Publié le 8 Février 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 8 Février 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 7 Février 2010

http://complejoelperegrino.com.ar/imagenes/contacto/peregrino2.jpg

 

Ma mère , tu le vois , je suis faible et fragile.

Je porte mon trésor dans un vase d'argile

 Sur de laborieux chemins.

Viens , dirige mes pas ; écarte de ma voie

Le souci taciturne et la frivole joie :

 

Mon âme est toujours dans mes mains !

 Je n'ai que peu de force, et la halte est lointaine!

 Encor si, renonçant à ma course incertaine ,

 D'ennui je ne m'arrête pas !

L'étape de la vie est inconstante et dure !

 Le jour, c'est la chaleur; la nuit, c'est la froidure;

 C'est une épine à chaque pas !

 

 

 Ma mère , tends la main à celui qui tâtonne ;

 Aux sentiers du devoir maintiens-le; sois-lui bonne ,

 Un peu pour lui, beaucoup pour toi !

 Je suis ton serviteur, ton enfant, ton élève ;

 Fais que, toujours tombant , toujours je me relève

 Inébranlable dans la foi !

joseph Roux

prêtre.



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Février 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 7 Février 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 7 Février 2010

http://www.arsmvsica.com/Ars_Mvsica/Repertorio/Entradas/2009/12/26_Ave_Maria_gratia_plena_files/shapeimage_1.png

 

http://www.carmelitehermits.org/images/salve.JPG

 

 

 

Vous savez à qui il a été dit : Je vous salue, pleine de grâce. Ne devons-nous pas être frappés d'admiration qu'il ait pu se trouver un canal dont la sommité, comme cette échelle que vit le patriarche Jacob, touche les cieux, et même surpasse les cieux, et puisse arriver à cette source trés-vive des eaux qui sont au-dessus des cieux ? Salomon semblait craindre qu'un pareil prodige ne se vît jamais, lorsqu'il disait : Qui trouvera une femme forte? Mulierem fortem quis inveniet ? (Prov. 31, 10.)

Car les eaux précieuses de la grâce manquèrent au genre humain tout le temps que ce canal si désirable dont nous parlons resta sans paraître. Et ne soyez pas étonné qu'il ait été attendu si longtemps, puisque Noé lui-même, cet homme juste, travailla pendant tant d'années à fabriquer l'arche en laquelle si peu de personnes, huit seulement, furent sauvées.


Mais comment ce canal, qui est à nous, a-t-il pu parvenir à cette divine fontaine si élevée ? De quelle maniére pensez-vous, sinon par la véhémence du désir, par la ferveur de la dévotion, par la pureté de l'oraison?

Sed quomodo noster aquaeductus fontem illum attigit tam sublimem? Quomodo putas, nisi vehementia desiderii, nisi fervore devotionis, nisi paritate orationis ?


Comment cette femme monte-t-elle jusqu'à la Majesté inaccessible, sinon en frappant, en demandant, en cherchant?


Quomodo illa inaccessam attigit Majestatem, nisi pulsando, petendo, quœrendo?


Elle trouve ce qu'elle cherchait, celle à qui il fut dit : Vous avez trouvé grâce auprés de Dieu : Quod quaerebat invertit, cui dictum est : Invenisti gratiam apud Deum.


Quoi donc! elle est pleine de grâce, et elle trouve encore la grâce?


Elle est digne, en vérité, de trouver ce qu'elle cherche, celle à qui sa propre plénitude ne suffit pas, et qui ne peut être satisfaite de son bien ; mais, ainsi qu'il est écrit : Celui qui me boit aura encore soif : Qui bibit me. adhuc sitiet (Eccl. 14, 29), elle demande la surabondance pour le salut du monde.


Considère, ô homme, le conseil de Dieu, reconnais le conseil de la sagesse, le conseil de la piété. Devant arroser de la pluie céleste l'aire, il innonde d'abord la toison entiére ; devant racheter le genre humain, il met en Marie le prix universel : Redempturus genus humanum, pretium universum contulit in Mariam.


Pourquoi cela? Peut-être afin qu'Eve lût excusée par sa fille, et que la plainte de l'homme contre la femme s'assoupit désormais. O Adam, ne dites plus : La femme que vous m'avez donnée pour compagne m'a donné du fruit défendu (Gen. 3, 12); dites plutôt : La femme que vous m'avez donnée m'a nourri du fruit béni.

st Bernard.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Février 2010

 

 

 

 

P1150003.JPG

 

La longanimité peut représenter la longueur de cet édifice spirituel ; la charité, la largeur; l'espérance, la hauteur.

 

Les quatre murs sont les quatre vertus cardinales : lu prudence, la justice, la force, la tempérance.


L'humilité et la foi en sont le fondement et la base; la patience, le toit; les bons désirs, les fenêtres; l'observation des commandements, la porte, et la crainte de Dieu, le portier. 

les anges en sont les gardiens, la contemplation en est le donjon, la prière forme ses remparts, le chien qui la garde nuit et jour est la vigilance, l'âme en est la maîtresse, et toutes les vertus sont les appartements.

