Alcala de Henares . Décret pour le coronavirus.

Publié le 3 Avril 2020

 

 

 

 

1. Assurer la célébration de l'Eucharistie dans tous les temples paroissiaux et autres communautés, en respectant les horaires habituels; que chaque Eucharistie célébrée par chaque prêtre, seule ou accompagnée d'un petit groupe de fidèles, le fasse « pro populo» ou pour la fin de la pandémie, en plus de leurs intentions particulières.

2. Dispensez à ceux qui ne participent pas personnellement à l'Eucharistie à cause de la pandémie, le précepte du dimanche, les exhortant à suivre l'Eucharistie à travers les médias; et, en tant qu'Église domestique, d'avoir un acte pieux de prière familiale en écoutant la Parole de Dieu.

3. Que les prêtres et les aumôniers des hôpitaux exercent une charité prudente envers les fidèles et offrent une aide divine, en particulier le sacrement de la confession, l'onction des malades et la communion eucharistique.

4. Prendre des précautions extrêmes dans l'administration du sacrement de la confession, celui-ci étant offert avec un effort redoublé et respectant la distance physique établie par les autorités.

5. Pour les célébrations du sacrement du baptême et du mariage qui sont prévues, et pour les funérailles et les funérailles qui peuvent survenir, elles sont célébrées en présence uniquement des parents et des personnes les plus proches, faisant appel à la responsabilité des familles.

6. Mener, avec prudence, des actes pieux et priants, implorant le Dieu de la vie de mettre fin à la pandémie, de récupérer les malades, l'assistance divine aux agents de santé et la patience et l'espérance pour tous les fidèles.

7. Suivez les instructions établies dans notre décret du 10 mars 2020: retirez l'eau bénite des batteries; supprimer, comme la rubrique le permet, le signe de la paix; hygiène extrême chez ceux qui distribuent la Sainte Communion avant et après ce moment; et faire des démonstrations d'affection et de dévotion en évitant le contact physique avec les images.

8. La cessation de toute activité paroissiale, à l'exception du sacramentel; établir des heures de bureau paroissiales spéciales pour les questions de besoin, qui peuvent être suivies par téléphone.

9. Conformément aux dispositions légitimes des autorités, veiller à ce que les familles et tous ceux qui sont pris en charge à Caritas puissent continuer à recevoir de l'aide pour la distribution de nourriture.

10. La cessation de l'attention au public jusqu'au 3 avril dans les locaux de la curie diocésaine et de la curie judiciaire. Les officiers du même travailleront à domicile et les bureaux auront des horaires restreints de 11h00 à 13h00 pour s'occuper des questions urgentes et nécessaires.

Ce décret entrera en vigueur du jour de sa signature jusqu'au 3 avril 2020 et pourra être prolongé.

En ce moment, plaçons notre espérance en Dieu, grandissons en confiance dans sa divine Providence et restons, avec Marie Très Sainte, dans l'obéissance aux recommandations de santé légitimes qu'ils nous suggèrent.

 

 Donné à Alcalá de Henares le 14 mars 2020.

 

Au début de la crise, un autre évêque, comme celui de Jerez ou celui de Cadix, a suivi les traces de Reig. Même Mazuelos a même signé une sorte de « permis de travail» pour que les fidèles qui voulaient assister à la messe en face à face n'aient pas eu de problèmes avec la police, mais aient finalement abandonné. Et, bien qu'il y ait sept diocèses qui n'ont pas officiellement fermé les temples ( Cadix et Jerez, mais aussi Valladolid, Barbastro, Alcalá de Henares, Grenade et Cordoue ), et qu'il y a eu des conflits dans certaines paroisses de Cadix ou de Tolède, 

 

L'évêque de Jerez sera le seul en Andalousie à visiter les confréries à Pâques ! 

«Nous considérons qu'avec la participation à l' Eucharistie, la loi n'est pas violée, car si l'article 11 de l'actuel arrêté royal reste en vigueur, la fréquentation des lieux de culte et des cérémonies civiles et religieuses, y compris les funérailles, est subordonnée à des mesures organisationnelles. consistant à éviter les foules . Selon notre interprétation, cela signifie que si les mesures organisationnelles prescrites sont respectées, il est permis de se rendre dans les lieux de culte et les cérémonies religieuses. » Ce message figure dans une lettre signée par l'évêque de Jerez, José Mazuelos. 

Le certificat, partagé sur les réseaux sociaux, suscite la controverse en raison de la contradiction qui suppose que l'évêque autorise le déplacement des fidèles en pleine pandémie , le pays étant confiné chez eux.

 Il y a quelques jours, mgr. Mazuelos a publié une lettre informant que le diocèse avait adopté "des mesures avec lesquelles nous voulons contribuer à éviter les conséquences de cette maladie".

Diocèse de Getafe, ...Madrid. 

"Je suis avec toi" pour accompagner et donner une réponse spirituelle à toutes les personnes qui traversent des moments difficiles dans cet enfermement.​​​​​​

nb : pas vu ça ici ! lol 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article