Publié le 23 Avril 2009

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 23 Avril 2009



après les basques, les landais .... noblesse oblige !..mettez vos échasses !!!! après Jérusalem, Assum le grand a entrepris un voyage à Rome sur des échasses...
une idée comme ça qui lui est venue..









Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 23 Avril 2009



Quand il pleut le jour de Saint-Georges,
Sur cent cerises, on a quatorze

ouahh les clafoutis.... , ça promet !



allez mesdames, à vos fourneaux !!! z'allez
avoir du boulot !!!



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 23 Avril 2009


vue de ma chambre à Triors




la vue de ma chambre..alcatraz cellule  222 ...c'est bô !
y en a de toutes les tailles, des rondes, des carrés, des
rectangulaires.. des bizarroïdes, un peu surréaliste mais bon.



évidement c'est plus pareil....



au premier 1ère gauche....évidement bien sûr..le décor est plus le même..

les vues ne sont pas les mêmes !!!!
(pour Assum, comme quoi on peut être amené à voir les choses
différement dans la vie ! tout dépend de la perspective.. lol ..)






Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 23 Avril 2009



tous mes voeux d'anniversaire à Blandine. !

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 22 Avril 2009





on se laisse emporter dans les airs. De préférence, sur une oie, ça fuit le froid, le froid des coeurs, ça aime la chaleur...
 Jusqu'où on en sait rien; tant que le vent nous emporte là où on doit aller. On se laisse mener. Quand le vent s'arrêtera, on tombera comme une vieille feuille morte, qui se laissera emporter par d'autres vents, on se laisse emporter dans le temps qui n'en finit pas de nous traîner sans appuis sur quiconque; nous traîner avec nos souvenirs nos rêves, nos désirs; à chaque battement d'ailes, un nouvel espoir... jusqu'à épuisement....
comme de vieux migrateurs qui en ont parfois ras le bol de migrer.. vers l'Orient qui n'en finit pas de se montrer, vers la Lumière oubliant trop qu'elle est lumière, s'oubliant trop elle-même pour se mélanger à la nuit opâque et si lourde, et si noire, loin très loin! Dans le pays de l'oubli. Qui aime a te regarder voler? Qui pense même que tu puisses voler? à quelques milles au--dessus de nos têtes? Qui se soucie de ton destin? "On ne peut rien faire pour toi !!" hi hi hi.. tu voles trop ma pauvre! Encore faut-il que tu sois. Tu es, mais là-haut, trop haut; arrête-toi de voler!

  L'être, qui veut le voir le voit. Mais tu es sinon tu ne volerais pas. C'est peut-être les autres qui ne te v..oie pas; c'est une question d'endr..oie si on ne te voie pas. Tu n'es pas sous le même t..oie, dans les mêmes cieux. Bof tant qu'on prie pour toie. Cela facilite plein de choses d'être à des milles, ma foie, au fait, tu dois l'avoir quand même pour aller où tu vas!

Où t'en vas-tu, elle en sait tellement parfoie trop rien, mais elle y va. Ca va, elle a de la couleur bénédictine sur ses ailes... c'est bon oie, euhh.. c'est bon signe; y a du Davidamoie.. aussi un peu d'amitié ça fait plaisir, le final..à 5 minutes 35 ! Il faut attendre 5 minutes 35 .. C''est long parfoie, 5 minutes 35. Tout dépend de ce qu'il y a avant. 
5 minutes trente cinq de bonheur, on chantait ça..
ça aide et on recommence. Demain, et un autre demain... et un autre voyage.




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 22 Avril 2009

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 22 Avril 2009



Tölzer Knabenchor - Ave Verum Corpus

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 21 Avril 2009

en Oklahoma, les premiers bénédictins... des basques. (hasard!, on ne se demandera plus pourquoi l'Oklahoma...)

Les bénédictins basques oubliés de l'Abbaye du Sacré-Cœur, Oklahoma






Le père Espelette, originaire d'Aldude, est le dernier Basque qui arrive en Oklahoma en 1903. Ordonné prêtre en 1910, il se fait enrôler comme soldat dans l'armée française lors d'une visite au Pays basque en 1914. Il sert comme médecin et retourne en 1919 en Oklahoma « muni de la croix de guerre, de trois citations, d'ordres d'appel et portant encore des débris de balle dans un bras » (Gariador 1919). C'est un des moines les plus actifs et les plus respectés. Il exercera la fonction de professeur en Oklahoma pendant plusieurs années et s'installera de façon permanente en Californie en 1933, avant de reprendre la fonction de missionnaire basque itinérant assurée alors par le père Topet. En 1940, il s'établit dans le vieux monastère où il résidera jusqu'à sa mort en 1958. Le père Espelette a également fondé le Club Euskualdun de Californie du Sud, en 1946, à partir du monastère de Montebello et a appris pendant de nombreuses années aux jeunes Basques à pratiquer leurs danses traditionnelles.



