Publié le 31 Juillet 2011

http://rouen.catholique.fr/IMG/jpg_ostensoir.jpg

 

 

Qui pourrait le croire ? Dans le Petit-Bayonne, quartier qui est l'épicentre des Fêtes, le rendez-vous des plus jeunes parmi les festayres, il existe un lieu de calme, de recueillement, de prière, et même d'adoration. Un lieu jusqu'où parviennent les bruits de la fête, mais en sourdine, comme étouffés.

 

Ce fut le premier acte officiel, visible, de Mgr Marc Aillet, après son ordination épiscopale. Le 30 novembre 2008, il était consacré évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, et le 25 mars 2009, il inaugurait, à l'arrière de l'église Saint-André, la chapelle de l'Adoration perpétuelle.

 

Dispositif renforcé

 

Depuis près de deux ans, dans la plus grande discrétion, des fidèles catholiques se relaient, nuit et jour, dans cette petite chapelle, accessible sept jours sur sept, pour y prier et adorer le Saint-Sacrement. Ils restent généralement une heure avant de passer le relais.

 

Durant les Fêtes, ce dispositif n'est pas du tout annulé. Il est, au contraire, renforcé. Pour ne pas laisser un adorateur tout seul, un groupe de trois à dix volontaires s'installe dans la chapelle de minuit à 6 heures du matin. Des lits de camp sont dressés dans un coin, de l'eau, du café, des boissons chaudes sont à la disposition des adorateurs, et chacun d'eux veille jusqu'au petit matin, s'accordant quand même, si nécessaire, quelques heures de sommeil.

 

N'entre pas qui veut dans la chapelle de l'Adoration perpétuelle. Il faut d'abord posséder un numéro de code qui donne accès à la cour intérieure, puis tambouriner à la porte, car la chapelle est fermée à clé de l'intérieur. Jeudi soir, un fidèle en tenue de festayre, plutôt costaud, entrebâille la porte, tel un videur de boîte de nuit soucieux de trier la clientèle. « Qu'est-ce que vous voulez ? », nous demande-t-il, méfiant.

 

Une fois que nous avons décliné notre identité, il nous laisse passer et reprend sa prière à genoux. Ils sont trois, ce soir-là, deux femmes et un homme, à attendre l'aube en compagnie du Saint-Sacrement.

Une présence

 

À l'exception d'un tronc qui aurait été vandalisé et pillé, il n'y a pas eu beaucoup d'incidents avec les festayres depuis la création de cette chapelle. « La première année, un couple de jeunes de moins de 20 ans est entré par hasard, se rappelle Claudine. Ils étaient très surpris, se demandant où ils étaient. Et ils sont repartis sans rien dire. Je me souviens aussi de ce monsieur visiblement très alcoolisé, mais qui souhaitait quand même se recueillir. Il a senti une présence et éprouvé du regret. »

 

Cette présence divine ne fait, pour Claudine, pas l'ombre d'un doute. Et elle lui semble « encore plus forte la nuit », quand les ténèbres luttent contre la lumière. Cette Bayonnaise de 64 ans, divorcée, mère de deux fils et quatre fois grand-mère, qui s'occupe de l'alphabétisation de gens du voyage, d'aide aux devoirs pour des enfants de familles en difficulté, qui « sert Dieu à travers les autres », choisit toujours ce moment, y compris durant le reste de l'année, pour prendre sa place dans la chaîne humaine qui se relaie dans la chapelle bayonnaise. « Je souhaite, dit-elle, être en communion avec des groupes de prière du monde entier, notamment les communautés qui se lèvent à 2 heures ou 3 heures du matin. »

 

Mais, paradoxalement, Claudine n'éprouve pas le sentiment, ces jours-ci, d'être à l'écart des Fêtes de Bayonne. Bien au contraire. « C'est une joie pour tous ceux qui viennent ici, pas une corvée, souligne-t-elle. Et le bruit de la rue ne me gêne pas : c'est comme si on participait à la fête. »

 

http://www.francemonthly.com/n/0205/newsimages/large-img1.jpg

 

 Sud-Ouest 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 30 Juillet 2011

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 30 Juillet 2011

http://www.sudouestfiestatour.com/images/uploads/news/4/1_resized.jpg

 

Durant près de cinquante ans la messe des Fêtes de Bayonne a été célébrée dans la seule église Saint-André. C'est la célèbre Messe des bandas, toujours haute en couleur, et néanmoins recueillie, dont l'origine remonte aux années 60.

 

Le curé de l'époque avait proposé à plusieurs bandas de se joindre à la cérémonie. En 1990, la tenue blanche et rouge fut adoptée par les acteurs et les spectateurs de la messe.

