Publié le 18 Juin 2019

 

Felicidades Alexandro, te beso!

L'"enfant prodige" d'Almoradí augmente sa légende musicale
Le corniste de 11 ans Alexandro García remporte deux autres prix internationaux en moins d'un mois.

L'"enfant prodige Almoradi" triomphe à nouveau en Europe. Alexandro García Antolinos ajoute deux autres prix à son palmarès, cette fois à Berlin (Allemagne) et à Cracovie (Pologne). Le jeune musicien, qui étudie au Conservatoire Pedro Terol d'Orihuela, a reçu plus de trente prix nationaux et internationaux. A l'âge de 11 ans, il a déjà remporté les premiers prix de plusieurs des plus importants concours musicaux du monde. Après ses premiers prix et plusieurs ors à Londres, Berlin, Salzbourg, Vienne, Rome et Bruxelles, cette année 2019 a brillamment démarré, puisqu'après son triomphe à New York il y a deux mois, il l'a fait à nouveau à Berlin avec son deuxième instrument, le cor naturel (vieux cor sans valves ni pistons) et à Cracovie.

Le jeune corniste, étudiant au Conservatoire "Pedro Terol" d'Orihuela, a remporté, pour la troisième année consécutive, l'un des premiers prix du "Concours international de musique Rising Stars Grand Prix Berlin 2019". Il s'agit d'un prestigieux concours d'interprétation musicale qui réunit chaque année les meilleurs musiciens au niveau international et qui se déroule dans la capitale allemande. Le concours est ouvert aux musiciens du monde entier et se concentre principalement sur la musique classique, folk, traditionnelle et jazz. Alexandro García a participé à la section des solistes, cuivres dans la catégorie junior (jusqu'à 12 ans), en remportant le premier prix.

Le jury était composé de Caroline Fischer, pianiste soliste internationale avec de nombreux prix et performances dans les auditoriums les plus prestigieux du monde entier, du professeur de piano et de musique de chambre à l'Université des Arts de Mannheim en Allemagne Paul Dan, Vladimir Tolpygo, Stefan Wagner, trombone principal de l'Orchestre philharmonique de Munich, Michael Kaulartz, tuba principal de l'Orchestre symphonique national islandais et Ludovica Bello, membre du chœur du Théâtre national de Mannheim. A cette occasion, il y avait des participants de plus de 35 pays différents et avec leur propre niveau de virtuosité, de sorte que le jury n'a pas eu un choix facile.

L'"enfant prodige" Alexandro García a conquis tout le monde avec le son incroyable de la corne naturelle, que très peu de gens dans le monde dominent à un si jeune âge et de grande difficulté, avec laquelle même certains cornistes  adultes n'osent pas.

De plus, en moins d'un mois, Alexandro a remporté un autre prix international, cette fois à Cracovie, au Concours International de Musique OPUS 2019 organisé par la Fundación Vide et Arte Fundacja Life & Art, avec plus de 100 interprètes du monde entier dans les domaines du piano, cordes, chant, vent, métal, percussion et musique de chambre, le jeune Almeriain a remporté le jury dans la section cuivres pour l'interprétation de concerts pour cor et orchestre de Mozart. En plus du premier prix, le directeur du concours lui a remis l'un des prix spéciaux. Alexandro García Antolinos continue d'accroître sa légende.

para visitarlo en Alicante, concertar una cita con un año de antelación! merci pour l'invitation, et les très belles photos ... splendides.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 18 Juin 2019

 

curé de Lourdes

 

hospitalisé, victime d'un AVC et qui ne peut être opéré.

+

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 17 Juin 2019

 

Salve, Regína, mater misericórdiae
vita, dulcédo et spes nostra, salve
Ad te clamámus, éxules fílii Evae.
Ad te suspirámus, geméntes et flentes
in hac lacrimárum valle.
Eia ergo, advocáta nostra,
illos tuos misericórdes óculos
ad nos convérte.
Et Jesum, benedíctum frucum ventris tui,
nobis post hoc exsílium osténde
O clemens, o pia, o dulcis Virgo María

+

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 17 Juin 2019

la nouvelle fondation aux Sables d'Olonnes, non mais sans blagues !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 17 Juin 2019

 

 

Les moines de la Valle de los Caïdos  inaugurent une nouvelle modalité d'exercices spirituels   ouverte aux religieux et religieuses, prêtres et laïcs, et centrée sur la connaissance de la Règle  de notre Père San Benoît ".

