Publié le 3 Octobre 2018

 

 

non mais sans blagues !  après il ne faut pas trop la montrer de peur qu'on vous la pique !

"Un alma pura es como una perla hermosa. Mientras esté escondido en una concha, en el fondo del mar, nadie piensa en admirarlo. Pero si lo muestras al sol, esta perla brilla y llama la atención".

“Une âme pure est comme une belle perle. Tant qu'elle est cachée dans un coquillage, au fond de la mer, personne ne songe à l'admirer. Mais si vous la montrez au soleil, cette perle brille et attire les regards.”

st Curé d'Ars ...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 3 Octobre 2018

   Nous aussi , comme Tobie, nous avons à parcourir un chemin plus ou moins long, mais rempli d'obstacles et de périlleuses difficultés. Qui nous aidera à les surmonter ? Ce sera notre bon Ange, par ses charitables interventions.

   Des monstres nous menacent sur notre route,  - l'enfer est pavé de bonnes intentions, tels ces anti-papes , aux odeurs alléchantes, aux propos si sûrs,  si éclairés,  pour nous éloigner de l'Eglise et nous faire perdre enfin de compte la foi,  et apostasier.  le diable sait y faire, toujours à petites doses, pour vous dégoûter, avant de frapper un grand coup ;

prêts à nous dévorer;

l'Ange nous en délivrera.

   Nous aussi, nous désirons rapporter un trésor, le trésor avec lequel nous achèterons le bonheur du ciel;  l'Ange nous le fera gagner . Ah ! s'il en est ainsi, dites à votre Ange que vous ne manquerez jamais à rien de ce qui pourra lui témoigner la vivacité de votre reconnaissance .  Prosternons-nous devant lui, comme Tobie sauvé et ramené riche et heureux au foyer paternel; et promettons-lui une invincible fidélité dans notre respect plein d'affection pour sa grandeur, dans notre prière animée d'une confiance fraternelle , et surtout dans l'imitation persévérante de ses admirables vertus .

   O nos bons Anges gardiens, veillez sur nous tous; éloignez de nous toutes les influences mauvaises ; pour que dociles à  la voix de Dieu jusqu'à la fin, nous puissions un jour, soutenus sur les ailes de votre amitié, aller chanter ses louanges, dans l'harmonie des concerts angéliques, au ciel, pour l'éternité .

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 2 Octobre 2018


hay días como este, no sabemos por qué. nos gusta, ¡entonces eso es todo!

faut que je le dise au père Abbé, quelqu'un qui vous aime vraiment, c'est pas tous les jours..  !

 

« Saint Ange gardien, vous que Dieu m'a donné pour être mon protecteur et mon guide dès le début de mon existence, ici, en présence de Dieu mon Seigneur et Maître, de Marie, ma céleste Mère, de tous les Anges et des Saints, moi, pauvre pécheur, je me consacre aujourd'hui à vous ; je vous supplie de me prendre par la main et de ne plus me lâcher. Par cette main devenue la vôtre, je promets fidélité et obéissance constantes à Dieu et à la sainte Église ; je promets de vénérer toujours Marie, comme ma Souveraine, ma Reine et ma Mère et d'imiter sa vie ; je promets aussi de toujours vous vénérer, vous, mon saint protecteur, et de propager selon mes moyens la dévotion aux saints Anges, afin d'obtenir les secours de votre protection, qui sont spécialement promis en ces temps-ci où des combats spirituels se livrent pour ou contre le Royaume de Dieu. Obtenez-moi, je vous en prie, saint Ange de Dieu, que l'Amour parfait me consume, et qu'une foi à toute épreuve me garde de tout faux pas. Par votre main puissante, écartez de moi les assauts de l'enfer. Je vous demande par l'humilité de Marie, de nous libérer de tous les dangers, afin que, sous votre égide, je parvienne aux portes de la Cité céleste.

Ainsi soit-il. »

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 2 Octobre 2018

 

 

 

gracias por tantas fotos fantásticas por tus 11 años!  Pensé que estaba con mi familia. Nunca he tenido eso de mi propia gente. no apresurar las cosas. Cada cosa a su tiempo. mi regalo de cumpleaños! Voy a convertirme eventualmente!  No sé si sirve de algo, ¡puse una vela en Lourdes para todos vosotros! ¡Es tan raro!

 

Os beso afectuosamente a todos.

el Buen Dios no nos defrauda, ¡vamos!

Viva Espana. !

le petit placide.

Hemos recibido su intención de oración en la Gruta:

En acción de gracias por este mes de septiembre y por mis amigos españoles.

Usted quería tener 1 vela colocada y quemada en la Gruta el 02 de octubre a las 11:34 am.

