Publié le 21 Mars 2021

 

 

 

" Tout est dans l'intention: comme nous pouvons sanctifier les moindres choses, transformer les actes les plus ordinaires de la vie en actes divins ! Une âme qui vit unie à Dieu ne fait que du surnaturel, et les actions les plus vulgaires, au lieu de la séparer de  Lui, ne font au contraire que l'en rapprocher toujours plus... Vivons ainsi, et le Maître sera content, et au soir de chaque jour, Il trouvera une gerbe à moissonner dans nos âmes. "

sainte Elisabeth de la Trinité. 

 

 

 

Alors que nous entrons dans la période de deux semaines appelée semaine de la passion, la Sainte Mère Église, à travers les paroles de saint Paul aux Hébreux, tourne notre attention vers le sang du Christ, ce sang qui sera versé le Vendredi saint et qui nous sera donné à boire dans  le très Saint Sacrement. 

 

L'apôtre compare les sacrifices de l'Ancienne Loi dans lesquels le sang des animaux était offert à Dieu pour réaliser une purification rituelle, avec le Sang du Christ qui purifie efficacement nos âmes en effaçant nos péchés. 

Le premier incident dans les Saintes Écritures où nous sommes confrontés à l'effusion de sang est le meurtre d'Abel par son frère Caïn. Dieu, essayant de solliciter du meurtrier une forme de regret pour son crime qu'il croyait caché, lui déclare que le sang de son frère crie de la terre. Depuis que la terre s'est ouverte pour engloutir le sang innocent, elle est maudite par Dieu comme l'est le meurtrier. 

Mais dans la Nouvelle Alliance, le Fils de Dieu lui-même verse son propre sang, et saint Paul nous dit que son sang parle plus fort et mieux que celui d'Abel. En d'autres termes, les crimes de l'homme ne peuvent pas étouffer l'appel miséricordieux du Sang de Jésus toujours prêt à expier les péchés des hommes, les péchés du monde entier, et même les péchés de nombreux autres mondes s'ils existaient. 

Il ne vient jamais de moment où le pouvoir de satisfaire fait défaut au sang du Christ car sa valeur est infinie grâce à l'union hypostatique. 

C'est le Sang même de l'Homme Dieu, et une seule goutte suffit pour sauver le monde entier. 

De nombreux saints, suivant les traces des apôtres, ont été inspirés à s'unir au Sang de Jésus. 

Dans un passage bien connu de son autobiographie, sainte Thérèse de Lisieux écrit ces paroles sur lesquelles nous ferons bien de méditer fréquemment: 

«Un dimanche, en regardant une image de notre Seigneur sur la croix, j'ai été frappée par le sang qui coulait d'un des mains divines. J'ai ressenti une grande douleur en pensant que ce sang tombait au sol sans que personne ne se hâte de le ramasser. J'étais résolu à rester en esprit au pied de la Croix et à recevoir la rosée divine. J'ai compris que je devais alors le répandre sur les âmes. Le cri de Jésus sur la croix résonnait continuellement dans mon cœur: «J'ai soif!» Ces paroles ont enflammé en moi un feu inconnu et très vivant. Je voulais donner à boire à mon bien-aimé et je me sentais consumé par une soif d'âmes. Jusqu'à présent, ce ne sont pas les âmes des prêtres qui m'attirent, mais celles des grands pécheurs; J'ai brûlé pour les arracher aux flammes éternelles » (Histoire d'une âme).

La perspicacité de sainte Thérèse dans ce mystère lui donnera l’incitation à faire d’elle chaque pensée, parole et acte un sacrifice à Jésus; les petites choses de chaque jour qu'elle a offertes avec beaucoup d'amour, les unissant au Sang de Jésus, et ainsi elle est devenue avec Lui et à travers Lui une source de salut pour de nombreuses âmes qui ont depuis imité sa Petite Voie, par un amour pur qui imite l'amour de Dieu en ce qu'il est désintéressé, inconditionnel, gratuit et vivifiant. 

