Publié le 25 Décembre 2013

http://img.over-blog.com/720x540/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/2012/2012-PETIT-PLACIDE/2012/sept-2012/fin-2012/2013/juin-2013/AUTOMNE-2013/381700_2676628707823_1761999922_n.jpg

 

57.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/_W7Qfxn8Y454/S5flDFMQ6-I/AAAAAAAABzA/Ol7k8uUlfME/s1600/CLEAR%2BCREEK%2B4.jpg

 

 

N O Ë L


Homélie prononcée

par le Très Révérend Père Dom Jean Pateau,

Abbé de Notre-Dame de Fontgombault,

à la Messe de minuit.

 

(Fontgombault, le 25 décembre 2013)

 


Chers Frères et Sœurs, mes très chers Fils,


Depuis plusieurs semaines, les guirlandes ont fait leur apparition dans les villes. Dans les familles on a préparé activement, comme chaque année, le réveillon, l'échange des cadeaux. C'est la tradition ! C'est Noël. N'aurions-nous pas, cependant, perdu le sens authentique du mystère de Noël ?


Offrir des cadeaux, échanger des vœux, c'est faire œuvre de paix. Dans un monde déchristianisé Noël demeure une fête de la paix. Mais quelle est cette paix de Noël ? D'où vient-elle ?

 


La paix, c'est d'abord celle qui présidait à la naissance de l'Enfant-Dieu. Le martyrologe de Noël, solennellement chanté dans les chapitres des monastères, ayant identifié, par le rappel de nombreux faits historiques, l'époque de la naissance de Jésus, conclut : « Tout l'univers étant en paix, Jésus Christ, Dieu éternel et Fils du Père éternel, voulant sanctifier le monde par son miséricordieux avènement, ayant été conçu du Saint-Esprit, et neuf mois s'étant écoulés depuis sa conception, naît à Bethléem de Judée, fait homme, de la Vierge Marie. C'est la Nativité de notre Seigneur Jésus Christ selon la chair. »


Mais la paix de Noël n'est pas le seul silence des armes ; c'est aussi la paix qui vient de Dieu et que chantent les anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime » (Lc 2, 14) ou encore, selon une traduction littérale du texte original grec, « paix aux hommes de la bienveillance ».


Sa Sainteté Benoît XVI, dans le dernier tome de sa trilogie consacrée à Jésus intitulé L'enfance de Jésus, se pose la question : « Quels sont les hommes que Dieu aime ? Y en a-t-il aussi que Dieu n'aime pas ? »


Afin de proposer une réponse, Benoît XVI renvoie au récit du baptême du Seigneur : « Alors que Jésus était en prière, le ciel s'ouvrit et vint du ciel une voix qui disait : "Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis ma bienveillance" (Lc 3, 22).

 

L'homme de la bienveillance, c'est Jésus. Il l'est parce qu'il est totalement tourné vers le Père, il vit en regardant vers lui et en communion de volonté avec lui. Les personnes de la bienveillance sont donc des personnes qui ont l'attitude du Fils – des personnes conformes au Christ. » (p. 107-108)


À ces hommes est proposée la paix venue de Dieu.

 

La paix implique un lien entre Dieu et l'homme, et par conséquent elle n'est pas le fruit d'un quelconque volontarisme humain. Les faiseurs de paix sont souvent les artisans d'une paix menteuse. Combien de traités de paix furent des pierres d'attente pour de nouvelles guerres ? La vraie paix est don de Dieu et elle s'adresse à ceux qui sont en communion avec lui et qui veulent bien l'accueillir. « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » (Mt 5,9)

 


En se faisant enfant dans une étable, Dieu veut attirer notre attention. Proposer la paix à l'humanité était si essentiel que Dieu s'est fait enfant. L'enfant n'est-il pas le meilleur ambassadeur de la paix ?


« Ayez en vous les dispositions qui sont dans le Christ Jésus : le Christ Jésus ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes » (Ph 2, 5-7), enseigne saint Paul. En se faisant petit enfant, Jésus invite l'homme à redevenir petit enfant. L'enfant est celui qui ne peut pas parler, celui qui est dépendant. Enfant de Dieu veut dire dépendant de Dieu.


Par sa naissance, Jésus réenfante l'homme, entré, dès les premiers temps de son histoire, en lutte contre Dieu ; il le rachète et lui rend sa beauté d'enfant de Dieu.

La paix perdue devient en lui paix retrouvée.