 

L'époux est la volonté; l'épouse, la modestie ; la famille se compose des bonnes œuvres ; les serviteurs sont les sens qui obéissent à l'âme; la table est l'Ecriture sainte ; le pain, l'Eucharistie ; le vin, le sang de Jésus-Christ; l'eau, la grâce divine; le feu, le Saint-Esprit ; l'air, le bon exemple ; l'huile, la miséricorde et la douceur ; le lit, la tranquillité de la conscience; les remèdes, les sacrements; les médecins, les apôtres; les hôtes, le Père, le Fils, le Saint-Esprit et les anges gardiens.

 

Cornelius a Lapide.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Février 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 7 Février 2010

http://peaceofsoul.net/uploads/fishers_of_men.jpg

« Avance au large, et jetez les filets pour prendre du poisson. »


"Orduan, untziak leihorrerat ekarri zituzten, eta guziak utzirik, jarraiki zitzaizkon."
 
(Lukas 5, 11)

ou dimanche de la Sexagésime .

"Ma grâce te suffit; car la force se perfectionne dans l'infirmité. Je prendrai donc plaisir a me glorifier dans mes infirmités, afin que la force du Christ habite en moi."


"J'avancerai courageusement le pied très sûr de la grâce, puis je tirerai doucement le mien qui est infirme, et je monterai avec sécurité cette échelle d'humilité, jusqu'à ce que ne faisant qu'un avec la vérité je passe au large, dans les espaces de la charité.

Alors, je chanterai mon action de grâces, je dirai : « Tu as affermi mes pieds dans un lieu spacieux » (Ps 30,9). C'est ainsi qu'on marche prudemment sur la voie étroite, c'est ainsi que l'échelle à pic se monte sûrement, pas à pas. C'est ainsi (merveille !), que devenu boiteux, on monte lentement, mais avec assurance, vers la vérité."

st Bernard.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 6 Février 2010

http://photos-f.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc1/hs202.snc1/6929_126611119422_124728314422_2423976_4796589_n.jpg

http://1.bp.blogspot.com/_jmLy_U6dWds/R8Gf1sbTokI/AAAAAAAAAlE/63ClJsMQ3vY/s400/virgen+llorando.jpg


"0 Vierge sainte, ô bénie, daignez être notre conseil et notre force dans nos nécessités, vous qui êtes pour tous la plus empressée, la plus puissante, la plus efficace, la plus aimable, la plus agréable, la plus douce. Vous êtes suave dans la bouche de ceux qui vous louent, dans le cœur de ceux qui vous aiment, dans la mémoire de ceux qui vous prient.

Vous êtes louable par tous les sexes, par tous les âges, par toutes les conditions, par toutes les tribus, les peuples et les langues. Vous êtes la lune au milieu du firmament, le chandelier au milieu du monde, l'arbre de vie au milieu du paradis; vous êtes la myrrhe choisie, la piscine d'Hébreu, la colonne de vapeur exhalant l'encens et tous les parfums (Canl. 3, 6) entre les bras de l'Epoux, le térébinthe qui étend ses rameaux de grâce et de salut; vous êtes surbénie sur les bénies, vous êtes préélue sur les élues, surgracieuse sur les gracieuses ; vous êtes la plus illustre en gloire; vous êtes la Mère de celui qui donne la grâce, et la gloire, et l'honneur, et l'éternité. Levez-vous, ô bienheureuse Vierge, priez miséricordieusement pour nous ; levez-vous, emparez-vous de la miséricorde du Rédempteur, et priez sans cesse pour nous qui avons offensé si griévement notre Créateur. Que par vous, ô Souveraine glorieuse, nous méritions de monter vers Jésus votre Fils, qui par vous a daigné descendre jusqu'à nous : Per te, Domina gloriosa,• ad Jesum Filium tuum mereamur ascendere, qui per te ad nos dignatus est descendere. Que par vous, ô bienheureuse Vierge, nous puissions parvenir à la gloire de celui qui par vous est venu en notre misère.

Que par vous nous ayons accés auprés de votre Fils, qui par vous a racheté le monde : Per te accessum habeamus ad Filium tuum, qui per te redemit mundum. O bienheureuse Inventrice de la grâce, Mère de la vie, Mère du salut, que celui qui nous a été donné par vous nous reçoive par vous : O benedicta Inrentrix gratiœ, Genitrix vitae, Mater salutis, per te suscipiat nos, qui per le datus est nobis. O trés pieuse Souveraine, Vierge Marie, que votre intégrité excuse la faute de notre corruption auprés de votre trés-miséricordieux Fils, et que votre humilité, si agréable à Dieu, obtienne le pardon de noire vanité. Que votre abondante charité nous confère la glorieuse fécondité des mérites : Copiosa caritas tua gloriosam faecunditatem nobis conferat meritorum. O glorieuse Vierge Marie, exaucez généralement tous ceux qui vous invoquent, soyez présente à tous, venez au secours de tous.