He venido a certificar que el Santuario ha honrado su petición. Su vela fue depositada por los bomberos en un quemador reservado para las velas de los peregrinos de la web. Fue quemada dentro de las 24 horas de que su solicitud fuera registrada.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Octobre 2018

 

La Fondation Pontificale Aide à l'Église en Détresse (AED) a lancé une campagne pour que parents, enseignants et éducateurs prient le chapelet accompagné d'enfants et demandent l'unité et la paix dans le monde.  

L'initiative de prière intitulée "Un million d'enfants priant le Rosaire" aura lieu le 18 octobre à 9h00. (ou à un moment plus approprié) selon le pays hôte.

"Ainsi, ce ne sont pas seulement un million, mais plusieurs millions d'enfants dans le monde entier qui s'uniront pendant une journée, au mois du Rosaire en octobre, pour apporter un peu plus de Ciel sur notre terre ", poursuit ACN.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 1 Octobre 2018

 

 

  priez pour nous.

 

" Je serai l'amour " : prodigieuse espérance! Tous les saints ont fait oeuvre d'amour. Docteurs, ils puisaient d'abord dans la ferveur de la contemplation les clartés qu'ils répandaient. Apôtres, ils étaient mus du seul désir de faire aimer leur Maître. Martyrs, ils avaient cette charité que personne n'a plus grande, ils donnaient leur vie pour celui qu'ils aimaient.

   De ces oeuvres, Thérèse, qui les envie toutes, ne peut se satisfaire. Elles ne sont que divisions et partages du don de Dieu, et Thérèse le veut tout entier. Elle choisit donc, non seulement de faire les oeuvres de l'amour, mais d'être l'amour . Elle le choisit avec cette définitive assurance qui est un des traits de sa nature et de sa grâce . Dieu ne la démentira pas, elle le sait, il posera sur ses " immenses désirs " le secret de sa toute puissance.

   Connaître ce qu'est l'amour serait donc saisir jusqu'en son suprême ressort la sainteté de Thérèse de l'Enfant-Jésus.

   Or l'amour est une puissance souveraine, une force  impérieuse qui remplit tout le coeur de l'homme . Toutefois, s'il est dans l'homme , il n'y agit que pour le tirer hors de lui. A son principe, il est vrai, l'amour trouve en soi suffisance et raison . " J'aime parce que j'aime ", dit saint Bernard.

   Son terme est dans une aliénation totale, il s'achève dans un autre. Et que cherche-t-il dans cet autre ? Un amour qui lui soit égal, qui le soutienne et le fixe. S'il ne l'obtient pas, il retombe et s'abîme dans une grande ruine. Sans doute, avez-vous parfois songé à l'étonnante vertu qui suspend les astres dans l'éther? Elle n'est pas autre que leur propre poids et l'attraction que leurs masses exercent les unes sur les autres. Qu'une de ces étoiles vienne par impossible à s'anéantir, et sa voisine se précipitera du coup dans les profondeurs de l'espace. Ainsi de l'amour. Il n'a pas de quoi subsister par lui-même, il postule l'attrait et le don de son pareil. Et le même équilibre sans appui, qui règle le mouvement éternel des astres, assure sa stabilité dans le coeur des hommes.

   Mais là n'est pas le dernier repli où le mystère de l'amour prend son noeud. L'union à son pareil, loin de marquer son arrêt, est au contraire la cause de son activité. Et celle-ci a pour premier effet de le transformer., il se revêt , si j'ose ainsi parler, de la force et de la beauté amies. Dans cet accroissement de soi, il devient fécond et il éclate enfin dans la production d'un troisième amour qui, indépendant des deux premiers, est fait de leurs substances et redonne leurs images.

   Voilà ce qu'est l'amour et quel est son ordre. Que vous montiez au plus haut des cieux ou que vous descendiez au dernier degré de l'être matériel, partout vous le trouverez identique à lui-même. Partout il est inclination indigente, don absolu, production nouvelle.

   Thérèse de l'Enfant-Jésus, ayant dit qu'elle serait l'amour, ajoute qu'elle serait tout. Et c'est une de ces paroles formidables comme il en jaillit, pour nous déconcerter, de cette âme que ses vingt-quatre ans avaient à peine dégagée des simplicités de l'enfance . Mais Thérèse est magnifiquement justifiée par l'apôtre saint Jean en sa première épître . " Dieu, y dit-il est amour, et qui demeure en l'amour demeure en Dieu."

