Publié le 5 Juin 2017

Résultat de recherche d'images pour "basilica san Pietro"

 

   Le Saint-Esprit a-t-il été ainsi envoyé pour produire ces fruits merveilleux dans l'Eglise naissante seulement ?

   Evidemment , non. Il continue le même secours dans la suite des générations. Son action dans l'Eglise apparaît par la force invincible qu'il lui donne. On le vit pendant les trois siècles de persécution et par la victoire qu'elle remporta dans la suite sur tant d'hérésies.

   Toute communauté chrétienne doit donc se conformer aux exemples donnés par l'Eglise naissante. Que devons-nous apprendre d'elle ?

   A n'être qu'un  coeur et qu'une âme, en bânnissant les divisions, à travailler à l'extension du règne de Dieu dans le monde, malgré les difficultés qui s'y opposent. A croire fermement et pratiquement à l'indéfectibilité de l'Eglise, qui est toujours sainte, et qui ne cesse de produire des saints. Nous devons aussi, à l'exemple des premiers chrétiens, porter avec patience et avec amour les souffrances que Dieu nous envoie. Croyons de tout notre coeur au Saint-Esprit qui ne cesse d'animer l'Eglise, et à la communion des Saints.

   Si nous voyions l'Eglise de notre temps telle qu'elle est dans les âmes les plus généreuses qui vivent le plus de sa vie, elle nous apparaîtrait très belle, malgré les imperfections humaines qui se mêlent à l'activité de ses enfants.

   Nous nous affligeons à bon droit de certaines tâches, mais n'oublions pas que, s'il y a parfois de la boue dans la vallée au pied des montagnes, sur les sommets il y a toujours une neige d'une blancheur éclatante, un air très pur, et une vue merveilleuse qui élève constamment vers Dieu.

rp Garrigou Lagrange. OP

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 4 Juin 2017

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "abbaye de Wisques"

 

1er anniversaire bénédiction abbatiale de Wisques. 

 

  très belle homélie. du père Abbé.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #homélies

Repost0

Publié le 2 Juin 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 2 Juin 2017

Résultat de recherche d'images pour "мальчик, который делает его молитву"

 

 

 

 

Veni, creator Spiritus,
Mentes tuorum visita,
Imple superna gratia
Quae tu creasti pectora.
 
Qui diceris Paraclitus,
Altissimi donum Dei,
Fons vivus, ignis, caritas
Et spiritalis unctio.
 
Tu septiformis munere,
Digitus paternae dexterae,
Tu rite promissum Patris,
Sermone ditans guttura.
 
Accende lumen sensibus,
Infunde amorem cordibus,
Infirma nostri corporis
Virtute firmans perpeti.
 
Hostem repellas longius
Pacemque dones protinus;
Ductore sic te praevio
Vitemus omne noxium.
 
Per te sciamus da Patrem,
Noscamus atque Filium;
Teque utriusque Spiritum
Credamus omni tempore.
 
Deo Patri sit gloria,
Et Filio, qui a mortuis
Surrexit, ac Paraclito
In saeculorum saecula.
Amen.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 1 Juin 2017

 

 

 

 

les premiers bouchons qui arrivent

leçon de catéchisme .. "qu'est-ce que le Saint-Esprit? " .

 

pas content Simon ! y a de la bagarre dans l'air ...

 

Simon qui appelle maman !

😂😂

 

ad vesperas . oratio

[:malavita:1]  tout le monde se pointe!  normal, un long week-end... la météo ne sera  pas franchement belle ! autant rester chez soi.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 1 Juin 2017

Résultat de recherche d'images pour "sagrada corazon de jesus"

   Le culte du Sacré-Coeur est, de toute évidence, en relation directe et intime avec l'Incarnation, avec l'apparition en notre monde d'un Homme-Dieu: il en est une conséquence logique. De ce fait on peut déjà augurer une certaine complexité de la dévotion au Sacré-Coeur.

  L'objet de cette dévotion se présente en effet comme assez complexe: il apparait cependant que l'élément premier en est le coeur matériel et organique du Christ. Ce coeur, partie de son humanité, a droit à nos adorations en raison de l'union substantielle de l'humanité du Christ au Verbe divin.

   Mais le culte redu au Coeur ne s'arrête pas à lui: il va jusqu'à la personne même du Christ: en adorant le Coeur de Jésus, c'est sa personne que nous adorons, comme en baisant la main de quelqu'un, c'est à ce quelqu'un que nous rendons hommage. De cette première façon le culte dépasse déjà le coeur de chair lui-même. Il le dépasse encore en ce que, adorant le coeur du Christ, nous adorons ce qu'il symbolise pour nous: l'amour de Jésus.

   Deux éléments constituent donc la dévotion: l'un sensible, matériel: le coeur de chair; l'autre spirituel : l'amour qu'il symbolise.

Si le culte ne doit pas s'arrêter au premier élément comme tel, il n'est cependant pas autorisé à l'oublier pour ne retenir que le second. En un mot, le coeur de chair est bien l'objet du culte, non pas en lui-même, ni pour lui-même.

