Publié le 17 Août 2019

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 17 Août 2019

Michaël Verniers est né le 18 février 2005 à Elburg. Michaël s'intéresse à la musique depuis son enfance. A l'âge de quatre ans, par exemple, il achète un tambour jouet à 4 boutons au marché de la couturière. Il y joue rapidement toutes sortes de chansons et y écrit des "morceaux de musique".
De 2013 à aujourd'hui, il suit des cours de musique pour baryton (diplômes A, B et C) et il joue dans l'orchestre de Muziekvereniging David à Oosterwolde.
 
Progressivement, à partir de 2014, Michaël s'occupera de plus en plus de l'orgue, qui deviendra son instrument favori.
On le trouve souvent au musée d'orgue d'Elburg, où il devient bénévole (le plus jeune). Il y apprend beaucoup de choses sur l'orgue, donne des visites guidées et joue toutes sortes d'orgues. Il aime aussi aller avec son père, qui est organiste d'église. Il préfère s'asseoir à côté de lui sur le banc de l'orgue.
Parfois, Micaël lui-même joue avant ou après le service religieux, pour le plus grand plaisir de beaucoup.

 

En novembre 2016, Michaël aura ses premiers orgues de Jurjan Lipke d'Elburg.
Ces cours ont lieu au musée d'orgue d'Elburg et à la Grote ou Sint-Nicolaaskerk à Elburg.
 
A partir de 2018, il est l'élève officiel de l'Ecole des Jeunes Talents du Conservatoire Royal de La Haye.
De là, Michaël reçoit ses premiers orgues du célèbre organiste Jos van de Kooy au Westerkerk à Amsterdam en mai 2018.
Il prend ces leçons avec grand plaisir.

Sublime !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 17 Août 2019

 

 

 

 

Depuis l'an 2000, les Carmélites ont été confrontés au genre de défi pour lequel de nombreux ordres religieux se battent : l'essor des vocations. Cette année-là, les religieuses emménagèrent dans le monastère d'Elysburg, en Pennsylvanie, à partir de leur maison d'origine au Nebraska, qu'elles ne tardèrent pas à quitter. Elles reçurent ainsi la permission de reprendre un autre monastère carmélite en déclin, le Carmel de Saint-Joseph et Sainte-Anne, à Philadelphie - et de remplir celui-ci de vocations.

Finalement, la communauté ayant débordé à deux reprises, les Carmélites ont reçu l'été dernier la permission de Son Excellence Ronald Gainer, évêque du diocèse de Harrisburg, d'étendre à nouveau leurs activités, cette fois en construisant un nouveau monastère de fond en comble.

Les femmes intéressées par une vie avec les Carmélites cloîtrées doivent posséder un certain nombre de qualifications. Les postulantes ont besoin d'un diplôme d'études secondaires et d'être en bonne santé, arrivant à l'âge de 17 à la fin de la vingtaine - bien que Mère Stella-Marie de Jésus, qui dirige le monastère de Fairfield, ait dit à LifeSiteNews que les demandeuses ont généralement entre 17 et 24 ans.

Actuellement, le monastère de Fairfield compte dix membres profès, et d'autres sont en route de partout dans le monde, y compris jusqu'en Suède.

Les moniales cloîtrées du Carmel de Fairfield se ferment au monde et consacrent le reste de leur vie au silence strict, au travail ardu et à la prière. Une fois qu'ils ont professé leurs vœux, leurs visages peuvent ne pas être vus sur les photos avant leur mort. Lorsque LifeSiteNews s'est rendu en Pennsylvanie pour dresser le profil du monastère, Mère Stella a donné son interview derrière une lourde grille - la même grille par laquelle les Carmélites peuvent parler aux membres de leur famille une seule fois par an.

 

"Je pense que les jeunes femmes sont attirées par la beauté dans la liturgie. Elles savent que si Dieu existe, si Dieu est sur nos autels, si Dieu est dans le Saint Sacrifice de la Messe, alors il a besoin d'être adoré comme il le mérite : avec beauté et respect," dit-elle de ce qu'elle pense attirer les jeunes femmes aux Carmélites en particulier. "Elles voient que nous avons cela dans notre monastère, et elles veulent en faire partie. Elles veulent aussi quelque chose d'authentique, qui remonte à l'époque de notre sainte mère, sainte Thérèse."