Au milieu des grâces de Noël, n'oublions pas nos frères de Syrie, n'oublions pas tant de pays déchirés par la guerre. Souvenons-nous aussi des guerres plus silencieuses, mais tout aussi mortifères et acharnées, livrées par de nombreux États contre la famille, contre l'enfant à naître, contre les personnes âgées, contre la nature et ses lois immuables.


Au sein des ténèbres la lumière pourtant resplendit.

 

Elle vient d'États qui, déclenchant la furie d'une libre pensée, reviennent sur les erreurs du passé, et rendent leur législation plus conforme au respect de la vie et de l'homme. Bénis soient les hommes politiques qui, dans la charité, se font les promoteurs de la culture de la vie. Oui, bénis soient ces hommes, ils construisent le monde de demain. Sachons les soutenir résolument.



La paix est le lot de ceux qui acceptent le sourire désarmant de l'Enfant de la crèche et viennent se placer auprès de lui.

 

N'y aurait-il pas des guerres cachées dans nos propres vies ?

 

Entrer dans le mystère de Noël, c'est renoncer à toute épine de haine qui pourrait se trouver dans nos cœurs, c'est remettre au Roi de paix toute rancune, toute amertume.

 


À chaque Messe, le prêtre offre aux fidèles la paix de Dieu : « Pax Domini sit semper vobiscum. ‒ Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous. » Nos cœurs seront-ils disposés à accueillir cette paix ?


La communion sacramentelle ou spirituelle devrait être gage de la paix avec Dieu et avec les hommes. Avons-nous conscience de la révolution que l'Enfant de la crèche veut apporter en nos vies ?


En cette sainte nuit, allons donc à la crèche. Laissons reposer nos cœurs agités auprès du Roi de paix. Nous y gagnerons une Mère, Marie, et un Père, Dieu, ainsi que de nombreux frères. Nous y gagnerons un peu de la joie du ciel.


Aimons à contempler dans le silence l'Enfant de l'étable. Écoutons son message. Heureux les artisans de paix, de cette paix qui vient de Dieu et qu'il nous revient d'offrir au monde : ils seront appelés fils de Dieu.

 


Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par dom Jean Pateau OSB

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Décembre 2013

 

.......................................................................................................... 

 

 

 

 

............................................................................................................

.......................................................................................................

.......................................................................................................... 

............................................................................................................... 

 

............................................................................................................

....................................................................................................... 

.........................................................................................................

.....................................................................................................

.........................................................................................................

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 23 Décembre 2013

http://www.donatocalabrese.it/padrepio/imago/Bambino%20Ges%C3%B9%20Piana%20Romana.jpg

 

 

381700_2676628707823_1761999922_n.jpg

 

crèche monastique .

 

 

 

 

http://sainturbain92.catholique.fr/wp-content/uploads/2013/11/nativ1.jpg

 

pour les tous seuls de Noël,



 la gentillesse des moines qui m'aura trop manqué ici .., surtout depuis trois ans..

pourtant trop gâté cette année, merci !  le pied du sapin n'est pas vide..!

au très Révérendissime Père Abbé de Solesmes

 

au très Révérend Père Abbé, à notre père Abbé émérite.

 

aux autres abbés des abbayes filles de Fontgombault

 

aux pères hôteliers bien aimés ,  

 

à ceux de Wisques qui y passeront leur premier Noël,

 

et ceux qui n'auront fait que passer à Fontgombault, mais que je n'oublie sûrement pas.. 

 

à tous les moines de Fontgombault

 

à l'Opus Sacerdotale.. !


  tous les voeux du petit Placide,  de bon et très saint Noël.

 

(une toute petite place dans votre prière de Noël merci !

+

 

 

Sans Vous, mon Dieu, que me sont les glaciers, les jours ensoleillés, les joies de l'art, les attachements de la famille? Que sont pour moi les évènements auxquels je me trouve mêlé? un vain spectacle, dont l'éclat ou l'émotion se jouent un instant de moi.

 

Par Vous seulement tout cela m'apporte un message et me confie une tâche.

 

Vous êtes ma Sagesse, mon Amour, ma Puissance, ô Trinité!

 

C'est Vous qui faites le charme de tout le reste, et son intérêt. Si par tout cela je Vous atteins, il n'est plus désolant que je ne puisse tout avoir ou tout goûter, il n'est plus désolant que je doive quitter tout cela.

 

Si je m'y attache, les choses de la vie n'ont rien à me donner; si je n'en attends que Dieu, je les apprécie, mais j'en suis détaché et libre.

