Publié le 11 Mars 2015

skype emoticons smile

Salida Extraordina de San Juan Bosco por Corredera

_______________________________________

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 11 Mars 2015

de la sainte Règle.

__________________

Quant à ce qui manque en nous aux forces de la nature, prions le Seigneur d'ordonner à sa grâce de nous prêter son aide. Et si, désireux d'éviter les peines de l'enfer, nous voulons parvenir à la vie éternelle, tandis qu'il en est temps encore et que nous sommes en ce corps et que nous pouvons accomplir tout cela à la lumière de cette vie, courons et faisons, dès ce moment, ce qui nous profitera pour toute l'éternité.

règle de st Benoît

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 11 Mars 2015

soleil rouge, ce soir

_______________________

soleil rouge, ce soir

____________________________

respect, mon frère. ! Dieu vous bénisse, Dieu vous protège, Dieu vous guérisse. Notre Dame de Lourdes priez pour lui.

 

الله يرحمه يا بطل

 

. +  

il y a des photos chocs qui parlent plus que bien des sermons; on dirait bien un petit français en plus, ce n'est pas précisé.

On a les boules quand on voit ça. Merci m'sieur. Nous dirons le chapelet pour vous, on croit à la communion des saints quand c'est comme ça. Dieu nous interpelle bizarrement en ce moment. Pardon pour nos lâchetés, nos manques d'enthousiasme, nos infidélités, nos abandons..  Il y a des jours comme ça où l'on craquerait facilement où en nous ce qui nous semblait serein devient tout à coup tourbillon de réflexions et autres pensées, comme si la conscience se réveillait et nous accusait de notre part de responsabilité comme si on regardait la passion de Jésus continuée,  quoi. Une sacré bouille, ça donne envie d'être aussi courageux qu'eux. ça change des lâches de l'internet; je me sens plus près d'eux qu'avec certains, ça c'est sûr.

Autant avec certains on aurait envie de tout laisser tomber, autant avec eux en les regardant,  on se sent avoir de nouvelles énergies de courage et de persévérance.

mais bien dur. Du virtuel on passe à la réalité. Et c'est cette seule réalité qui nous donne Jésus.

 

 

au soir de la vie, seul l'Amour demeure.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 11 Mars 2015

catho info - prytanée militaire de la Flèche

____________________________

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 10 Mars 2015

Homélie de Mgr Ch. Dufour – Veillée à la cathédrale Saint-Sauveur en communion avec les chrétiens d’Orient – 6 mars 2015

________________________

Ecoutez la parole du Christ et laissez-vous transformer par elle. Elle est tranchante cette parole, elle tranche en nous le mal, elle donne la force dans la tentation. Laissez vivre en vous cette parole. Ayez le mal en horreur, ne le laissez pas faire son chemin en vous. L’appel du carême vous y invite. Laissez vivre en vous l’amour et le pardon, comme un ferment.


mgr Ch Dufour.

« On vous a dit : ‘Tu aimeras ton prochain, et haïras ton ennemi’. Et moi je vous dis : ‘Aimez vos ennemis’ » (Matthieu 5,43-44). Telles sont les paroles du Christ que nous avons choisies pour conduire notre prière et notre marche de soutien à nos frères et sœurs chrétiens persécutés. Et l’apôtre Paul avait écrit aux chrétiens d’Ephèse : « Le Christ a détruit le mur de la haine… Par le moyen de la croix, il a tué la haine » (Eph 2,14-16). Il a tué la haine…


Mais la haine n’est pas morte, et de nombreux chrétiens en paient le prix. Ils sont devenus la cible des terroristes. Pas seulement les chrétiens. Nous avons vu que nos frères juifs étaient eux aussi visés. Mais aussi des musulmans, croyants honnêtes, qui vivent en paix avec les chrétiens et, nous en avons le témoignage, les soutiennent lorsqu’ils sont attaqués.


Le Christ avait prévenu ses disciples : « Vous serez persécutés ». Et il a dit aussi : « Priez pour ceux qui vous persécutent ». Nous ne pouvons pas laisser la haine naître en nos cœurs. La colère, oui. La révolte, oui. Les psaumes de la Bible sont remplis de ce cri de révolte contre le mal. Mais la haine, jamais. « Priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux » dit encore notre Maître. Nous sommes fils du Père, nés de l’Amour ; nous avons été plongés dans le cœur du Christ, devenus enfants de Dieu par le baptême. Nous ne pouvons pas laisser la haine faire en nous ses ravages.