Je sais que vous assistez dans toutes les angoisses et nécessités tous ceux qui vous croient Mère de Dieu ; mais que votre quotidienne et continuelle prière défende spécialement ceux qui vous servent avec une constante dévotion , et souvenez-vous de tous ceux qui se souviennent de vous sur la terre, souvenez vous d'eux dans les cieux devant votre trés-pieux Fils notre Seigneur : Et quicumque sunt memores tui in terris, memor sis illorum antepiissimum Filium tuum Dominiim nostrum in cœlis. 0 notre Souveraine, notre Médiatrice, recommandez-nous à votre Fils, réconciliez-nous avec votre Fils, présentez-nous à votre Fils. Faites, ô bénie, par la grâce que vous avez trouvée, par la prérogative que vous avez méritée, par la miséricorde que vous avez enfantée, que celui qui par votre médiation a daigné se faire participant de notre misére et de notre infirmité, nous fasse par votre intercession participants de sa gloire et de la béatitude éternelle : Domina nostra, Mediatrix nostra, tuo Filio nos commenda, reconcilia nos Filio tuo, tuo Filio nos repraesenta. Fac, o benedicta, per gratiam quam invenisti, per praerogativam quam meruisti, per misericordiam quam peperisti, ut qui, te mediante, fiaeri dignatus est particeps miseriae et infirmitatis nostrae, te quoque intercedente, participes nos faciat suae gloriae atque beatitudinis aeternae .

 

St Bonaventure.

 

Que celui qui est tenté par l'orgueil porte ses regards vers vous, ô Vierge puissante et par le mérite de votre humilité, l'enflure de l'esprit disparaîtra. Que celui qui est porté à la colére lève les yeux vers Vous, et votre douceur le calmera, que celui qui par erreur est sorti de la bonne voie vous regarde, ô étoile de la mer, et dans votre lumière il reprendra le droit chemin.

 

Votre bonté jointe à votre puissance préserve de tout danger; votre pouvoir est assez grand pour secourir. Votre puissance peut tout à juste titre, puisque vous êtes la Mère de Dieu, la Reine du monde, l'Impératrice des cieux, l'Epouse du Saint-Esprit : Et merito quidem, cum sis Mater Dei, Regina mundi, caelorum Imperatrix, Sponsa Spiritus sancti.


Vous faites demeurer en JésusChrist et parvenir au ciel; vous êtes pleine de force dans l'éternité de Dieu, vous brillez dans la vérité de Dieu, vous vous réjouissez dans la bonté de Dieu. Vous arrachez du vice les pécheurs, et vous les rendez à la grâce, vous les associez à la sainteté ; vous mettez en fuite les crimes, vous purifiez les cœurs; vous rendez l'innocence à ceux qui sont tombés, la joie aux tristes; vous chassez les haines, vous préparez la concorde; vous arrêtez les guerres, vous calmez les fureurs ; vous abaissez les orgueilleux, vous chérissez les humbles ; vous portez partout la paix, vous réconciliez les ennemis ; vous comblez de dons ceux qui vous cherchent, vous ramenez ceux qui vous fuient; vous unissez la terre au ciel, vous changez la pauvreté des biens d'ici-bas en richesses divines. Vous avez enfanté le Dieu du ciel, le Roi de la terre, le Seigneur de l'univers, le Rédempteur du monde, le Destructeur de la mort, le Restaurateur de la vie, l'Auteur de l'immortalité : Tu peperisti Deum cœli, Regem terrae, orbis Dominum, Reparatorem mundi, Morliflcatorem mortis, Restauratorem vitae, perpetuitatis Auctorem. C'est pourquoi, puisque, aprés Dieu, vous êtes la cause de tous les biens, je souhaite et veux vous louer, aimer votre beauté, vénérer votre béatitude, glorifier votre élévation, prier votre miséricorde, proclamer votre puissance.

 

 Répandez la lumière de vos bontés et de votre puissance, afin que mon âme souillée par le péché soit lavée par votre puissante grâce, soit illuminée par votre gloire, soit remplie de votre douceur, enflammée de votre amour, conservée par votre protection. Que votre enfantement virginal et divin me sorte de ma captivité, me guérisse de mes péchés, détruise mon aveuglement, me ressuscite à la vraie vie, et me préserve de tout péché et de tout danger. O ma Souveraine, je vous honorerai ; ô ma Douceur, je vous aimerai ; o ma Reine, je vous respecterai ; ô mon Epouse, je vous serai fidéle.

Jetez sur moi la grâce de votre regard ; faites que je voie la lumiére dans votre splendeur, que je voie la vérité parmi les ténèbres qui m'enveloppent, et qu'au milieu de la vanité des choses terrestres, je voie la vie, et que j'évite la mort.

Et comme vous êtes pleine de toutes les grâces, versez la blancheur dans mon âme, et chassez-en la malice; faites de mon cœur le temple de Dieu, purifiez-le, rendez-le, parfait, remplissez-le de votre saint amour, afin qu'en vous aimant je vous désire, qu'eu vous désirant je vous cherche, qu'en vous cherchant je vous trouve.  Qu'en Vous trouvant je vous embrasse, vous tienne, et que je me repose suavement en vous.


St Ildefonse.


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0