"En tant que règle de vie pour les moines et les moniales qui l'ont professée, elle peut aussi devenir un texte de référence pour la vie spirituelle de tout chrétien. Depuis quelques décennies, elle est même étudiée et mise en pratique pour la vie sociale dans plusieurs de ses points", expliquent les moines

Saint Benoît conçoit la vie monastique comme une "école de service divin", une idée qui, chez d'autres auteurs qui ont embrassé la Sainte Règle dans les siècles suivants et encore aujourd'hui, s'est également développée comme une "école de charité",  une "école du service divin"
Christ", "Ecole de Jérusalem".

Application à la vie pratique

En ouvrant cette école de spiritualité bénédictine, nous espérons que la connaissance progressive de la Règle de saint Benoît pourra faciliter une révision de la vie et son application dans la vie pratique de chacun. Dans ce premier cycle, un commentaire théologique et spirituel du Prologue de la Sainte Règle est proposé.

Il est également possible de participer à la liturgie de la communauté bénédictine, à la fois à la messe conventuelle dans la basilique et à la récitation des heures de l'office divin dans la chapelle du monastère. De même, la chapelle de l'Hospederia est disponible pour la prière personnelle et l'environnement naturel et favorise la rencontre avec Dieu par la Création, la solitude et le silence.

dom Santiago Cantera Montenegro, O.S.B., prieur de l'Abbaye et se tiendra du vendredi 26 au dimanche 28 juillet à l'Hospedería de la Santa Cruz del Valle de los Caídos.

Il comprendra des conférences-méditations, des vêpres dans la chapelle du monastère, l'exposition du Saint Sacrement (chapelle de l'Hospedería), des Laudes et des Tierce  à 8h15 du matin, la Sainte Messe dans la Basilique et du temps libre pour la prière personnelle. Les déjeuners et dîners auront lieu à l'Hospedería.

L'assistance aux heures indiquées dans l'office divin avec la communauté bénédictine dans la chapelle du monastère est gratuite, ainsi que l'exposition du Saint Sacrement dans la chapelle de l'Hospedería, bien qu'elle soit recommandée. Il est également possible de participer à d'autres heures liturgiques de la communauté bénédictine si désiré.

Inscription et réservation : Hospedería de la Santa Cruz del Valle de los Caídos. Téléphone : 91.890.55.11. Courriel : info@hospederiasantacruz.es

 

 

    hospederia

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 17 Juin 2019

para Alexandro ! Ils s'appellent tous Alexandre té !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 16 Juin 2019

 

Vis le jour d’aujourd’hui,
Dieu te le donne, il est à toi.
Vis le en Lui.

Le jour de demain est à Dieu
Il ne t’appartient pas.
Ne porte pas sur demain
le souci d’aujourd’hui.
Demain est à Dieu,
remets le lui.

Le moment présent est une frêle passerelle.
Si tu le charges des regrets d’hier,
de l’inquiétude de demain,
la passerelle cède
et tu perds pied.

Le passé ? Dieu le pardonne.
L’avenir ? Dieu le donne.
Vis le jour d’aujourd’hui
en communion avec Lui.

Et s'il y a lieu de t'inquiéter pour un être aimé,
regarde-le dans la lumière du Christ ressuscité.

Soeur Odette Prévost
petite soeur de Charles de Foucault

+

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 15 Juin 2019

 

 La Sainte Trinité souveraine est le noyau central de notre foi chrétienne.

 

 "Nous le savons par une manifestation stricte, une révélation publique de Dieu lui-même qui, par l'immense amour qu'il porte à la créature humaine, a voulu que nous sachions ce que Dieu est réellement en lui.