Sainte Thérèse voulait être une martyre et verser son sang pour Jésus, mais Jésus était satisfait de son intention et Il a accepté l'offrande humble et persévérante de toute sa vie, sa courte vie, comme un martyre d'amour. 

Cependant, il existe de nombreuses autres âmes dont Dieu accepte le sacrifice du sang. D'innombrables martyrs remplissent chaque jour les pages de notre martyrologe. 

Nous savons qu'en ce moment même il y a des âmes qui offrent leur vie en prison et en martyre pour le nom du Christ. Nos pensées vont en particulier aux catholiques chinois martyrisés, trahis aux mains d'un régime impie par ceux-là mêmes qui devraient les protéger. Nos pensées vont aux nombreux chrétiens dans les pays sous domination islamique et aux nombreux autres dans les pays occidentaux livrés à des idéologies corrompues et à un esprit anti-chrétien croissant qui fait que le martyre dans nos pays n'est plus une impossibilité.  (les victimes de l'euthanasie dans les pays d'Europe, aujourd'hui en Espagne.) 

Cela pourrait être le moment opportun pour nous de rafraîchir nos souvenirs sur le texte du  Troisième Secret de Fatima. Sœur Lucie écrit:

«À gauche de Notre-Dame et un peu au-dessus, nous avons vu un Ange avec une épée flamboyante dans sa main gauche; clignotant, il a émis des flammes qui semblaient mettre le feu au monde; mais ils s'éteignaient au contact de la splendeur que Notre-Dame irradiait vers lui de sa main droite: en montrant la terre de sa main droite, l'Ange cria à haute voix: «Pénitence, Pénitence, Pénitence!».

Et nous avons vu dans une immense lumière qui est Dieu: «quelque chose de similaire à la façon dont les gens apparaissent dans un miroir quand ils passent devant lui» un évêque vêtu de blanc «nous avons eu le pressentiment  que c’était le Saint-Père». 

"Autres évêques, prêtres, religieux et religieuses montant une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande croix de troncs grossièrement taillés comme d'un liège à l'écorce; avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruines et à demi tremblante d'un pas hésitant, affligé de douleur et de chagrin, il pria pour les âmes des cadavres qu'il rencontra sur son chemin; arrivé au sommet de la montagne, à genoux au pied de la grande croix, il fut tué par un groupe de soldats qui lui tirèrent des balles et des flèches, et de la même manière moururent les uns après les autres les autres évêques, prêtres, hommes et femmes Religieux et divers laïcs de rangs et de positions différents.

 "Sous les deux bras de la croix, il y avait deux anges chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui se dirigeaient vers Dieu ».

Cette scène apocalyptique, comme toutes celles de la Sainte Écriture, avec son message terrifiant, contient une immense consolation, car nous voyons que ceux qui se dirigent vers Dieu sont unis à la passion du Christ, mais que leur sang, leurs sacrifices, leur prières, profitent à tous les autres qui suivent leur exemple.

Prenons donc, mes chers Frères et Amis, en cet anniversaire du trépas de notre saint Père saint Benoît, dont nous célébrerons la fête demain, toujours plus à cœur ces paroles qui concluent le prologue de la Règle: « Nous participerons aux souffrances du Christ par la patience, afin de mériter d'avoir part à son Royaume». Renouvelons l'offrande de notre vie avec lui.

 Aimons-le intensément pour réparer pour  ceux qui ne le font pas.

Et que Marie Immaculée, que nous honorerons cette semaine le jeudi dans le mystère de l'Annonciation et le vendredi en tant que Mère des Douleurs - ces deux jours où elle a accueilli le Dieu incarné dans ce monde et l'a accompagné lorsqu'il l'a quitté -, ainsi que saint Joseph, intercèdent pour nous et partagent avec nous un peu de la vue qu'ils avaient de ce que signifie suivre le Christ,

per crucem ad lucem,

à travers la croix,

jusqu'à la lumière éternelle. 