 

Sans Vous l'angoisse, toujours insatisfaite, et qui n'est pas résolue parce qu'on la tourne en littérature ou en système philosophique; avec Vous la Paix, toujours prête.

 


 

 

O Christ irremplaçable, comment aurais-je peur de Votre Amour exigeant? Vos exigences ne sont-elles pas les meilleures de Vos préférences?

 

Verbe éternel, soleil des esprits, fascinez-moi !

 

Gardez-nous de laisser notre âme, à l'écart de Votre rayonnement, devenir rigide, inextensible et durcie. Gardez-nous de tous les avortements de notre croissance en Vous: d'être la machine qui se grippe, l'enfant qui se noue, le satellite qui sort de son orbite, ralentit et se refroidit. Persuadez-nous que la vertu est un mouvement, et aussi une force, une énergie divine en nous qui nous porte sans cesse plus loin.

 

Et que Votre Amour passe à travers Vos créatures comme un fleuve qui court à la mer.

 

Et alors gardez-nous de l'anse que les alluvions forment sur le bord, et où l'eau du fleuve, arrêtée, devient mare croupissante. Je les connais trop, ces alluvions que charie en moi la chair, l'égoïsme !

 

Comme tout ce qui est vivant s'offre au soleil pour changer la terre en sève  et en sang, en force et en beauté, je Vous crie avec Platon:

 

" Je ne sais qui je suis, je ne sais où je vais: Etre éternel, aie pitié de moi!"

 

et avec l'Aristote chrétien:" O Dieu, ne venez pas en passant, faites en moi un séjour perpétuel! J'aurais dû Vous appeler, Vous retenir dès le premier rayon d'intelligence qui me révéla mon âme... mais j'ai erré.

 

Maintenant ne méprisez pas ma tardive supplication. Pardonnez si, rebuté des créatures, j'accours à Vous comme le naufragé au port.

 

Vous êtes bon et connaissez l'aveuglement de l'homme: restez jusqu'au jour sans soir, jusqu'à l'éternel aujourd'hui."

 

 

 

Robert Mialhe..

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 23 Décembre 2013

 

.........................................................................................................

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 22 Décembre 2013

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 22 Décembre 2013

il attend mardi pour l'ouvrir ... il a eu son cadeau ! du vrai, du bon.. au moins une chose de bonne ici !  y a tellement rien ici !!! pire qu'à Macaye !! connaissent pas Macaye !!! alalalala .. je ne lui ai pas offert n'importe quoi ! non mais ! mais non tout n'est pas pourri ici .. il y a une bonne cave et ils y vendent un excellent champagne .. non mais   mais non ce n'est pas du codorniu aucune comparaison ! faut tout leur expliquer ! 

 

 

9834-copie-2.jpg

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 21 Décembre 2013

 

.........................................................................................................

....................................................................................................... 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 19 Décembre 2013

  http://img.over-blog.com/300x225/2/51/14/25/Noel/Nino_Jesus_en_Belen-copie-1.jpg

 

à ma famille, aux moines, aux oblats et oblates, aux familles des moines, à mes amis de facebook merci beaucoup du soutien que j'ai eu auprès de vous, surtout depuis trois ans maintenant...

  à mon ami Peter de Glasgow, au vétéran de 85 ans Roger,  aux abbés amis ...à Chavagnes International College cathedral et à leur aumônier sublime...(si on avait ça ici ! un voeu pieux !! cause perdue !  ) 

 

toutes vos prières bien utiles puisque ,  miraculé , et que malgré tout on a tenu le coup,  envers et contre tout... ! nb. :une carte reçue auj. des carmélites de Luçon où elles ont toutes signé .pour bibi. . super touchant vu le grand âge de certaines.. . ça change ! 

 

"Je vous souhaite ici, dès à présent un excellent Noël, avant d'être totalement absorbé par les différentes tâches inhérentes à cette fête.

 

Mais je tiens à vous féliciter particulièrement pour la qualité de votre site que je visite souvent : qualité des photographies, qualité des textes, liens musicaux de bon goût. Continuez !!!" 

 


que la lumière de sa nativité touche les cœurs de tous les hommes et les attire vers Lui, l'Unique, la source de tout bien, Celui qui est sorti de l'infini pour entrer dans le fini ! "


merci mr l'abbé . une présence comme la vôtre manque terriblement. On souffre beaucoup ici.


