Publié le 2 Juin 2014

http://dimeunapalabra.marianistas.org/wp-content/uploads/2013/05/05.19.gif

 

 

On appelle don tout bien qui est conféré gratuitement et par pure libéralité.

 

Trois conditions requises:

 

La première est que ce bien appartienne à celui dont il vient. Il peut lui appartenir de diverses manières:

 

ou parce qu'il se confond avec lui - et c'est ainsi que l'essence divine est le don de Dieu aux bienheureux par la vision et l'amour béatifiques,  c'est ainsi que la personne divine est le don du Verbe à l'humanité sainte dans l'Incarnation -

 

ou parce qu'il est son effet propre - comme la grâce est le don de Dieu aux justes -;

 

ou parce qu'il tire de lui son origine - et voilà comment le Fils est le don du Père, et le Saint-Esprit, le don du Père et du Fils.

 

Il faut en second lieu, que ce bien devienne la propriété de celui qui le reçoit, et, quand le don est Dieu lui-même communiqué ad extra, le donataire doit être une créature intellectuelle ou raisonnable, capable de saisir et de posséder Dieu. Il est requis enfin, que ce bien soit donné gratuitement, en dehors de toute rétribution et sans qu'il y ait dette ou échange.

 

En Dieu, le don est commun à la Trinité tout entière lorsqu'elle se donne à nous par la grâce ou la gloire; il convient au Fils  et au Saint-Esprit, qui nous sont donnés par le Père et deviennent nôtres, pour le temps ou pour l'éternité; il est propre à une seule personne, si elle est don en vertu de sa procession.

 

C'est sous ce dernier aspect que le nom de Don est réservé à l'Esprit-Saint. Ce qui procède par voie d'amour mérite excellement d'être appelé don. N'est-il pas vrai, en effet, que l'amour est le premier et le dernier de tous les dons, celui qu'aucun ne précède et qu'aucun autre ne suit? C'est de lui que dérive tout ce que nous communiquons aux autres et c'est lui encore qui vient couronner tout ce que nous avons donné.

 

Le Saint-Esprit étant amour en vertu de sa procession, le nom de Don lui revient et doit lui être propre, comme Verbe et Image, en vertu de la procession d'intelligence, sont les noms propres de la seconde personne.

 

Aussi bien la Sainte Ecriture et les Pères ont-ils soin de représenter l'Esprit comme un don qui nous est fait du ciel. " La charité de Dieu est répandue en nos coeurs par le Saint-Esprit, qui nous a été donné."

 

Puisque le Saint-Esprit est le Don, les saints Docteurs appellent aussi de ce nom les bienfaits surnaturels qui dérivent de lui. Ainsi saint Cyrille d'Alexandrie applique à l'Esprit-Saint les paroles de l'épître de saint Jacques:" Tout don excellent et parfait, descendant du Père des lumières."  " Quel est-il à votre avis ce Don parfait, sinon la communication de l'Esprit-Saint? " Le nom de Don, observe saint Augustin,  exprime mieux la relation divine que le nom de Saint-Esprit: cette relation n'apparait pas quand nous disons :' Esprit-Saint, mais elle saute aux yeux quand nous avons dit:" Don de Dieu, parce que le Don est du Père et du Fils. "

 

L'appellation que la liturgie avait consacrée est justifiée à nouveau par Léon XIII: " Le Saint-Esprit ne se contente pas de nous apporter les dons divins, il en est l'auteur, il est lui-même le Don suprême: procédant du Père et du Fils, il est réellement et il est appelé à bon droit le Don du Très-Haut: Altissimi Donum Dei.

 

 

rp Hugon. O.P.

 

 

encore faut-il professer la vraie foi catholique.. ! y en a ils attendent l'esprit mais c'est pas le mien!

 


 


 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 2 Juin 2014

http://diepresse.com/images/uploads/9/4/5/719173/warum_heilige_geist_kein_heiligergeist20111222200447.jpg

 

 

Au nom d'Esprit-Saint peuvent se ramener ceux de Créateur, de Doigt de Dieu, de Vivificateur, d'Inspirateur.

 

Souffle du Père et du Fils, la troisième personne peut-être considée comme le principe qui souffle l'existence dans les êtres en les tirant du néant: voilà pourquoi la liturgie, en la fête de la Pentecôte, lui applique les paroles du Psalmiste: Envoyez votre Esprit et les êtres seront créés. et l'invoque comme Créateur: Veni Creator Spiritus.

 

Il crée par la puissance reçue immédiatement du Fils, comme le Fils par la puissance reçue immédiatement du Père, et c'est ainsi que le Saint-Esprit est appelé le Doigt, tandis que le Fils est la Droite du Père.

 

Parce qu'il a soufflé l'existence, l'Esprit soufflera également la vie, soit dans l'ordre naturel, soit dans l'ordre surnaturel: le symbole l'adorera donc comme l'Esprit Vivificateur: Spiritum Sanctum Dominum et Vivificantem.