.... le père Gariador est renvoyé à Oklahoma en 1909 afin d'assumer les tâches administratives de l'Abbaye du Sacré-Cœur en qualité de Prieur administrateur. C'est un changement difficile à assumer car il aurait préféré rester en Californie, mais l'abbaye est confrontée à de gros problèmes. Le manque de main d'œuvre est un souci permanent étant donné que les paroisses locales recherchent également les prêtres qui se font rares. La Congrégation de la Primitive Observance exerce des pressions pour maintenir la pratique bénédictine, mais une fois encore, le manque de main d'œuvre empêche l'autosuffisance du monastère d'Oklahoma et à plus forte raison de celui de Montebello. En outre, la communauté a été soumise pendant des années à une division sous-jacente opposant, d'une part, les membres du clergé nés en Amérique et, d'autre part, ceux qui sont nés en Europe et qui sont dominés par le contingent basque. La tension éclate lorsque, au lieu de se soumettre à une élection abbatiale, le père Leo est nommé Prieur administrateur en 1909 après la visite officielle de son frère aîné, le père Benoît Gariador. Cette nomination émane en fait de l'Abbé Général à Rome, mais le fait que le père Benoît vient à peine de rentrer à Rome avec cette recommandation exaspère les moines américains qui y voient un acte de népotisme. Toutes ces questions vont peser lourdement sur la gestion du père Gariador jusqu'à l'élection d'un nouveau leader en 1922.

 

 

 

 

 

Le premier Basque qui résidera un certain temps en Oklahoma est le père Thomas Duperou, originaire de Ciboure, en France. Il suit sa formation et prononce ses vœux à St. Pierre-qui-Vire. En 1875, il s'associe à un autre Basque, le père Augustin Bastres, pour fonder une nouvelle dépendance à Urt, en France, appelée Notre-Dame de Belloc. Le père Bastres reste à Belloc en qualité de Père abbé, tandis que le père Duperou se rend dans différents monastères européens à la recherche d'une place pour accueillir les jeunes exilés basques. Il finit par trouver un site monastique à Buckfast, en Angleterre, et y fonde en 1882 un nouveau monastère dont il exercera la fonction de Supérieur jusqu'en 1884. Il cause une telle impression à ses supérieurs que le Père abbé de la Congrégation lui demande de se rendre en Oklahoma afin de diriger la mission sachant qu'il est extrêmement difficile de mettre en œuvre les rituels monastiques sur ce territoire. Il semble que ce déplacement en Oklahoma incitera beaucoup d'autres Basques à faire le même voyage. Il jouit d'un grand prestige en dirigeant le Sacré-Cœur durant ses premières années d'existence et deviendra le premier Père abbé du monastère en 1896, une année avant sa mort.

 

 

 

 

Dans les années 1890, les missionnaires basques entreprennent une série d'expéditions exploratoires au départ de l'Oklahoma afin de visiter les différents établissements de Basques dans l'Ouest américain. Des documents attestent que ces expéditions ont été menées par les pères Leo Gariador, Gratian Ardans et Hippolyte Topet. En 1905, les pères Gariador et Ardans, qui sont des cousins germains originaires d'Aldude (France), arrivent en Californie du Sud dans l'intention de fonder un monastère bénédictin permanent. Ils s'installent d'abord dans la région de Tehachapi, puis estiment que Montebello serait un site plus adéquat. Ils sont invités par l'évêque Thomas Conaty, dans une lettre qu'il adresse au père Gariador le 22 mars 1906, à « fonder l'Ordre à Montebello, en Californie, moyennant la condition expresse qu'ils se chargent d'abord de veiller aux intérêts spirituels des Basque dans tout le diocèse... ensuite d'exercer des droits quasi-paroissiaux sur Montebello, Newmark, Rowland et Puente... » (Murphy 1974). Le père Gariador achète immédiatement quelque 20 hectares à Montebello au nom de la communauté et entreprend la construction de la chapelle originale et des pièces d'habitation.

 

 

 

link

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 21 Avril 2009

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0