Publié le 9 Octobre 2008



Chanter est le fait de celui qui aime. Ce qui permet de chanter, c'est la ferveur d'un saint amour.


"Comme cet édifice visible a été fait pour nous réunir corporellement, de même cet autre édifice que nous sommes nous-mêmes est construit pour que Dieu y habite spirituellement.
 L'édifice visible est dédié aujourd'hui sous nos yeux, l'autre le sera à la fin des siècles, lors de la venue du Seigneur, lorsque notre corps revêtira l'incorruptibilité"



"La maison de nos prières, nous y sommes ; la maison de Dieu, c'est nous-mêmes. Si la maison de Dieu, c'est nous-mêmes, nous sommes construits en ce monde, pour être consacrés à la fin du monde. L'édifice, ou plutôt sa construction, se fait dans la peine ; la dédicace se fait dans la joie.

Ce qui se passait, quand s'élevait cet édifice, c'est ce qui se passe maintenant quand se réunissent ceux qui croient au Christ. Lorsque l'on croit, c'est comme lorsque l'on coupe du bois dans la forêt et que l'on taille des pierres dans la montagne ; lorsque les croyants sont catéchisés, baptisés, formés, c'est comme s'ils étaient sciés, ajustés, rabotés par le travail des charpentiers et des bâtisseurs.

Cependant, on ne fait la maison de Dieu que lorsque la charité vient tout assembler. Si ce bois et cette pierre n'étaient pas réunis selon un certain plan, s'ils ne s'entrelaçaient pas de façon pacifique, s'ils ne s'aimaient pas, en quelque sorte, par cet assemblage, personne ne pourrait entrer ici. Enfin, quand tu vois dans un édifice les pierres et le bois bien assemblés, tu entres sans crainte, tu ne redoutes pas qu'il s'écroule.

Le Christ Seigneur, parce qu'il voulait entrer et habiter en nous, disait, comme pour former son édifice : Je vous donne un commandement nouveau, c'est que vous vous aimiez les uns les autres. C'est un commandement, dit-il, que je vous donne. Vous étiez vieux, vous n'étiez pas une maison pour moi, vous étiez gisants, écroulés. Donc, pour sortir de votre ancien état, de votre ruine, aimez-vous les uns les autres.

Que votre charité considère encore ceci : cette maison est édifiée, comme il a été prédit et promis, dans le monde entier. En effet, quand on construisait la maison de Dieu après la captivité, on disait dans un psaume : Chantez au Seigneur un chant nouveau ; chantez au Seigneur, terre entière. On disait alors : un chant nouveau ; le Seigneur a dit : un commandement nouveau. Qu'est-ce qui caractérise le chant nouveau, sinon un amour nouveau ? Chanter est le fait de celui qui aime. Ce qui permet de chanter, c'est la ferveur d'un saint amour.

Ce que nous voyons réalisé ici physiquement avec les murs doit se réaliser spirituellement avec les âmes ; ce que nous regardons ici accompli avec des pierres et du bois, doit s'accomplir dans vos corps, avec la grâce de Dieu.

Rendons grâce avant tout au Seigneur notre Dieu : les dons les meilleurs, les présents merveilleux viennent de lui. Célébrons sa bonté de tout l'élan de notre cœur. Pour que soit construite cette maison de prière, il a éclairé les âmes de ses fidèles, il a éveillé leur ardeur, il leur a procuré de l'aide ; à ceux qui n'étaient pas encore décidés, il a inspiré la décision ; il a secondé les efforts de bonne volonté pour les faire aboutir. Et ainsi Dieu, qui produit chez les siens la volonté et l'achèvement parce qu'il veut notre bien, c'est lui qui a commencé tout cela, et c'est lui qui l'a achevé.

 

st Augustin.







  premières vèpres le 11 Octobre.

Fondement et pierre d'angle,
Le Christ nous est envoyé:
Il assemble les deux murailles,
Bien étroitement l'une à l'autre;
La sainte Sion l'accueille,
Et lui conserve sa foi.

Toute cette cité consacrée
A Dieu qui la chérit,
Retentit de chants de louange
Et des cantiques joyeux.
Proclamant avec ferveur
Notre Dieu trine et unique.

