrement toute la ville andalouse depuis la terrasse près de la chapelle où ils multiplient les prières pour les conséquences du coronavirus.

Comme il l'explique : "les séminaristes qui restent avec moi au séminaire apportent à notre prière continue les besoins de tant de personnes qui sont maintenant malades, de ceux qui s'occupent d'elles, des plus vulnérables, des pauvres... et à partir de cette prière, nous décidons de 'réconforter mon peuple', comme le dit le prophète Isaïe".

Ainsi, il affirme que "nous avons quitté la chapelle où nous priions et nous sommes sortis avec le Saint-Sacrement pour bénir Malaga et offrir de là la présence du Seigneur, qui est toujours proche, qui bénit, guérit et donne l'espoir aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui".

Ils rapportent donc que "depuis notre séminaire à Malaga, Jésus dans le Saint Sacrement bénit ceux qui souffrent le plus, les personnes âgées, les familles confinées, les plus pauvres, le personnel de santé et les forces de sécurité, les volontaires qui tentent d'alléger cette situation... A chaque personne. Qu'il nous donne la santé physique et spirituelle, et nous aide à surmonter cette pandémie. Nous le demandons par l'intermédiaire de Notre Mère Marie : "Sous ta protection, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu ; ne rejette pas les prières que nous t'adressons dans nos besoins, mais délivre-nous de tout danger, ô Vierge glorieuse et bénie ! Amen'".

 

Rédigé par Philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article