Publié le 23 Novembre 2018

¡Buen provecho! Excellence !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 23 Novembre 2018

 

 

Alexandro decora el árbol de Navidad! me invitó para Navidad! ... muchas gratias ! todo dependerá de la situación social ahora! snif ...

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 22 Novembre 2018

 

 

Le défunt pape Jean Paul II à son secours

22 novembre 2018

L'équipe Williams a confirmé jeudi avant le GP d'Abu Dhabi, le dernier de la saison 2018, l'une des nouvelles les plus attendues par les fans de Formule 1. Le Polonais Robert Kubica, qui était déjà pilote d'essai pour l'équipe britannique, sera l'un des premiers pilotes de l'équipe pour la saison 2019.

Kubica a vu sa carrière prometteuse dans le Grand Cirque interrompue au début de 2011, lorsqu'il a subi un grave accident au Rallye d'Andora, dans le nord de l'Italie. L'ancien pilote de Sauber et Lotus avait été confirmé pour la saison suivante, et beaucoup d'espoirs lui avaient été placés lorsque, lors d'un test quasi exhibition, il s'est écrasé et a subi de graves blessures. À la suite de ce choc, l'une de ses mains, la droite a été gravement endommagée, au point qu'il y avait de sérieux doutes qu'il puisse l'utiliser à nouveau. Ce fut un coup dur pour lui, pour Renault et pour Ferrari, qui l'avaient dans leur agenda pour former une équipe avec Fernando Alonso.

Cependant, Kubica n'a pas cessé dans ses efforts pour réussir dans le sport automobile. Après une longue convalescence, il a tenté sa chance dans le monde du rallye, d'abord en Championnat d'Europe (ERC) puis en Championnat du Monde (WRC), où il est devenu champion de la catégorie WRC2 en 2013. Bien que sa carrière hors piste commence à décoller, il ne perd jamais de vue la possibilité de retourner au Grand Cirque. Sa foi chrétienne inébranlable l'a amené à croire qu'il pouvait revenir, et après avoir essayé Renault, il a commencé à négocier avec Williams. Aidé par Nico Rosberg, qui était à l'origine manager, il a remporté un contrat d'essai qui, après les résultats pathétiques de Lance Stroll et Sergey Sirotkin en 2017, lui a ouvert les portes pour revenir parmi les 20 pilotes de Formule 1.

'merci' à Jean-Paul II

Un an auparavant, il avait subi un accident spectaculaire, dont il était pratiquement indemne et qui avait fait l'objet d'une enquête du Vatican lui-même dans le processus de canonisation de Saint Jean Paul II, dont le petit cachet se trouvait dans sa BMW Sauber. La relation de Kubica avec l'Église de son pays est telle que le cardinal Stanislaw Dziwisz, ancien secrétaire personnel de Jean-Paul II, lui a envoyé une fiole de sang du pontife polonais pour l'aider à se remettre de l'accident qui lui a presque coûté la vie.

Kubica fera équipe en 2019 avec George Russell, l'une des grandes promesses de l'automobile britannique, qui sera proclamé ce week-end champion F2 (sauf surprise) à Abu Dhabi. Tous deux feront leurs débuts en tant que coéquipiers lors du test Pirelli qui aura lieu la semaine prochaine, mais Kubica pilotera le FW41 ce vendredi lors des essais libres de la dernière course de l'année.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 22 Novembre 2018

on lui confie les petits musiciens du petit Placide .

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 21 Novembre 2018

   La solennité de la Présentation de la T.S. Vierge au Temple fut introduite au calendrier à la demande d'un chevalier français  Philippe de Mézières. Il se rendit à Avignon , en 1372, et obtint du pape que cette fête, célébrée dans l'Eglise grecque, le fût également dans l' Eglise latine. Le 20 Novembre de la même année, Grégoire XI fit chanter dans l'église des Frères Mineurs d'Avignon les premières Vèpres de la Présentation de la sainte Vierge, et le lendemain, une messe pontificale, à laquelle un grand nombre de prélats de sa cour assistaient. Sixte IV en institua l'office un siècle plus tard et Sixte V en étendit la célébration à toute l'Eglise en 1585.