 

 Fr Pius Mary Noonan + O.S.B 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #homélies

Repost0

Publié le 20 Mars 2021

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 20 Mars 2021

 

Father Sebastian Crawford, (Chavagnes teacher 2009 to 2014), ordained subdeacon

Bishop Juan Ignacio Arrieta Ochoa de Chinchetru

que de souvenirs ,

union de prières. bravo Sebastian .. !

quelqu'un que j'aimais beaucoup. ... , quel carême ! deo gratias.

Philippe.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 20 Mars 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 20 Mars 2021

 

 

 

 

 

le petit Placide se joint à la joie des parents pour la naissance d'Aloïs , 

(origine tchèque normal ... , la dernière c'était pour l'Epiphanie, lui pour la st Joseph, le prochain pour le 15 Août ? hi hi hi 2022, évidement.

Comme j'ai pas de famille, j'ai jamais eu cette chance d'avoir un filleul. trop indigne du clan , sans doute .!  )

 

en la fête de Saint Joseph.

avec toutes mes félicitations et l'assurance de mes prières pour cet heureux évènement. st Joseph, priez pour lui. 

Philippe. 

décidément.. quel carême ! j'étais avec brother Philip ce matin, à la messe , mon havre de paix. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 20 Mars 2021

 

 

 

Son rôle discret mais essentiel dans la vie de Notre-Seigneur et de Notre-Dame est celui qui nous inspire, nous attire, nous entraîne toujours plus dans l'adoration silencieuse. 

En effet, la Sainte Écriture, même si elle enregistre un certain nombre d'actions de saint Joseph, ne nous transmet pas une seule de ses paroles. Les seuls mots que nous savons qu'il a prononcés à coup sûr, et souvent, étaient JÉSUS et MARIE - et ces deux mots suffisent.

 

 Le silence de saint Joseph est ce qui l'amène à découvrir à un niveau toujours plus profond les merveilles de la grâce divine à l'œuvre dans sa propre maison, sous ses yeux. C'est ce qui lui permet de grandir dans toutes les vertus. Ce jour-là, nous pouvons réfléchir à quelques-unes d'entre elles. 

 

Tout d'abord, sa confiance inébranlable en Dieu. 

Les épreuves de la Sainte Famille étaient nombreuses et graves: malentendus et scandales possibles dus à la manière inattendue et inhabituelle de la conception de l'Enfant divin, danger de persécution sanglante et de mort aux mains d'un tyran méchant, pauvreté réelle qui est dû à la persécution, l'exil dans une terre étrangère pendant plusieurs années où il a dû travailler dur pour gagner le pain de la Sainte Famille. 

Au milieu de tout cela, saint Joseph a confiance en Dieu; il sait que Dieu a le contrôle et qu'il n'y a rien à craindre. 

La preuve la plus concluante de cette confiance totale de notre saint est sa capacité à dormir dans le tourment. 

L'ange est obligé de lui apparaître en rêve; il ne reste pas éveillé en s'inquiétant et en s'inquiétant, comme nous l'aurions probablement fait. 

Le sommeil de saint Joseph contient une leçon très profonde pour nous tous, dans des moments où l’avenir est incertain et le plan de Dieu indéchiffrable. 

Il est normal que nous ne puissions pas sonder Ses voies, car Il est Dieu et nous ne sommes que des mortels. 

Apprenons à dormir pendant la tempête et écoutons les anges. 

Deuxièmement, son obéissance. Lorsque Joseph reçoit l'ordre de prendre Marie chez lui, lorsqu'il reçoit l'ordre de fuir en Égypte et de revenir plusieurs années plus tard. Dans tous les cas, il obéit sans délai et sans comprendre. Il aurait pu avoir mille objections. Pourquoi devons-nous fuir? Cet enfant n'est-il pas Dieu? S'Il l'est, Il n'a rien à craindre, n'est-ce pas? Pourquoi en Egypte? Pourquoi pas simplement de l'autre côté du Jourdain, ou vers un autre endroit plus près de chez nous et où nous connaissons la langue? St Joseph ne pose aucune question, car il sait que Dieu est aux commandes. 