Frères et sœurs, c’est pour crier vers Dieu que nous sommes ici ce soir. Le 11 janvier dernier, le peuple français s’était mobilisé pour dire non à la violence meurtrière qui avait tué des journalistes et des juifs. La haine tue encore. Elle tue aujourd’hui des chrétiens. Ce furent 21 chrétiens coptes en Lybie, le dimanche 15 février dernier. Nous en avons été bouleversés. On pourrait ajouter aussi le Niger, l’Inde, le Pakistan, les Philippines, le Nigéria…La haine tue, une idéologie totalitaire sème la terreur. Ce fut encore le lundi 23 février, 220 chrétiens assyriens enlevés par des djihadistes dans le nord-est de la Syrie. Nous sommes bouleversés, nous pleurons. Nous avons voulu nous rassembler ce soir dans cette cathédrale. Pour quelle réponse ? Quelle réponse à ce drame ?


Ce drame que nous vivons est celui du mal, de la folie du mal qui détruit l’homme et que Dieu est venu combattre en Jésus. Quelle sera notre réponse ? Jamais la haine, encore moins la vengeance. Chrétiens, nous choisissons l’obéissance au Christ. En trois mots : la foi, la conversion, la prière.


La FOI


Mettez votre confiance dans le Christ. Il a tué la haine. Il a détruit le mur de la haine. Telle est notre foi, notre fierté d’être chrétien. Jésus, le Christ, n’a pas rendu le mal pour le mal. Lui, le Fils de Dieu, il a pris sur lui le mal pour nous en libérer.

Pendant les 40 jours de carême, nous ravivons en nous la foi que par la Croix le Christ a tué la haine. Notre instinct nous pousse à la vengeance, mais la vengeance n’est pas chrétienne. « On vous a dit ‘œil pour œil dent pour dent’, moi je vous dis ‘si l’on vous frappe sur la joue droite tendez l’autre joue’ ». J’apprends que de jeunes chrétiens veulent prendre les armes. Regardez l’exemple des chrétiens de Centrafrique, du Nigéria. Regardez l’archevêque de Bangui aux côtés de l’imam pour faire taire les armes. Regardez les chrétiens d’Orient, dans la foi ils reconstruisent leurs villages, leurs écoles, leurs églises, et nous les y aiderons.


La CONVERSION


Ecoutez la parole du Christ et laissez-vous transformer par elle. Elle est tranchante cette parole, elle tranche en nous le mal, elle donne la force dans la tentation. Laissez vivre en vous cette parole. Ayez le mal en horreur, ne le laissez pas faire son chemin en vous. L’appel du carême vous y invite. Laissez vivre en vous l’amour et le pardon, comme un ferment.


La source du mal se nomme « matérialisme » qui tue l’âme. Elle se nomme « libéralisme » qui fait de l’homme un loup pour l’homme. Elle se nomme « individualisme » qui rime avec égoïsme, génère le repli sur soi et rend difficile la relation fraternelle. La source du mal se nomme « libéralisme des mœurs » qui salit la beauté des créatures de Dieu. Elle se nomme « relativisme » qui jette un voile de ténèbres et de mensonge sur la Vérité. Résistons à ces poisons. Ayons le courage de marcher à contre-courant, dans un engagement personnel et collectif, pour bâtir la civilisation de l’amour.


La PRIERE


Nous vivons un combat spirituel. Nos armes sont la prière et le jeûne. A l’initiative d’un prêtre, un appel interreligieux à jeûner et à prier est lancé contre la violence et la division. Juifs, musulmans, bouddhistes s’associent aux chrétiens de toutes confessions. Ils nous invitent à choisir un jour entre le 7 et le 14 mars. Traditionnellement chez les chrétiens, les jours de jeûne sont le mercredi, jour de la trahison de Judas, et le vendredi, jour de la crucifixion du Christ. Réveillons la foi par le jeûne et la prière. Que les chrétiens d’Orient puissent être fiers de nous.