   Obtenez-nous de votre Fils une grâce de conversion. Apprenez-nous la science de l'amour parfait. Jamais nous ne pourrons offrir au Seigneur un don semblable à celui que vous lui avez offert au jour de votre Présentation .. Mais que du moins , les larmes de notre repentir fassent refleurir notre coeur profané et que désormais ce coeur soit à Dieu sans partage et sans retour jusqu'au dernier soupir.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 21 Novembre 2018

 

 

 

site internet

Kevin Johansson, 12 ans, est une étoile montante qui a déjà fait de nombreuses apparitions à la télévision et chanté en soliste avec le Royal Symphony Orchestra Stockholm, ainsi qu'avec de nombreux autres orchestres importants.

merci pour ta gentillesse! bonne fin d' année.. encore un bien sympa doit pas être tradiste ! quand on les contacte vous répondent toujours . ! trop gentils. très belles photos. félicitations.  il fait le même temps qu'ici à Stockholm ! je lui ai demandé une photo dédicacée, qui sait! quelle belle voix !

Rien de tel pour le moral ! dédicace pour la banquise!

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 20 Novembre 2018

 

 

 

 

one of my first facebook friends! It's been a long time! good end of year Daniel ! super sympa! bravo .

(c'est pas tradiste ! : toujours prêt à te souhaiter les voeux  y a des gens bien faut pas croire !) merci !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 19 Novembre 2018

 

 

Aleksander, qui fréquente le Bachmann-Gymnasium à Klagenfurt, est né dans une famille musicale à Maria Rain. Outre sa grand-mère, sa sœur Sophia (15 ans) joue également du piano et son frère Konstantin (5 ans) du violon. Le père Orfej est premier violon solo et mère Éva violoncelliste solo de l'Orchestre Symphonique de Carinthie (KSO). Elle enseigne Aleksander depuis l'âge de 5 ans. "Tu dois littéralement lui enlever le violoncelle pour qu'il arrête de s'entraîner. Après tout, il y a encore l'école. Il l'a même emporté avec lui pour s'entraîner sur son parcours de ski. Avant les dernières compétitions, il s'entraînait jusqu'à dix heures."

Le souhait de carrière d'Aleksander est facile à deviner : "Musicien, parce que le violoncelle est ma vie." Et il a un autre grand souhait : jouer avec l'orchestre de ses parents. Mais l'étudiant est aussi un linguiste talentueux. Il parle allemand, hongrois, serbe, anglais et italien. Outre la musique classique, ses passe-temps sont le tennis et la course à pied.

 

sublime !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 18 Novembre 2018

 

   " ... Elle a l'air d'une jeune fille de seize ou dix-sept ans. Elle est vêtue d'une robe blanche serrée à la ceinture par un ruban bleu glissant le long de la robe... Ses pieds sont nus, mais couvert par les derniers plis de la robe, si ce n'est à la pointe, où brille sur chacun d'eux une rose jaune...

   " Elle était là paisible, souriante, et regardant la foule comme une Mère affectueuse regarde ses enfants ...

   " La Dame se tenait au-dessus du rosier... A ma troisième demande, elle prit un air grave et parut s'humilier. Elle joignit les mains et les porta sur le haut de la poitrine ... Elle regarda le ciel ... Elle sépara lentement les mains, se pencha vers moi, me dit en laissant trembler sa voix :

Que soy era Immaculada Conception!

Je suis l'Immaculée Conception! "

   Ainsi racontait Bernadette.

   Cette apparition radieuse et souriante, fraîche comme les roses qui sous ses pieds éclosent, ce n'est pas une Reine à l'imposante majesté.

   Si elle est comme une mère, c'est à la façon des grandes filles de quatorze ans, c'est plutôt une soeur: une soeur aînée avec sa soeur plus jeune.

   L'Immaculée, c'est notre Soeur.

   Nous en convenons, c'est un vocable peu en usage. En gens besogneux et pressés que nous sommes, nous courons à notre Père; à notre Reine aussi, mais déjà beaucoup moins; nous nous faisons très peu de l'amabilité de notre Soeur.

   Dans l'oeuvre pourtant du salut des hommes, la Sainte Vierge vient, partout, seconde après son Fils, en mérites , en puissance, en affection. Si donc Jésus, qui est notre Sauveur et notre Roi, est aussi notre Frère, pourquoi sa très sainte Mère, qui est notre Mère et notre Reine, ne serait-elle pas aussi notre Soeur!