En ce temple, Dieu souverain,
Nous vous en conjurons, venez
Dans votre indulgente bonté,
Accueillez nos prières et nos voeux;
Qu'une ample bénédiction
S'y répande sans cesse.

Puissions-nous tous en ce lieu
Voir nos demandes exaucées,
Et posséder les biens reçus;
Puis, avec les saints, à jamais
Etre accueillis au Paradis,
Introduits dans le repos.


"Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et il n'y aura plus ni mort, ni pleurs, ni cris, ni douleur; car ce qui était auparavant a disparu."


...

en ce jour que de bougies..... !


messe pour le petit Placide.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 9 Octobre 2008



Chers frères et soeurs, ,alors que nous prions pour que la cause de béatification du Serviteur de Dieu, Pie XII, se poursuive normalement, il est bon de rappeler que la sainteté fut son idéal, un idéal qu'il ne manqua pas de proposer à tous. Pour cela, il donna une forte impulsion aux causes de béatification et de canonisation de personnes appartenant à des populations diverses, de représentants de tous les états de vie, fonctions et professions, réservant une vaste place aux femmes.

 C'est Marie justement, la Femme du salut, qu'il montre à l'humanité comme signe de ferme espérance, en proclamant le dogme de l'Assomption durant l'Année Sainte de 1950. À notre époque qui est, comme alors, assaillie de préoccupations et d'angoisse pour son avenir; en ce monde où, peut-être encore plus qu'alors, l'éloignement de tant de personnes de la vérité et de la vertu laisse entrevoir des scénarios privés d'espérance, Pie XII nous invite à tourner notre regard vers Marie qui est montée dans la gloire céleste.
 Il nous invite à l'invoquer avec confiance, pour qu'elle nous fasse apprécier toujours plus la valeur de la vie sur la terre et nous aide à diriger notre regard vers le vrai but auquel nous sommes tous destinés: cette vie éternelle qui, comme Jésus nous l'assure, est déjà possédée par celui qui écoute et suit sa parole.


Amen!

Benoît XVI

eucharistie misericordieuse.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 9 Octobre 2008

n'est-ce pas ?





tout ce que je découvre à 56 ans, et grâce à LIBERA FRANCE
et à Clara qui ont  fait le déclic de cette passion! y a pas c'est cela qu'il faut dans nos églises.. bon sang.Il suffisait de sortir, j'étais si ignorant que ça? il était temps.
ma culture était en cale sèche..
merci libera !

ce lien qu'il y a avec ce chant, Pie XII et la fête de la Dédicace, il est quand même fort. j'ai peut-être enfin compris quelque chose,

P A X






Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 7 Octobre 2008



 


Quand le genre humain s'est-il trouvé à l'aise?

En quel temps n'a-t-on pas vu régner la crainte et la douleur? Le monde a-t-il jamais joui d'une félicité durable? De trop vieilles misères n'ont-elles pas toujours été son partage? Si tu ne possèdes pas, tu brûles d'acquérir; et si tu possèdes, ne crains-tu point de perdre? et ce qu'il y a en cela de plus malheureux, c'est qu'en dépit de tes désirs et de tes craintes, tu te trouves bien. Tu vas épouser une femme: qu'elle soit mauvaise, elle fera ton supplice; qu'elle soit bonne, tu auras une peur incessante de la voir mourir. Avant de naître, les enfants sont une source de douleurs atroces; ils n'inspirent que des inquiétudes, une fois qu'ils sont nés. Qu'on est heureux à la naissance d'un enfant, et, toutefois, comme on redoute de le voir mourir et de le pleurer! Où rencontrer une existence à l'abri du malheur? La terre que nous habitons ne ressemble-t-elle pas à un immense navire? Ne sommes-nous pas, comme des nautonniers, ballottés au gré des flots, sans cesse exposés à perdre la vie, toujours battus par l'orage et la tempête, à chaque instant menacés du naufrage, et soupirant ardemment après le port; car ils ne sentent que trop qu'ils sont des passagers? Par conséquent, peut-on vraiment appeler bons des jours remplis d'incertitude, qui passent avec la rapidité de l'éclair, dont on peut dire qu'ils ont fini avant de commencer, et qu'ils ne viennent qu'afin de cesser d'être?