 

Tel est le sens de notre démarche de ce soir. Procession en silence, marche silencieuse vers notre sanctuaire aixois, Notre Dame de la Seds, en plein renouveau avec la présence des sœurs de la sainte Croix de Jérusalem. Procession de lumière. Lumière de la foi et de l’amour, dans l’espérance.

 

Avec Marie, mère de la foi, mère de l’Eglise, mère des hommes, mère du Christ, mère de Dieu. Nous confions notre prière à sa prière.

AMEN.

Textes : Ephésiens 2, 14-16 ; Matthieu 5, 43-48

 

mgr Dufour.

 

 

fin de vie.

 

Ce 10 mars 2015, le nouveau projet de loi sur la fin de vie est en débat à l’Assemblée nationale. Quoi de plus beau que de permettre aux soignants et aux familles d’accompagner plus dignement les personnes malades qui s’approchent de ce moment de la vie qu’on appelle la mort. Ce projet de loi se présente comme une révision de la loi du 22 avril 2005, dite Léonetti. Avis de « vigilance orange » sur ce projet. Voici quelques repères.

 

1-      Mourir dans la dignité, c’est avoir une fin de vie où sont apaisées les douleurs physiques et morales du malade et où demeure vivante jusqu’au dernier souffle la relation avec ses proches. Lorsque les soins thérapeutiques apparaissent inutiles ou disproportionnés, les soins palliatifs prennent le relais pour apaiser la douleur. Nous demandons d’accélérer l’accès de tous aux soins palliatifs et la formation des personnels soignants à la médecine palliative. Puisse la loi accorder un droit de chaque malade aux soins palliatifs.

 

2-      La sédation en question : la sédation est un soin palliatif (« sedare » signifie « calmer ») qui consiste à endormir le patient lorsque la douleur est devenue insupportable. Mais lorsque la sédation est « terminale » et continue, elle cache une euthanasie qui ne dit pas son nom. Sédation intermittente en phase terminale : oui. Sédation terminale comme solution finale : non.

 

3-      Tu ne tueras pas. L’interdit du meurtre est le socle de toute vie en société, l’homme n’est pas un loup pour l’homme. Le député Jean Leonetti, artisan de la loi, dit lui-même qu’il n’acceptera jamais que soit transgressé cet interdit.

 

4-      Chaque personne malade est unique, et sa situation singulière nécessite un dialogue entre le patient et le soignant, et avec ses proches. Les soins palliatifs seront adaptés à chaque personne malade de façon à garder les meilleures conditions possibles de ce dialogue.

 

Pour une réflexion plus approfondie, nous conseillons la lecture du livre de Mgr d’Ornellas : « Fin de vie, un enjeu de fraternité »Salvator, mars 2015.

 

Ce débat sur la fin de vie nous concerne tous. Je le recommande à votre prière fervente pour que l’Esprit Saint éclaire l’intelligence et le cœur de nos élus. Toute civilisation sera jugée sur la manière dont elle accompagne les personnes dans ce grand moment de la vie qu’est la mort. Vigilance orange !

 

+ Christophe DUFOUR

Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Mars 2015

règle de st benoît

__________________________

S'il prolonge comme une trêve les jours de notre vie, c'est pour l'amendement de nos péchés, selon cette parole de l'Apôtre : « Ignores-tu que la patience de Dieu te convie à la pénitence ? » (Romains 2:4)

Car ce doux Seigneur affirme : « Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive. » (Ezéchiel 33:11)

règle de st Benoît

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Mars 2015

Mgr Jean-Benjamin Sleiman

__________________________________

"L’Europe, prochaine étape des fanatiques"

Mgr Sleiman

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 9 Mars 2015

"Y'a une pie dans l'poirier..." c'est le printemps .

________________________

skype emoticons smile

 

 

La pie, comme chacun sait, est un oiseau. Un drôle d’oiseau diront d’emblée certains. Mais avant d’aller jusque-là, c’est d’abord, dans la grande famille des corvidés, l’une de ces cent trente espèces d’individus plumés, qui cousine avec les cassenoix, les choucas, les corbeaux, les corneilles et autres pirolles ou témias.

On prête à cette bestiole d’être intelligente. C’est en effet, paraît-il, l’une des rares à réussir le test dit “du miroir”, qui permet de vérifier si un animal est capable de voir dans un miroir une image de soi-même. En cela, la pie réussit mieux à ce test que nombre de politiciens, dont on sait qu’ils se prennent, eux, pour les rois des oiseaux.