 

Le souffle divin est particulièrement remarquable dans la prophétie et dans la composition des livres sacrés: c'est donc à juste titre qu'on l'appelle l'Inspirateur Celui qui a poussé les hommes de Dieu à parler et qui a parlé lui-même par les prophètes.

 

Au nom d'Amour, appartiennent, comme synonymes, ceux de Feu, de Charité, de Baiser, de Paix. Le Feu c'est l'amour qui purifie, illumine, se communique, non pour la destruction, mais pour une oeuvre de vie.

 

La Charité c'est l'amour dans son acception la plus haute. La charité tend à l'union, laquelle est signifiée par le baiser, et, le baiser donné, c'est la paix définitive et complète. L'Esprit-Saint, lien et harmonie du Père et du Fils, est donc le Baiser et la Paix de l'un et de l'autre et lorsque Dieu rend son amitié aux âmes et veut leur témoigner sa tendresse, il leur donne comme baiser et paix son Esprit-Saint.

 

Le nom de Don a comme correspondants ceux de Source, d'Onction, de Paraclet. La personne qui est le don par antonomase doit être le principe de tous les dons surnaturels, la source première et toujours vivante, Fons vivus, qui fait rejaillir la grâce dans la vie éternelle et nous fait monter avec elle jusqu'à la hauteur de Dieu.

 

Le don est fait à notre âme pour la pénétrer tout entière, se répandre en nous comme une huile joyeuse, nous oindre, nous fortifier pour la lutte, nous consacrer au service de Dieu, ainsi que des calices, infuser en nous cette grâce qui est une véritable participation de la nature divine. Telle est la portée de ce titre mystérieux, Spiritalis Unctio, l'Onction spirituelle.

 

Un autre de ses noms c'est la Sainteté, ainsi que nous l'a déjà dit le onzième concile de Tolède: il faut, en effet appeler Sainteté par antonomase celui qui est l'amour de Dieu et qui pousse les créatures à l'amour de Dieu.

 

Quelques Pères, tels Théophile d'Antioche et saint Irénée, lui ont donné le nom de Sagesse. Ce titre convient proprement au Fils, qui procède de l'intelligence; mais il peut s'entendre de l'Esprit-Saint dans ce sens que la troisième personne produit en nous les dons du salut et cet oeuvre merveilleux de la sanctification qui est l'unique sagesse des prédestinés.

 

Il est aussi le Coeur de l'Eglise. Le rôle de la tête, apparent et extérieur, est réservé au Christ, à raison de son humanité visible; l'influence du coeur, cachée, tout intérieure, convient mieux à l'Esprit-Saint, qui vivifie l'Eglise et nos âmes par une opération secrète et mystérieuse.

 

Ainsi, la vie surnaturelle pour nous c'est de rester unis avec le Coeur, le Saint-Esprit, et avec la Tête, le Christ, lequel nous unira au Père, source première de tout bien.

 

R.P. Hugon

 

(encore faut-il professer la vraie foi catholique !  )

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 2 Juin 2014

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Juin 2014

http://3.bp.blogspot.com/-noyzmrcsLBY/TbSP19yV-vI/AAAAAAAAFjU/BtuvI04ZxNw/s1600/DSCF3516.jpg

  en attendant le direct ! 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 1 Juin 2014

http://i.ebayimg.com/00/s/MTAyNFg4MDk=/$T2eC16dHJGQE9noMbUTYBQhuQbqN1!~~60_57.JPG

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

O Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

 

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

 

Coeur de Jésus, Fils du Père éternel, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Mère, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, d'une infinie majesté, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, temple saint de Dieu, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, fournaise ardente de charité, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, plein d'amour et de bonté, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, abîme de toutes les vertus, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, très digne de toutes louanges, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, roi et centre de tous les coeurs, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, en qui se trouvent tous les trésors de la sagesse et de la science, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, en qui réside toute la plénitude de la Divinité, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, objet des complaisances du Père, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous tous, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, le désiré des collines éternelles, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, patient et très miséricordieux, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, source de vie et de sainteté, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, propitiation pour nos péchés, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, rassasié d'opprobres, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, broyé à cause de nos crimes, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, percé par la lance, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, source de toute consolation, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, notre vie et notre résurrection, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, victime des pécheurs, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en vous, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, délices de tous les saints, ayez pitié de nous.

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Jésus, doux et humble de coeur

Rendez notre coeur semblable au vôtre.

 

Prions. Dieu tout-puissant et éternel, considérez le Coeur de votre Fils bien-aimé ainsi que les louanges et les satisfactions qu'il vous a offertes au nom des pécheurs : à ceux qui implorent votre miséricorde, accordez avec bienveillance le pardon au nom de ce même Jésus-Christ, votre Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec vous, dans l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

 

Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0