   Au reste, la piété catholique est fille de lumière. Si elle prend parfois la spontanéité d'un instinct religieux, si elle est capable de provoquer les vibrations les plus riches du sentiment, elle veut pourtant puiser aux réalités mêmes.  Obligée de se servir des mots, elle entend ne pas se payer de mots. Sa lumière n'est autre que la lumière de foi.

   Particulièrement quand on parle de la Très Sainte Vierge, sur la personne et le rôle de qui peu de choses sont définies, mais de qui on a dit tant de choses, - jamais assez pourtant, au gré de saint Bernard - est-il important d' éviter les propos de pure imagination.

   Mais ce n'est pas une imagination que la Fraternité de la Très Sainte Vierge. C'est bien une croyance traditionnelle de la piété chrétienne. Explicite ou implicite, on la rencontre chez les Pères et les écrivains pieux. Expressément même, saint Albert le Grand, ou l'auteur caché sous son nom, appelle la Vierge Marie " Soeur du peuple chrétien" , Soror populi christiani .

   Parler de Marie, Soeur du peupe chrétien, c'est avancer une de  ces propositions qui, comme Bossuet dit de l'Immaculée Conception,  " n'ont presque pas besoin de preuves... Elles jettent au premier aspect un certain éclat dans les âmes qui fait que, souvent, on les aime avant même que de les connaître. Qu'on lève seulement les obstacles , et l'Esprit s'y portera de soi-même et volontairement" .

   La Très Sainte Vierge est notre Soeur. C'est une qualité qu'on ne peut lui refuser quand on l'honore déjà comme Immaculée et, quoique Mère demeurée toujours Vierge.

   Oui, bien vraiment notre grande Soeur. Semblable à nous, l'une d'entre nous, notre égale, tout naturellement elle devient notre amie. On recherche sa compagnie, sûr d'y trouver compréhension, sympathie, sécurité. Autour d'elle, l'air est plus léger, plus pur, le soleil plus chaud. Sa beauté rayonne l'honnêteté: devant elle s'enfuient les vilaines pensées, se taisent les vilains propos. Son sourire désarme toutes les violences, et devant sa douceur une trop fière indépendance s'assouplit en une juste liberté. Personne mieux qu'elle , tant elle est affectueuse, n'a le mot pour consoler les premiers chagrins. Sa présence rend meilleur: sans trop le savoir et comme par enchantement, les âmes s'y éveillent aux rêves généreux, les coeurs y trouvent les plus fermes résolutions.

L'Immaculée, c'est la Vierge jeune fille, la grande soeur de tous les jeunes.

   Bien sûr, elle reste notre Mère. Rien ne peut remplacer l'affection de notre Mère. Mais toutes les mères, quand leurs enfants grandissent, se font les compagnes et les amies, les grandes soeurs de leurs grands fils et de leurs grandes filles .

   Quels sentiments nous aurons encore pour notre Soeur ? Il n'est pour le savoir, que de nous reporter aux antiennes que nous lui chantons, aux Vêpres de sa fête. La Liturgie parle pour nous.

   Tota pulchra es Maria ... Vous êtes toute belle, ô Marie! ... C'est un cri d'admiration. Cri et admiration qui retentirent longtemps dans une vie d'homme . Avoir entrevu la beauté laisse un souvenir qui ne passe pas.

   Tu gloria Jerusalem... Vous êtes la gloire de Jérusalem, l'allégresse du peuple chrétien , son honneur et sa fierté.

   Benedicta es tu a Domino Deo... Le peuple juif avait ainsi célébré Judith :" Aucune femme sur la terre n'est chérie de Dieu comme vous . " Ce qu'un peuple particulier avait chanté un jour à sa libératrice devient l'acclamation immense et sans fin des générations à la Soeur de tous les peuples.

   Trahe nos , Virgo immaculata... C'est le dernier cri: attirez-nous, Vierge Immaculée. C'est le propre des grandes choses de ce monde, d'éveiller en l'âme une mélancolie, une nostalgie. La beauté de Marie entrevue a fait sourdre en l'âme l'incoercible désir de la revoir encore. C'est ce que , mieux que personne, savait bien Bernadette, qui, en de courtes années, a succombé aux élans de ce violent désir.

 

 

fr. m.J. Guihaire op +

 

 

  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 18 Novembre 2018

 

après les gilets rouges, les gilets blancs, notre gilet jaune ! ¡Es mi sobrinito! le jaune étant la couleur préférée de Mortichou ; on ne pouvait mieux trouver !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0