4. Donc, «où est l'homme qui souhaite vivre et désire voir des jours heureux? » Pour ce bas monde, il n'y a, à vrai dire, ni vie, ni jours heureux. Les seuls jours de bonheur sont ceux de l'éternité. Ce sont des jours,1. 2R 6,46 - 2. Ps 33,13 et des jours sans fin; le Prophète l'a dit: «J'habiterai pendant toute la durée des jours éternels , parce qu'un jour passé dans votre demeure vaut mieux que mille jours ».
Oui, un jour sans fin est. préférable à tous les autres. Voilà ce qu'il nous faut désirer: voilà ce qui nous est promis en termes ordinaires et se réalisera d'une manière ineffable. «Où est l'homme qui souhaite vivre?»

On dit tous les jours: Vie et vie; mais pour celle-ci, de quoi s'agit-il? «Et désire voir des jours  heureux?» Tous les jours, on parle même d'heureux jours; et, si on les examine de près, il n'y en a plus. Tu as aujourd'hui passé une bonne journée, si tu as rencontré ton ami, et si cet ami consentait à rester avec toi, quelle bonne journée tu passerais! Après avoir rencontré son ami, l'homme ne se plaint-il pas d'avoir dû le quitter? Voilà comme est bon, pour toi, le jour qui te quitte  après t'avoir visité.

J'ai passé de bonnes heures: où sont-elles? Ramène-les-moi. J'ai passé un moment agréable: tu t'en réjouis; plains-toi plutôt de ce qu'il n'est plus. «Quel est l'homme qui souhaite vivre et désire voir des jours heureux?»

Et tous de s'écrier Moi! Mais ce ne sera qu'après cette vie, après les jours présents. Il nous faut donc attendre; mais que nous recommande-t-on de faire pour parvenir à ce que l'avenir seul peut nous procurer? Que ferai-je dans cette vie telle quelle, pour arriver à la vie et voir des jours heureux?

 Ce que dit ensuite le Psalmiste: «Préserve ta langue de la calomnie et tes lèvres des discours artificieux; éloigne-toi du mal et pratique le bien ».
Fais ce qui est commandé, et tu recevras ce qui est promis. S'il y a des efforts à t'imposer et que tu aies peur de la peine, que, du moins, l'éclat de la récompense te ranime...

Saint Augustin.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 6 Octobre 2008







"- Si vous venez de la part de Dieu, je vous prie d'approcher; si c'est de la part du démon, disparaissez vite. - L'enfant reprit alors d'un ton vif: - Si vous venez de la part de Dieu, approchez. - Puis, s'étant levée, elle l'asperge avec l'eau bénite, et ce signe fut tellement agréable à la « Dame »,

Qu'elle y répondit par un sourire gracieux, s'avançant vers elle, comme pour lui dire. N'aie point peur, mon amie, c'est moi, et je viens de la part de Dieu. L'enfant répéta son invitation, mais elle évita de prononcer le nom du diable, car cela lui parut trop méchant.

Et lorsque le nom de Dieu tombait de ses lèvres, elle voyait l'Apparition, plus attentive, avide, brillante de mille rayons, s'illuminer encore plus. Parlant ensuite à, ses compagnes : - Quand je lui jette de l'eau bénite, elle lève les yeux au Ciel, souriante et, d'un air plein de grâce,

Vers moi elle se penche... Voyez comme elle nous regarde... elle sourit ... elle tourne la tête... prenez garde à ses pieds Il flotte, le ruban bleu qui est suspendu à sa ceinture Mon Dieu! si vous voyiez comme elle est belle ! .. Maintenant, il me semble qu'elle s'est recueillie... Le chapelet qui pendait à son bras,

Elle le prend... se signe. - A peine Bernadette avait dit ces mots, qu'elle se retourne et revient vers ses amies. Elle se met à genoux, et de coeur récitant le rosaire avec elles, à partir de ce moment elle reste tout émotionnée, pâle, les lèvres décolorées, le regard fixé en l'air et le corps penché en avant."

 

sources.