"    en lui-même et pour lui-même, le coeur de chair du Christ, comme aussi bien toutes les perfections créées du Christ, aurait droit à un culte de dulie, ou plutôt, si l'on veut, d'hyperdulie. C'est le culte que nous rendons au Coeur très pur de la sainte Vierge. Mais l'Eglise, pour éviter les erreurs possibles, n'a pas consacré l'usage ou la pratique officielle de ce culte , qui demeure seulement implicite en son esprit. Le danger serait, en effet, de s'en tenir à cette vénération et à ce culte inférieurs du Christ, et de ne plus considérer en lui que l'homme et d'oublier le Dieu.

   En réalité, envers le Christ, Dieu Incarné, le culte premier et essentiel est latreutique, c'est-à-dire d'adoration , et le culte de dulie n'est qu'accessoire et complémentaire.  P. Bainvel . S.J.

mais en tant que symbole, emblème de l'amour de Jésus, de ses excellences intimes, de ce qu'il a fait et souffert pour nous. Nos hommages ne s'adressent ni à l'amour en lui-même, ni au coeur en lui-même, mais au coeur aimant, ou bien encore à l'amour de Jésus " sous la figure de son coeur de chair", comme s'exprimait sainte Marguerite Marie.

   Si le culte ne s'arrête pas au coeur de chair, il ne s'arrête pas non plus à l'amour, entendu au sens étroit du mot. Toute notre vie, en effet, affective, intellectuelle et morale, a son retentissement dans notre coeur. Impossible dès lors d'honorer le coeur vivant du Christ sans honorer du même coup la vie intime de Jésus, qui nous conduira encore comme naturellement à la personne même de Jésus.

   De sorte que la dévotion au Sacré-Coeur se présente " comme la dévotion à Jésus se montrant à nous, en nous montrant son coeur dans sa vie intime et ses sentiments les plus personnels. Ainsi se justifient ces modalités du culte du Sacré-Coeur : Coeur méconnu et outragé, Coeur agonisant, Coeur eucharistique, insistant sur certains aspects de la vie et de la personne du Christ qui mettent en un plus saisissant relief son amour et son amabilité. En définitive, l'objet principal et unificateur, en lequel se résument tous les autres , du culte du Sacré-Coeur est l'amour, l'amour de Jésus, son amour créé, humain.

   Mais est-ce  son amour pour les hommes ou son amour pour Dieu?

   Premièrement et sans aucun doute, c'est son amour pour les hommes, puis son amour pour Dieu , source du premier, et envisagé comme l'un des sentiments les plus parfaits qui animent son Coeur.

   La dévotion au Sacré-Coeur peut-elle aller plus loin et , s'appuyant sur ce fait que le Christ est un Homme-Dieu, que son humanité est substantiellement unie à sa divinité, s'étendre à l'Amour incréé, donc proprement divin du Christ?

   Oui, dans la mesure où le coeur de chair symbolise l'Amour incréé, considéré dans la personne du Verbe incarné comme cause de l'Incarnation et de la Rédemption.

   C'est donc en tant que l'amour créé dépend de l'Amour incréé, et le suppose, qu'il peut le symboliser et le signifier, bien qu'indirectement. Or, d'une part, l'Amour divin est la source et fait la perfection de l'amour humain du Christ; et d'autre part, toute l'humanité du Christ, son corps , son âme, et donc son amour, sont instruments de la grâce et de notre sanctification entre les mains de Dieu, de l'Amour incréé.

   " La dévotion au Sacré-Coeur a donc bien le droit de remonter jusqu'à l'amour divin par la vertu duquel nous sommes reliés physiquement dans notre sanctification au Coeur de chair et à l'amour humain et divin, de Jésus. Or l'amour incréé de Jésus, qu'est-ce sinon l'amour du Père, du Fils et du Saint-Esprit?  Ainsi le culte du Sacré-Coeur, dévotion sensible s'il en fut, nous achemine et nous introduit jusqu'au sein même de l'ineffable Trinité d'Amour.  Réalisation magnifique des paroles du Christ :" Je suis la voie;.. Personne ne connaît le Père si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler."

rp Lavocat

  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 1 Juin 2017

 

Image associée

 

" Heureux celui que vous avez choisi pour l'admettre en votre présence, pour lui faire habiter vos parvis.... " ps. 64

 

malheureux celui qui est obligé de s' taper une heure de route pour y aller ... snif. si c'est pas triste quand même .

 

nous offrons spécialement ce mois pour les soeurs victimes du Sacré Coeur de Jésus de Chavagnes , et leur aumônier.

et leurs enfants de choeur aussi non mais!

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 1 Juin 2017

 

 

 

 

oh zut, elle a fait un faux pas ! le vertige sans doute ou la chaleur !  v'la qu'elle se casse la goûle .. alalalal si c'est pas triste !

un peu sonnée , mais pas grave ! elle tombe de haut !

bien dur de faire son signe de croix dans ces conditions! quelle histoire!

petit Simon qui dort... fait sa sieste. il est mignon petit Simon.

[:malavita:1]  elles se sont posées sur le petit Placide, elles reviennent du Maroc à ce qui parait, y a pas idée !  elles réclament Mozart ! ok, ok ça marche !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Juin 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0