 

 

le petit placide vous souhaite de bonnes et saintes fêtes de Noel

 


_

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 19 Décembre 2013

 

  tous mes voeux de Bon et saint Noël à

 

ceux de Chavagnes,  félicitations pour votre once ! génial, j'adore ! un beau  cadeau pour le petit placide esseulé de spirituel..seul humainement pas grave on s'habitue mais quand on a rien spirituellement... ça devient inquiétant. on se décompose...

!..(j'essayerai de passer samedi .. ! ça urge de se confesser avant Noël, à l'agonie spi )

 

!!!! si je pouvais avoir la vidéo très belle ! link

 

 

 

 

..........................................................................................................

.........................................................................................................

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 19 Décembre 2013


http://www.introibo.fr/IMG/jpg/ant1712.jpg 

 

 

O sagesse, tu ordonnes toutes choes avec force et suavité.

 

 

Les sept derniers jours avant Noël sont marqués par des antiennes particulières appelées antiennes O. Ce sont des antiennes de Magnificat qui commencent toutes par l'apostrophe O, d'où leur nom.

 

Elles n'ont pas seulement la même mélodie, mais sont construites sur le même plan:

 

1.- On invoque le Seigneur qui va venir, tantôt en le désignant par un symbôle, tantôt par un titre, par exemple: O sagesse, O Racine de Jessé

 

2.- Ce symbole ou ce titre est ensuite développé dans une phrase relative.

 

3.- Le point culminant de la phrase est la supplication instante: veni, viens, qui est suivie de la demande de Rédemption.

 

Ces antiennes majestueuses qui sont chantées selon le rite double sont comme le résumé de toutes les prophéties du Sauveur. La mélodie de ces chants respire l'admiration et le désir ardent. On y entend l'ardente imploration de l'Ancien Testament et du monde païen vers le Rédempteur.

Il y a dans ces sept chants une progression de pensée. Nous voyons d'abord le Fils de Dieu dans sa vie éternelle avant les temps, puis dans l'Ancienne Alliance, ensuite dans la nature, enfin nous le voyons comme Rédempteur des païens, comme "Dieu avec nous"

 

 

   O Sagesse sortie de la bouche du Très-Haut,

Qui atteins d'une extrémité à l'autre, qui ordonnes toutes choses avec force et suavité,

Viens pour nous enseigner la voie de la prudence.

 

 

C'est la vie du Fils de Dieu avant les temps et sa manifestation dans la création. La création est une image du royaume de la grâce dans lequel le Sauveur "dirige nos âmes avec force et suavité".

 

http://2.bp.blogspot.com/_pMqNaWEUTt8/TQH_5WWJmtI/AAAAAAAAGIA/wQY7XA_ptp4/s1600/O%2BAdonai.jpg

 

 

La seconde personne de la Sainte Trinité eut une part active à la création et c'est ce que chante la première antienne. Nous la voyons maintenant parcourir le royaume de Dieu de l'Ancien Testament.

 

Le Christ était "le Dieu de l'alliance" du peuple élu. Il a conclu alliance avec Noé, Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, il a été le guide d'Israël à travers l'histoire.

 

 

L'antienne, laissant de côté les autres manifestations divines, n'en rappelle que deux: le buisson ardent et la loi sur le SinaÏ.

 

Ce sont en même temps deux figures de la lumière de Noël qui vient.

 

La prière fait allusion à la délivrance de l'Egypte qui est une image de notre délivrance du joug du démon.

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5a/Christ_the_True_Vine_icon_(Athens,_16th_century).jpg

 

 

Le Messie circule à travers l'histoire des rois de Juda. Les victoires d'un David sur les peuples symbolisent sa victoire libératrice sur le Golgotha et dans chacune de nos âmes.

 

 

 

L'antienne s'inspire des deux passages d' Isaïe sur la racine de Jessé

a) l rameau ' (Marie) et la fleur (le Christ)

 

La Vierge mettra au monde le Messie attendu;

 

le rameau devient un arbre de vie et un signe pour tous les peuples.

 

Le Petit Roi éternel étend déjà les bras pour attirer tout le monde à lui et quand il sera sur la Croix. Les rois lèvent les yeux et contemplent ce signe avec étonnement et silence.

 

http://deeptruths.com/letters/images/key_of_david.jpg

 

O Clef de David

Toi qui ouvrres et personne ne peut fermer,

qui fermes et personne ne peut ouvrir:

Viens et tire l'homme de prison, lui qui est assis dans les ténèbres

et à l'ombre de la mort.

 

 


 

 

dom Pius parsch

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0