Mois de Mars : mois des attaques contre l'Eglise , en Espagne + Udp

Publié le 2 Mars 2020

 

Nomination du nouveau président de la conférence épiscopale. 

 

+ arzobispo metropolitano de Barcelona, Juan José Omella 

Cardinal Juan José Omella est, depuis ce matin, nouveau président de la Conférence épiscopale espagnole. Sept ans plus tard, enfin, les évêques espagnols prennent la «ligne Francisco» et choisissent celui qui, sans aucun doute, est choisi par Bergoglio pour diriger la transition dans l'Église espagnole.

 

le mois des féministes activistes d'extrême gauche. 

8 Mars : Día de la Mujer Subvencionada

Le mois de mars a commencé , ce qui, pendant au moins deux ans, est le mois au cours duquel de nouvelles attaques contre des églises, des écoles chrétiennes ou des actes ecclésiaux, catholiques et autres confessions ecclésiales, sont enregistrées en Espagne . Probablement, la même chose se produit dans plusieurs pays d'Amérique latine.

La cause en est le 8 mars, la Journée des femmes qui travaillent , qui depuis quelques années est utilisée comme excuse par des groupes avortés ou des féministes radicales violentes pour attaquer des biens ou des chrétiens. 

Séville, 19 mars.  Deux femmes entrent dans la sacristie de l'église de San Julián,  volent les vêtements liturgiques des prêtres, les enfilent et s'enfuient  avec elles. Les caméras l'ont capté.

Malaga, 11 et 13 mars.  elles volent le copon (sans valeur économique) avec les  hosties consacrées  dans la paroisse de la Sainte Trinité​​​​​​​​​​​​

Ávila, 10 mars.  Peinte de vandales gâchent la chapelle du Ressuscité, sans symboles ni slogans idéologiques.

etc.. etc... 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article