feliz compleanos ! cardinal Canizares, 50 ans de sacerdoce. le cardinal part en guerre.

Publié le 22 Juin 2020

 

 

Le cardinal est revenu pour retrouver le ton habituel de ses interventions , il a souhaité ardemment que la nouvelle loi sur l'éducation qui est traitée au Congrès des députés ne soit pas approuvée. «Je souhaite que la loi sur l'éducation qui doit être approuvée ne soit pas approuvée . Les enfants ne doivent pas être éduqués en imposant des modèles de connaissances ou d'éthique. Je ne fais pas de politique, je ne peux pas me taire. Les nouvelles lois  mènent à une dictature
 
En ce moment, nous sommes confrontés au grand défi que nous avons et c'est l'avenir de l'homme dans cette éducation, qui doit être au service de l'homme dans une nouvelle société où les parents sont les premiers éducateurs. Dans la nouvelle loi, qui éduque est l'État et qui est responsable de l'éducation des enfants, ce sont les parents. Le reste d'entre nous, comme l'État, collaborons avec les parents à l'éducation de leurs enfants. Ne nous taisons pas, n'ayons pas peur. Dieu par-dessus tout, que la Vierge et saint Vicente Ferrier,  nous aident ».
 

«Ce sont des moments difficiles et il est temps de témoigner . Il n'est pas nécessaire d'avoir peur de quoi que ce soit. Nous sans crainte, sans crainte de quoi que ce soit, pour la défense de l'homme, de la famille, de la liberté religieuse, des droits humains fondamentaux, des pauvres, des maltraités comme cela se passe au Venezuela. »

« Faites-nous savoir que dans les moments difficiles, Dieu est toujours avec nous . Qui peut nous séparer de l'amour de Dieu? En Jésus-Christ, tous les dons de Dieu, son amour et sa grâce ont débordé. Courage, n'ayez pas peur, soyez courageux. Il y a des méchants. Ne vous taisez pas et ne cachez pas la lumière de l'Évangile, de l'amour de Dieu, de son pardon et de sa miséricorde, Jésus-Christ nous a rachetés, il nous a sauvés. Avec nos paroles et nos œuvres, nous rendons témoignage de Dieu », 

 Tout ce que je suis est la grâce de Dieu, les miennes sont des erreurs, des fautes, des omissions et des péchés. Je ne finirais jamais de lister les merveilles de Dieu en moi. Au cours de ma vie, j'ai pénétré quelle est ma devise épiscopale. Que ta volonté soit faite. Je ne veux rien de plus que d'en savoir de plus en plus sur le Christ crucifié. Vivez et annoncez le Christ. Ce que je demande pour tout le diocèse « 
 
n'ayez pas peur, ouvrez grand les portes au Christ, ouvrez les portes des familles. N'ayons pas peur de recevoir le  Christ, lui seul a les paroles de la vie éternelle. 
 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article