 

- S'es de la part de Diéu. à veni vous envite;
S'es de la part dóu Diable, au liuen fugissès vite.
L'enfant reprenguè d'un toun viéu :
- Se venès de la part de Diéu,
Aprouchas.- Pièi, s'estènt levado,
L'asperjo ciné l'aigo-signado,
E tant fuguè loti signe à la « Damo » agradiéu,

Que ié respoundeguè pèr un galant sourrire,
Vers elo S'avançant, coume se voulié dire :
Agues pas pòu, ma migo, es iéu,
E vène de la part de Diéu.
Repetà l'enfant soun envito,
Mai lou noum dou Diable s'evito
De lou dire, qu'acò i'es avis trop catiéu.

E quand leu noum de Diéu toumbavo de si labro,
Vesié l'Aparicioun, pus atentivo, alabro,
Resplendènto de milo rai,
S'alumina de mai en mai;
Parlant pièi à si cambarado
- Quand ié trase d'aigo-signado,
Aubouro au Cèu lis iue, risènto, e d'un gènt biai

Vers iéu se clino. . . Vès, coume nous aregardo !. - .
Sourris... vire la tèsto.. . A si pèd, prenès garde..
Aro floto leu blu riban
Que ié pendoulo pèr davans...
Moun Diéu! se vesias qu'es poulido!
Are, semblo qu'es reculido...
Lou chapelet qu'au bras pourtavo pendoulant,

Lou pren... se signo. - À peno avié di Bernadeto,
Que s'entorno e revèn de-vers sis amigueto.
Se met d'à geinoun e de cor
Recitant leu rousàri en cor,
Parti d'aqui rèsto esbaubido,
Palo, brego descoulourido,
Lou regard fissa'n l'èr, e de clinoun lou cors.

 

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 6 Octobre 2008



pour mimi...1,5 million d'euro un stradivarius...
tu demandes à maman, comme cadeau de Noël !!!!


Stepan Grytsay - ukrainian, 12 years.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 6 Octobre 2008

bienvenue à mes petits amis du Pérou sur le petit Placide .. !










L'histoire émouvante d'un enfant de la Cordillère des Andes.

commandes:
abbaye Notre Dame
36 220 - FONTGOMBAULT.

périodique trimestriel.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 5 Octobre 2008




.Ce concert à l'initiative de la Réserve Citoyenne d'Ile-de-France au profit de la Cellule d'Aide aux Blessés de l'Armée de Terre (CABAT) aura lieu le Mercredi 22 octobre 2008 aux Invalides à Paris.

Le 18 août dernier, 10 soldats dont 1 légionnaire du 2e REP étaient tués au combat et 21 autres de leurs camarades blessés.
A pied d'œuvre dès les premiers instants, la cellule d'aide aux blessés pour l'armée de Terre (CABAT) n'a eu de cesse d'aider les blessés et leurs familles.
Ce tragique événement nous rappelle, s'il en est encore besoin, que l'armée de Terre paie, chaque année, un lourd tribut dans le cadre de ses engagements pour la protection et la défense des Français et de leurs intérêts.
Bon nombre de légionnaires blessés, recoivent un soutien précieux de la CABAT.

Pour témoigner de notre solidarité, des manifestations sont régulièrement organisées au profit de la CABAT. Ainsi , le 22 octobre prochain, les Petits Chanteurs à la Croix de Bois et la Musique de la région Terre Ile-de-France se produiront-ils au cœur de la cathédrale Saint-Louis des Invalides.

Il est possible de vous procurer des places pour ce concert auprès d'Emilie Briand-Crupel (responsable communication et partenariats des PCCB) 0158393902



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 5 Octobre 2008



abbaye de Fontgombault: 12 Octobre

st Maur et st Placide
priez pour nous.

- 5 Octobre -

+

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 5 Octobre 2008

of made in usa.



"Vous avez une belle chaîne de YouTube. Les chorales religieuses de garçons français sont vraiment merveilleux. Ma femme et moi, nous avons eu l'occasion de voir et d'entendre les Petits Chanteurs des Hauts de France au bout de son tournée américaine de concerts, quand ils étaient à Jacksonville, la Floride, USA. Maintenant, je suis un fan de cette style de musique. Je vous remercie de faire disponible toutes les vidéos que vous avez collectionné ici.

Salutations dès USA.
Harry

allez on continue l'apostolat, contre l'anti culture musicale,  et religieux en même temps, il ne faut pas désespérer. ad majorem dei gloriam!

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0