   Un mystère absolument insondable, inaccessible, ineffable, mais en tout cas Dieu veut se faire connaître et pour cela il est venu lui-même en personne pour nous révéler quelle est son essence divine, éternelle et infinie : la Trinité des personnes.

Le Père est Dieu, le Fils est Dieu et le Saint-Esprit est Dieu. Trois personnes distinctes mais un seul et unique vrai Dieu, créateur du ciel et de la terre, qui s'est manifesté visiblement en Jésus-Christ son Fils, devenant ainsi un homme à part entière, quel mystère impénétrable !

 

   "Nous serons presque infiniment heureux de le contempler et de l'aimer, dans un temps présent sans fin, puisque nous serons hors du temps et donc, sans passer des jours ou des années, mais dans un présent absolu qui nous rend pleinement heureux et sans aucune crainte de perdre un si grand bonheur.

    Le simple fait de pouvoir le perdre nous ferait souffrir l'indicible, mais non, nous ne pourrons plus jamais perdre ce bonheur, alors le bonheur sera si grand qu'aucun esprit n'a jamais été capable d'imaginer ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment.

    Il vaut la peine de vivre toute sa vie et même de mourir si nécessaire, comme cela est arrivé à tant de martyrs chrétiens, pour obtenir la joie incommensurable de contempler la Très Sainte Trinité et de pouvoir voir notre Dieu vivant, notre Créateur et Rédempteur.


   Que la Sainte Vierge, qui contemple déjà le Père, le Fils et l'Esprit Saint dans la félicité éternelle du corps et de l'âme, nous aide toujours à marcher dans cette direction vers la "rencontre" avec Dieu et que nous ne soyons jamais séparés ;

et, si nous sommes séparés par erreur ou par péché, qu'elle nous plaigne et nous prenne immédiatement par sa main maternelle et nous ramène à la Maison du Père sur terre : la Sainte Église, demeure de Dieu au milieu des hommes et chemin sûr pour retrouver la joie de voir Dieu comme il est.

fray Emiliano Vanoli op +

 

   La Sainte Trinité doit être le sceau qui imprègne et ratifie toute notre vie spirituelle. C'est-à-dire que notre vie entière ne doit être autre chose qu'une recherche constante de la gloire de la Trinité. Notre objectif devrait être de vivre heure par heure sans penser à la suivante, comme si c'était la dernière heure de notre vie. Cette heure, nous devons la vivre abandonnée à la Volonté de Dieu et dans le seul but de plaire à Dieu un et trois. Si de notre bouche et, spécialement du cœur, les louanges continues aux trois Personnes divines ne devaient pas tomber, l'homme ne serait pas constamment humilié par Satan.

    Quel soulagement et quelle lumière nous trouverions à de nombreuses occasions lorsque nous ne savons pas quelle voie prendre ou de nombreuses autres façons d'agir de notre côté sans Dieu, en travaillant inutilement et en faisant de faux pas, si nous entrons à l'intérieur pour adorer le Saint . La Trinité dit quelque chose comme ceci: "Que ta volonté soit faite, Père, Fils et Saint-Esprit", ou "Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit" ou d'autres prières similaires.

   En contemplant le mystère de Dieu avec nous ou de Dieu tourné vers nous, nous remarquerons immédiatement avec la lumière de l'Esprit Saint que "la substance du Père est l'amour.

    La substance du Fils est l'amour - l'amour si grand pour le Père et à l'homme qui s'est livré à la souffrance pour le sauver et rendre gloire au Père. Et la substance du Saint-Esprit est l'amour, concourant avec le Père et le Fils à la gloire de la Trinité, participant au mystère de l'incarnation, dotant l'esprit prophétique de Jésus-Christ dans sa prédication, témoignant de sa divinité et scellant l'œuvre de rédemption et de protéger l’Église, son épouse immaculée.