 

Depuis lors, le succès de cette cérémonie religieuse, qui fait partie intégrante du programme des Fêtes de Bayonne, n'a fait que s'amplifier. Au point qu'il est conseillé de venir très en avance si l'on veut avoir une place assise. Cette année, la messe à Saint-André, qui débutera à 11 heures, sera une fois de plus retransmise sur le parvis grâce à des haut-parleurs, et en direct sur France Bleu Pays Basque.

 

En outre un écran géant sera installé place Paul-Bert, au pied du Château-Neuf, permettant, pour la première fois, de suivre la messe en direct.

 

Comme c'est le cas depuis deux ans, la cérémonie sera célébrée par Mgr Marc Aillet. Les chants en basque alterneront avec le Kyrie, le Gloria, le Sanctus, l'Agnus Dei, et la messe se terminera, de façon très fédérative, par le célèbre hymne à la Vierge, chanté en basque (« Jainkoaren ama ») et en gascon (« Estella de la mar »).

Cérémonies

 

Sur le plan musical, Étienne Rousseau-Plotto, titulaire de l'orgue de Saint-André, dialoguera avec les gaitas de Jean-Pierre Dumoulin, tandis que Jean-Marie Eyharts dirigera, comme d'habitude, une centaine de choristes. L'Harmonie bayonnaise participera, elle aussi, à la cérémonie, tout comme le groupe de joteros Voces Navarras, de Pampelune. Car une délégation d'élus de la ville jumelle assiste, traditionnellement, à la cérémonie. Et ce sera, à nouveau, le cas, cette année, même si la municipalité a changé.

 

Il y a une dizaine d'années, l'abbé Sarcou, alors curé de Saint-Esprit, avait créé, à la collégiale, le même jour, une Messe des familles à laquelle la banda du 1er RPIMa apportait une note festive. L'abbé Sarcou n'est plus le curé de la collégiale, la banda a été dissoute, mais la Messe des familles demeure. Elle sera célébrée dimanche à 10 h 30, avec la participation des danseurs d'Orai Bat.

 

link

 

http://www.pays-basque-actus.com/IMG/jpg/fetes_de_bayonne_2010_187.jpg

 

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne avait été intronisé en 2010  chevalier de la confrérie du jambon de Bayonne.

 

 

 Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, prêchera une retraite de discernement pour jeunes gens (18-35 ans), sur le thème : "Seigneur, que veux-tu que je fasse ?", à l’abbaye de Boulaur (Gers) du 24 au 27 août. Offices en grégorien.


voir site diocèse de bayonne.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2011

5670186182_4371c0775b_z-copie-2.jpg

 

5669806851_8a048a2c19_z.jpg

 

5670394504_f06685aea8.jpg

 

5669821497_6390459fbd_z.jpg

 

   Pâques 20 11 .. snif. 

 

5921316767_affcf4ecd6.jpg

 

 

 

 

 

le zèle de ta maison me dévore

 

 

 

 

Jean 2:13-17

 

 

+

 

P A X

 

 

Ils auront pour leur abbé un amour humble et sincère.

 

règle de st Benoît

 

merci !

 

en union de prières avec la nouvelle abbesse de Solesmes.

 

http://www.saintececiledesolesmes.org/images/stories/mreclaire%20de%20sazilly.jpg

 

 

Le 25 juin 2011, le Père Abbé de Solesmes a présidé le chapitre d’élection d’une nouvelle abbesse et confirmé le choix des moniales : Mère Claire de Sazilly qui exerçait alors la fonction de maîtresse des novices devenait la sixième abbesse de Sainte-Cécile. Âgée de 36 ans, issue d'une famille nombreuse ayant ses racines en Anjou, elle est entrée au monastère à l'âge de 18 ans, précédée dans la vie monastique par deux de ses tantes. Elle recevra la bénédiction abbatiale en la fête de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, le 8 septembre 2011.

 

PAX

 

+


 

 

abbaye sainte Cécile

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2011

http://www.nationalgeographic.fr/files/2011/07/turquie-berceau-de-la-religion-514x343-custom.jpg

 

 

http://idata.over-blog.com/1/10/86/49/2008/20950B.jpg

 

priez pour nous

 

"Nous tentons de retrouver depuis des années la tombe de Saint Philippe (…) Nous l’avons finalement trouvé dans les décombres d’une église”, informe Francesco d’Andria, responsable de l’équipe d’archéologues à l’origine de la découverte.

 

Cependant, la tombe n’a pas encore été ouverte. “Un jours elle le sera sans doute. Cette découverte est d’importance majeure pour l’archéologie et le monde chrétien”, ajoute l’archéologue cité par l’agence Anatolie. Pour le moment, seules la structure et les inscriptions semblent indiquer que le tombeau est bien celui de Saint Philippe.