Mais le volatile n’a pas que des qualités. Ses défauts sont apparemment tellement criants, si l’on peut dire, qu’on ne sait trop comment qualifier le comportement de certains humains sans le comparer à celui de notre animal. La corneille, de la même famille, ne fait que bailler. Au fond, cela n’ennuie qu'elle. Mais la pie ? La pie, elle, est bavarde, elle jase, elle babille, elle caquette.

Pire. La pie est voleuse. Elle a beau être bleue, vagabonde, grise, à raquette ou à capuchon, de mer ou de montagne, d’Inde, de Taïwan ou d’internet, elle est voleuse, cleptomane, chapardeuse, plumeuse, piqueuse pour tout dire. D’ailleurs, son petit nom c’est “pica pica”, du moins quand elle est bavarde. Mais elle peut aussi être bavarde et voleuse. Elle peut même être voleuse parce qu’elle est bavarde.

Tenez, j’en connais une, qui n’est ni grise ni bleue mais beige, c’est joli aussi. Elle a grossi, grossi, la bête, alors elle a besoin de manger, de parler et de parler, et son appétit de manger et de parler aiguise son appétit de chouraver. Alors elle vole de toile en toile, de jour en jour, à tire d’ailes, elle vole et puis vole. Ô tiens, mais c’est ce petit Placide,  c'est le Forum catholique  ! Ô la jolie nouvelle, ô la précieuse information, ô la jolie video ! Et la gourmande s’en repart après avoir fait ses petites courses larcinesques vers son gros nid beige. « Y’a une pie dans l’poirier, j’entends la pie qui chante. Y’a une pie dans l’poirier, j’entends la pie chanter ! »

Gazza ladra, reste chez toi !

 

nb. : reçois ce soir ce  message à ce propos: "il était convenable cher Philippe que la  personne qui vous a emprunté cette vidéo pour la mettre sur un autre site,  que je vous avais destinée en premier ait au moins la délicatesse de mettre la référence 'où elle l'a prise, comme tout ce que l'on vous chaparde par ailleurs. Offrez tout cela en ce temps de carême. avec ma bénédiction paternelle. bon courage et merci pour votre blog. RP. dominique. " merci mon père, je n'y peux rien ! je sais d'où ça vient ça no problème un jour j'aurai peut-être des excuses qui sait ! à je rêve !   .. Philippe +

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Fred.

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 9 Mars 2015

R.I.P. ypg - canada: sgt Andrew Joseph Doiron

____________________________________

MERCI sergent beaucoup d'estime pour des gens comme vous.

Il est mort à 31 ans. Originaire de Moncton,  il était diplômé de l'École Mathieu-Martin, à Dieppe. Dans l'album des finissants de 2001, il avait écrit qu'il rêvait d'antiterrorisme, et ce, quelques mois avant les attentats. Il a ensuite joint les Forces canadiennes en 2002.

 

« Ça prend du courage pour faire ce qu'il a fait en Irak. Il a fait ce qu'il a voulu. Il sera apprécié, là. » « Il avait vraiment un amour pour son pays. C'était vraiment quelqu'un qui faisait ce qu'il aimait faire. » « Andrew s'entourait de ce qui le rendait heureux et ne s'en faisait pas avec le reste. Je suis sûr que ce n'était pas toujours facile pour lui, mais c'est le genre de personne qu'il était et je l'admire pour tout cela. »

radio canada

erreur de tirs amis qui a fait 7 victimes. condoléances à nos lecteurs canadiens.

plus une jeune allemande hier de 20 ans je crois.

 

« Tous les Canadiens ont une dette de reconnaissance envers les hommes et les femmes qui, sciemment, mettent leur vie en danger pour protéger notre pays et améliorer les choses dans le monde. Nos pensées et nos prières accompagnent la famille du sergent Doiron, ainsi que ses collègues blessés », souligne Brian Gallant dans une déclaration écrite.

« Perdre un soldat canadien, que ce soit n'importe où dans le pays, c'est triste. Ce sont des personnes qui s'en vont à la défense de la démocratie, qui vont sur des missions que le Parlement, le gouvernement, les envoie dessus. C'est très triste. Je veux vraiment souhaiter ma très sincère sympathie à la famille de la victime »

 

CANADA

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 8 Mars 2015

pardonner à  ses ennemis.