   Si Dieu est amour, il en faut déduire que l'amour est tout, car Dieu est tout, en ce double sens du moins que sans Dieu rien ne serait et que, lui seul existant, il suffirait. Mais l'amour tout-puissant, qui est au sein de l'infinie substance s'est épanoui dans les trois personnes, ne s'est pas enclos en cette vie nécessaire et absolue. Il a débordé en un libre épanchement, il a créé le monde, il s'est donné par la grâce, il s'est reproduit dans la sainteté. En soi et hors de soi, Dieu qui est amour, obéit donc à l'ordre de l'amour. Elevons nos pensées et tentons de concevoir ce qu'est l'oeuvre de Dieu dans son ensemble, telle qu'elle se hiérarchise au terme de ses décrets éternels . 

   Par un premier mouvement de son amour Dieu forme la nature de l'homme . Il la dote d'une parfaite autonomie, car l'homme n'est pas une parcelle échappée de la substance divine, il a son être propre. Et cependant, l'amour qui le façonne, ne peut que laisser en lui l'empreinte de ce besoin qui est une de ses caractéristiques. C'est pourquoi il y a , déposée par Dieu dans le coeur de l'homme une puissance qui est à la fois inclination et disponibilité. Inclination, car elle est un désir véhément de posséder le Dieu que la raison découvre derrière les merveilles de l'univers. Simple disponibilité néanmoins, car ce désir n'est pas un droit.  A la libéralité divine, il signale un grand vide que lui ne peut, mais qu'elle pourrait combler, si elle le voulait .

    D'un second mouvement d'amour Dieu sort de sa parfaite suffisance. A sa créature indigente, il offre le don de lui-même. C'est la grâce, qui est en effet une participation à la nature divine. Par elle l'homme est élevé à la capacité de posséder Dieu , et Dieu ne déchoit pas en venant à sa rencontre . Sous l'ombre de la foi, par la promesse de l'espérance, dans la ferveur de la charité, l'amour incréé s'unit à l'amour créé. Il le hausse à sa taille infinie, il le fixe en son éternel équilibre. 

   Enfin Dieu couronne ses desseins par un troisième mouvement de son amour . La grâce, jointe à la nature, se dépense dans une activité efficace, et l'oeuvre qu'elle produit est la sainteté.

   Car la sainteté n'est pas un don gratuit de Dieu . Nous ne la trouvons pas toute faite dans l'eau baptismale, comme un dauphin trouve la royauté dans son berceau. Et davantage elle n'est pas l'ouvrage du seul labeur de l'homme. Mais les deux amours dans un même coeur conspirent ineffablement à l'enfanter: l'amour de Dieu qui appelle, presse et grandit à chacune de ses victoires; l'amour de l'homme qui se soumet, se purifie et se perd en son tout puissant vainqueur.

   C'est pourquoi le saint est une nouveauté parmi toutes les oeuvres de Dieu. Vous ne lui trouverez pas de semblable. Est-il encore un homme ? Oui, sans doute . Mais qui oserait reconnaître que notre nature bornée, vacillante et inquiète dans cet héroïsme spontané, dans cette perfection si sûre, dans cette paix que rien n'émeut? Proche de Dieu, le saint n'est pas un Dieu non plus. Tout en lui n'est qu'obéissance et hommage au Dieu unique.  Cependant, par une suprême faveur, Dieu le traite en égal, car c'est à la recherche d'un égal qu'il a tenté l'incompréhensible entreprise de la nature et de la grâce . Au Dieu qui est amour, seul le saint peut donner la réponse, parce que lui aussi est amour.

   Rien donc n'est outré dans le cri de sainte Thérèse mourante :

" Je serai l'amour, je serai tout " .

   Bientôt la lumière de gloire va se lever sur elle, et les premiers feux de cette aurore touchent déjà les cimes de son esprit . Et quelle merveille, cette clarté qui descend du ciel entr'ouvert sur une âme, prête à s'échapper de son corps!  L'humble enfant, sous le grand jour qui monte, se tient dans la vérité: elle sait qu'elle est une sainte, et elle le dit.

  Et sa conscience n'est pas moins vive que des degrés que l'amour divin lui a fait gravir jusqu'au jour où elle peut dire :

" Maintenant, j'y suis, le Seigneur m'a prise et m'a posée là. "

Elle reprend alors, pour en faire son action de grâces, la parole que chante l'Epouse au Cantique sacré :

' En moi il a ordonné l'amour. "

   L'ordre dans lequel l'amour fit son ouvrage en elle, la Sainte nous le récite au livre de sa Vie. Là , nous apprenons quels furent sa famille, son tempérament, son âme. Là  elle nous confie les prévenances, les conquêtes de la grâce sur sa nature et sa triomphante victoire. Enfin, dans l'admirable effusion qui compose les dernières pages, se dissipent les brumes d'humilité dont Thérèse voilait encore l'éclat de son âme .

Sa sainteté s'y manifeste, avec l'évidence du soleil débuchant de la nuée, dans un mystique lyrisme où deux mots sans cesse reviennent : amour et enfance.

 

dom Aubourg osb +

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0