Espagne : la religion de Pharaon contre le cardinal Canizares.

Publié le 12 Mai 2020

 

La polémique se centre ce dimanche à Valence, où le cardinal archevêque, Antonio Cañizares, a été accusé de ne pas avoir respecté le confinement en ouvrant la basilique de la ville . Cela a été défendu par le conseiller qui gère la police locale de la ville, Aarón Cano, qui, comme le rapporte le journal Levante , a qualifié d' irresponsable la décision d'ouvrir la basilique  aux fidèles.

 

Comme le rapporte ce média, la basilique a ouvert ses portes à 11h30  à l'occasion de la journée Mare De Deú dels Desemparats, fête de la Virgen de los Desamparados, qui rassemble chaque année des milliers de personnes. La nouvelle s'est répandue dans toute la ville, ce qui a amené environ 200 personnes à venir voir l'image de la vierge , à s'asseoir sur les sièges et à ne pas tenir la distance de sécurité, comme l'a assuré le Journal Levante. La police locale est également venue sur les lieux pour tenter d'empêcher la situation de devenir encore plus incontrôlable.

Selon les mêmes sources, la police de Valence travaille sur un rapport qui sera envoyé à la délégation du gouvernement pour évaluer ce qui s'est passé. 

Le conseiller valencien a assuré qu'il s'agit d'une action très sérieuse, et que cela a été fait avec préméditation et malveillance.

L'archevêché de Valence a assure qu' "il n'y a pas eu de monde, qu'il y avait deux patrouilles de police, et ils ne sont intervenus sur aucun groupe.  Quant au confinement il a ajouté que l'archidiocèse l'a plus qu'appliqué que personne....

Le maire de Valence,  Joan Ribó , estime qu'il n'y avait pas de monde devant la basilique de la ville ce dimanche, lorsqu'une image de la Virgen de los Desamparados a été montrée depuis la basilique.​​​​​​

 

 

 

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article