    La substance du père est amour et pouvoir; la substance du Saint-Esprit est l'amour et la vie; la substance du Fils est Amour et douleur. La substance des trois personnes divines est la charité, c'est le plus pur amour de la communication, c'est pourquoi on l'appelle charité, car il communique et constitue l'amour le plus parfait, l'amour de la charité. »

«La douleur, c'est-à-dire la croix divinisée par le Fils, est la seule et unique étape pour accéder à l'amour de la charité. Comprenez-vous maintenant la valeur de la croix?

Si nous regardons autour de nous et à cause de ce que nous savons de la vie des saints, les plus crucifiés sont ceux qui aiment le plus, parce que l'amour qui est touché par la douleur, l'insigne de Jésus, est beaucoup plus pur que tout autre et par conséquent il traîne après lui-même les trois Personnes divines  et dans l'âme qui souffre unie à Jésus, les trois habitent avec un tel rayonnement qu'elles irradient vers les autres la présence trinitaire. »

Le mystère de l'incarnation nous conduit au mystère trinitaire. «Le Père était de toute éternité. Il a produit de lui-même, de sa substance et de son essence même pour la Parole, mais éternellement, pas comme nous le représentons dans l'imagination. Aussi de toute éternité, car au commencement étaient à la fois la Parole de Dieu et le Père Dieu, deux personnes dans la même substance divine. Mais jamais, jamais un seul instant, ces personnes, Père et Fils, n'étaient seules ou n'étaient que deux, mais dans la même éternité, bien que produites par le Père et le Fils, c'était aussi le Saint-Esprit, le reflet, la substance et l'essence du Père. et le fils, et aussi la personne »

"Cette communication de la même substance, de la même essence, de la même vie et des mêmes perfections qui forment et forment une seule essence, substance, vie et perfection, constitue les indulgences de la Trinité."

Cela nous fait crier avec la liturgie: "A toi, Dieu le Père non-engendré, à toi, Fils unique du Père, à toi, Esprit Saint paraclet, Trinité sainte et non divisée, nous te confessons de tout notre coeur et de nos lèvres, nous te louons et nous vous bénissons. A toi la gloire pour toujours! »

"Face à cette grandeur, chacun de nous se sent comme un atome insignifiant, mais en même temps notre âme assoiffée d'infini, recevant un petit reflet de cette grandeur, s'élargit joyeusement pour voir le bonheur, l'éternité et l'incompréhensibilité de leur Dieu. »

«Et de ce trône la Parole est-elle descendue vers le vil atome de la terre? O Dieu éternel, comment puis-je accepter que tu aies tant daigné? Seul l’amour divin pouvait descendre jusqu’au sein pur de Marie par le Saint-Esprit qui manifestait sa fécondité divine de telle sorte que la Parole devienne homme: une profonde humiliation que seul l’amour divin pouvait accomplir, même s’il ne cessait pas d’être Dieu. »

"Pour nous tout cela ne devrait pas être une spéculation sur Dieu, ou une chose de mystique et inaccessible pour les croyants ordinaires, mais une expérience de l'amour qui perçoit, au fond de la vie intime de Dieu, la raison d'être de son Amour aux hommes »: Nous venons d'entendre cela dans l'Évangile: Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique pour que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle. (Jn 3,16)

   Cet amour de Dieu nous est présenté dans chaque Eucharistie, car ici le sacrifice du Christ est opportun et efficace et il suffit de s'ouvrir pour partager la croix de Jésus dans nos vies afin de participer profondément aux sentiments de Jésus au moment de donner sa vie. pour nous.

     Les trois Personnes divines sont présentes ici, car l'œuvre de la Rédemption n'est pas l'œuvre exclusive du Fils, mais surtout celle de la Trinité, qui souhaite que l'homme participe à l'excellence de son mystère d'amour et d'unité. "

dom  José Ignacio González Villanueva osb +

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 15 Juin 2019

 

Guillem Louvet de Montella (13 ans)

Pyrénées Orientales.

 

 

 

 

Bohdan Luts 15 ans  - UKRAINE.

super beautiful .

Né le 28 novembre 2004 à Lviv

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 14 Juin 2019

Rédigé par Philippe

Repost0