_____________

merci chère madame, j'en prends note. "Je lutte aussi, en raison d'une sensibilité à fleur de peau," je ne suis pas le seul alors. hum!

Ce qu'on essaye de faire, dans cette quarantaine,  ça rejoint le sermon de notre bon moine de dimanche dernier  très beau .  On y arrive et finalement la paix de l'âme vient avec. On sent de toute façon que ce n'est pas notre vraie nature, elle prête à rendre service partout où elle peut, oeuvrer pour un même idéal commun Jésus crucifié, la gloire de Dieu. On voudrait bien élargir notre champ d'action mais parfois c'est plus facile avec des gens tellement plus loin  de nous,   plus ouverts , qu'avec ceux de nos milieux aigris et passionnés, quelqu'un me disait caractériels, tellement vrai.  J'entrerais certainement plus facilement au YPG, différent de culture et de religion,  que chez certains tradis ça c'est sûr.... 

Mais parfois les couleuvres ont été telles comme vous dites.

Toute autre religion est fausse, de la pure idéologie., enrobée de rite tridentin, mais de l'idéologie quand même.    Même si on ne s'essaye qu'à cela. c'est très fort. qu'il y ait au moins l'intention, c'est déjà beaucoup, si on y arrive pas malgré tous les procédés employés. Ca vaut tous les jeûnes et pénitences que l'on peut vouloir s'infliger et autres exercices de piété . Tant pis pour ceux qui font le mal, cachés derrière leur ordi, parce que personne ne les voit, personne ne sait d'où ça vient..Ils se croient tellement puissants, hors d'atteinte, exempts des droits les plus élémentaires de la justice et de respect envers l'autre.   Dieu leur en demandera des comptes aussi un jour.  On ne peut pas empêcher le mal d'être, fut-il tradi. Mais on peut le réfréner en utilisant les armes contraires de la justice et de la paix; alors il se peut qu'avec la patience et la prière, après réflexions ces gens avouent et reconnaissent qu'ils agissent mal, le tort qu'ils ont causé à autrui,  et repartent vers Pâques  avec de nouveaux et meilleurs sentiments; même si mission impossible,  tout le bien qu'on ne peut que  leur souhaiter,  sans cela leur cause est perdue d'avance.

 

bon et saint carême. le petit placide.

 

"Pas facile à appliquer, je sais, lorsqu'on a avalé un certain nombre de grosses couleuvres.  Cependant, je lis ce texte, le relis, depuis quelques jours, le décortique, le mastique et le digère ;-) et, à chaque fois, il me permet un petit, tout petit, pas en avant. J'espère avoir fait quelques centaines de mètres supplémentaires d'ici Pâques. Peut-être pourra t-il vous aider, ainsi que d'autres. "

 

"C'est le propre d'un coeur extrêmement lâche et d'une âme fort basse, d'être vindicatif et de ne pouvoir digérer sa colère. Un bon estomac digère tout, et de tout tire du bon suc et du bon sang pour se nourrir ; l'autruche prend plaisir à manger les cailloux et les clous qu'on lui jette, et s'engraisse de tout cela. L'homme de bien tire du profit de tout ; nul ne lui fait plus de bien que ceux qui lui font beaucoup de mal.


Jamais vous ne savez mieux l'état de votre vie que par la bouche de votre ennemi, ni que par ses yeux de basilic qui vous empoisonnent en vous regardant d'un oeil malin et tout plein de venin. Quand on demanda à saint François pourquoi Dieu permettait que, dans toutes les familles les plus saintes, il y eût toujours quelque malin esprit et quelque langue vipérine qui envenimait la candeur des autres, > parce que, dit-il, les bons sans les méchants ne sauraient être bons !" .


Tant que l'amour de Dieu n'aura pas l'empire de votre coeur et que vous ne voudrez pas mollir votre courage pour pardonner à votre ennemi, soyez assuré que vos vertus ne seront pas vertus ; ou si elles le sont, ce seront des vertus turquesques et barbares, ce seront des vertus mortes et sans l'âme de la charité. Tout cela ne vous servira qu'à une plus grande confusion, et peut-être à une plus grande condamnation si vous n'y prenez garde."


Etienne Binet (1569-1639) dans "Pratique solide de l'amour de Dieu."

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0