"Un des aspects uniques de notre monastère, a expliqué Mère Stella, c'est que nous avons la forme extraordinaire de la messe. Nous avons aussi l'office divin traditionnel. Nous prions l'Office en latin. Nous avons aussi la permission de prier la forme traditionnelle de l'office carmélite, et les jeunes femmes sont très attirées par cela."

Mère Stella a dit à LifeSiteNews que les Carmélites avaient toujours eu la messe en latin jusqu'au Concile Vatican II, de sorte que la transition vers la forme était "comme main dans la main". Dès que nous avons pris la forme extraordinaire de la messe et que nous sommes retournés au rite carmélite traditionnel, tout avait un sens, dit-elle. Toutes nos coutumes - nous comprenions pourquoi nous les avions, parce qu'elles découlaient toutes de la liturgie, alors qu'avant cela, il y avait eu une coupure."

En reprenant la Messe traditionnelle, a expliqué Mère Stella, il y a eu "une explosion complète de grâce et de joie pour les sœurs". Les moniales sont passées du Novus Ordo en 2000, "et depuis lors, nous avons eu une grande augmentation des vocations, et l'esprit de la communauté a été celui de la joie et de la croissance dans la vie spirituelle".

L'ancienne liturgie et les traditions de l'Église étant maintenant fermement ancrées dans l'ordre, "les jeunes femmes écrivent, frappent à la porte pour entrer", dit Mère Stella. "La croissance est très claire et très palpable."

Dans le Corps du Christ, Mère Stella a déclaré : "Les missionnaires sont les mains et les pieds, et ils font tout le travail manuel très dur - mais ils ne pourraient jamais faire ce qu'ils font sans le cœur. Et le cœur de l'Église est la vie contemplative."

Que se passerait-il, demandait LifeSite, si les ordres contemplatifs disparaissaient, comme c'est le cas de nombreux ordres aujourd'hui ?

Mère Stella a répondu de derrière la grille :

"Je pense qu'il y aurait un effondrement complet de la foi dans le monde entier s'il n'y avait pas les monastères contemplatifs qui prient pour ceux qui, dans le monde, s'efforcent de convertir les âmes au Christ. Ce serait absolument impossible."

 

source

 

comme pour les moines de Fontgombault postée ce 13  Août déjà 12000 vues !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 16 Août 2019

 

 

Iddo van der Giessen (1995) a pris des cours d'orgue avec son père Jaap van der Giessen et plus tard avec Ronald de Jong à Zoetermeer dès l'âge de six ans. Il a terminé son baccalauréat en musique au Conservatoire royal de La Haye avec Jos van der Kooy avec un récital en anglais complet. Il poursuit ses études avec Jos van der Kooy au Master of Music. En 2019, il termine ses études de musique religieuse à la Codarts School of the Arts de Rotterdam. Il a suivi des master classes avec Ludger Lohmann et Leo van Doeselaar, entre autres.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 16 Août 2019

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 15 Août 2019

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 15 Août 2019

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 15 Août 2019

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 14 Août 2019

 

 

 

Médaille d'or à Lima 2019 grâce à Dieu et à la Vierge Marie

Une médaillée d'or aux Jeux panaméricains de Lima 2019 a remercié Dieu et la Vierge Marie pour son  triomphe.

"Merci à mon Dieu et à ma Dame Aparecida", écrivait Valeria Kumizaki dans son récit Instagram après avoir vaincu la Canadienne Kathryn Campbell en finale de karaté dans la catégorie des 55 kg.

Après avoir remercié son entraîneur, la karateca a également remercié " ma famille pour tout le soutien, tout le comité technique et mes sponsors me font confiance.

Notre Dame Aparecida est la Patronne du Brésil.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 13 Août 2019

"Dios no te promete una travesía fácil, pero si un aterrizaje seguro"

 

 

. Kevin un enfant responsable, à son jeune âge a déjà une vocation claire ❤👍es charismatique, serviable, aimant, est un Salésien DE CORAZÓN❤

et met en pratique la devise suivante :

"Un jeune homme de Dieu ne se contente pas d'un amour mondain, un jeune homme amoureux de Dieu cherche un amour qui le portera à  marcher vers la sainteté"

Kevin un niño responsable, a su corta edad ya tiene clara su vocación ❤👍es carismatico, servicial, amoroso, es todo un SALESIANO DE CORAZÓN❤ y pone en practica el siguiente lema:

"Un joven de Dios nl se conforma con un amor mundano, un joven enamorado de Dios busca un amor con el cual caminar a la santidad"

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0