 

Il faudra attendre la datation des ossements au carbone 14 pour savoir s’il ne s’agit pas d’une “fausse tombe”. S’il était avéré qu’il s’agit bien de celle de Philippe, l’apôtre du Christ, cette découverte pourrait ajouter à la crédibilité historique des Evangiles et devenir une destination majeure de pèlerinage pour les chrétiens.

 

L’agence Anatolie, qui a révélé cette découverte, a rappelé que Philippe aurait évangélisé la Grèce et la Syrie. Après la Pentecôte, il se serait arrêter en Phrygie, dans l’actuelle Turquie et aurait été lapidé puis crucifié par les Romains dans la cité antique de Hiérapolis, l’actuelle Pamukkale. Selon la légende, une tombe octogonale appelée « le Martyrium », aurait été érigée pour lui après sa mort, à l’endroit même de son martyr.

 

national géographic

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2011

P1030259.JPG

 

P1030257.JPG

 

P1030256.JPG

 

P1030254.JPG

 

P1030272.JPG

 

P1030269.JPG

 

P1030271.JPG

 

P1030273.JPG

 

P1030278.JPG

 

P1030280.JPG

 

P1030281.JPG

 

P1030284.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2011

http://4.bp.blogspot.com/-zfLXnLa5AhA/Tiya9c0wA8I/AAAAAAAAJ_A/8vu24Oeq94Q/s1600/DSC_9762.JPG

 

http://3.bp.blogspot.com/-dmWi3qRuze0/Tiya82hBb4I/AAAAAAAAJ-4/vkrKz1_CeTY/s1600/DSC_9757.JPG

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-yRxySbofbMI/Tiya-A1Dn2I/AAAAAAAAJ_Q/Jb2t7oIvo7c/s1600/DSC_9823.JPG

 

 

http://3.bp.blogspot.com/-_h__xe7SnH8/Tiya-p7CpII/AAAAAAAAJ_Y/go04urGzLqE/s1600/DSC_9881.JPG

 

 

link

 

vive Bayonne, vive les moines ! 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2011

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2011

photo-12-abricotier.jpg

 

l'Abricotier." Pourquoi, mon frère, élevez-vous si haut votre cime? Votre fruit n'est pas si précieux, si succulent, que vous puissiez vous enorgueuillir comme vous le faites, dresser si bien la tête et étendre si bien vos branches.

 

l'Amandier:" Le Seigneur m'a fait ainsi: je suis content.

 

l'Abricotier:" Vous croyez follement que vos fruits sont délicieux et meilleurs? Mais les abricots!... Quel parfum! quelle couleur! quel suc! quel goût! Aussi on les cueille avec reconnaissance et avec soin; on ne se sert pas pour cela d'un bâton ou d'un crochet.

 

l'Amandier:" Remerciez le Créateur; il est très vrai que vos fruits sont fort recherchés; ils me paraissent beaux, succulents; j'ai entendu les hommes les louer.

 

l'Abricotier:" Vous désireriez en produire de semblables?

 

l'Amandier:" Non, il me suffit de produire des amandes; Dieu m'a créé ainsi."

 

 

J'admirais la modestie de cet amandier, et me sentais un peu de mépris pour l'orgueilleux abricotier, lorsque j'entendis une aubépine, qui était dans un coin, et que je ne voyais pas. Elle remua ses rameaux hérissés, et dit avec une franchise assez rude:"


- Quel orgueil pour un abricotier, dont les fruits ne durent qu'un mois et sont souvent véreux! Etes-vous si insensé que de mépriser votre frère l'amandier? Que de choses n'aurait-il pas à vous répondre! Mais ce bon arbre ignore son propre mérite. Avez-vous M. l'Abricotier, reverdi, poussé des feuilles et donné des fruits dans le Tabernacle de l'Alliance, pour distinguer le Grand-Prêtre de Dieu? Faites-vous les breuvages délicieux qui réjouissent le goût et donnent le calme au corps et à l'âme de l'homme, et lui procurent un doux sommeil avec des songes agréables? Une preuve que l'amandier est un bon fruit, c'est que le Créateur l'a enveloppé avec précaution, pour le préserver de l'ennemi et le conserver longtemps. Je ne méprise pas vos abricots; mais ne méprisez pas les fruits de vos confrères, car vous n'êtes qu'un arbre."

 

.... les arbres se turent, et moi de réfléchir.

 

 

Vénérable Louis-Marie BAUDOIN

Chavagnes. Vendée.

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2011

http://fc03.deviantart.net/fs71/i/2010/249/5/4/black_sea_at_night_by_rzv93-d2y66r2.png

 

 

Pour rencontrer l'espérance, il faut être allé au-delà du désespoir. Quand on va jusqu'au bout de la nuit, on rencontre une autre aurore.

 

bernanos.

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0