Il est le serviteur, il obéira et sera le ministre du salut, comme nous le dit l’hymne de ce matin: il a servi le plan de salut de Dieu et l'a rendu possible grâce à son obéissance inconditionnelle. Apprenons la valeur de l'obéissance, le bonum obedientiae, dont parle saint Benoît dans la Règle, car nous savons avec le livre des Proverbes que l'homme obéissant va de vainqueur en victoire - vir obediens loquetur victorias. 

Troisièmement, sa pureté. 

Quand on considère que Joseph a été donné à vivre dans l'intimité de la vie conjugale avec la Vierge Immaculée, le niveau de sa propre pureté devient trop clair. Dieu n'aurait confié son plus grand trésor à personne mais au plus fiable, au plus pur, celui à qui on pouvait confier le trésor de l'univers, grâce à sa vertu angélique.

 Enfin, une quatrième vertu que nous pouvons considérer aujourd'hui est son courage, on pourrait dire sa virilité. 

St Joseph n'est pas un faible, il n'est pas un lâche, il ne fuit pas les défis et les épreuves, les fardeaux et les tâches. Il se lève pour relever les défis et s'acquitte d'une manière digne et virile. Dans notre tradition, c'est la vertu cardinale de la force, et c'est une vertu que nous voyons peu aujourd'hui. 

 

Demandons à saint Joseph une part de ces vertus qu'il pratiquait à un degré éminent. Demandons-lui d'inspirer aux hommes d'Église, évêques et prêtres, le courage, la force de prêcher la parole de Dieu avec audace. Puisse-t-il inspirer les évêques à utiliser les deux extrémités de leur crosse, l'extrémité supérieure courbée pour maintenir les moutons dans la bergerie, l'extrémité pointue inférieure pour conjurer les attaques des loups, c'est-à-dire des hérétiques et des pervers, satellites de Satan, qui corrompent la foi et la morale des enfants de l'Église. 

 

Que le clergé redécouvre l'audace des apôtres et soit toujours prêt à verser son sang pour les fidèles, pour la vérité, pour la sainteté, et ne jamais compromettre l'honneur de l'Immaculée Epouse du Christ, la sainte Église catholique.

 

Demandons à saint Joseph d'élever de nombreux saints pères de famille qui, avec un cœur pur et courageux, ne permettront pas que la famille chrétienne soit violée, qui défendront la vertu et la foi de leurs femmes et enfants sans faute, et même à leur propre compte. 

Le vrai père doit être prêt à verser son sang pour sa famille comme le Christ a versé son sang pour son Église. 

Demandons à saint Joseph de veiller sur les femmes dans l'Église, tout comme il veillait sur Marie Immaculée, de restaurer et de protéger la chasteté, d'inspirer à de nombreuses jeunes femmes le désir de consacrer leur vie à Dieu et d'œuvrer avec acharnement à la restauration de la vie religieuse féminine dans notre Église. 

Bon Saint Joseph, regardez le troupeau de Jésus, qui dans cette vie vous a regardé comme à son Père. Protégez le corps mystique du Christ comme vous l'avez fait pour son corps physique. Ne laissez pas l'ennemi de notre race l'emporter.

 O Vous la terreur des démons, jetez dans l'abîme infernal tous les démons qui minent notre Église, détruisent nos familles, corrompent notre jeunesse. Sous ta protection, que la sainte Église de Dieu connaisse une nouvelle ère de paix, afin qu'elle soit à nouveau la lumière des nations pour le salut de nombreuses âmes.

 

un moine osb + 

 

 

it's my friend.. 

Prague:

Comment est la sagesse de Dieu.. 

comment la sagesse de Dieu se soucie tendrement  dans les bourgeons de la prochaine beauté du printemps, ainsi st Joseph.. 

A tous ceux qui travaillent au quotidien, 

vous donnez force et encouragement

afin que notre travail terrestre soit glorifié  dans les cieux. Ô Saint Joseph. 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #homélies

Repost0

Publié le 18 Mars 2021

 

 

 

 

 

sainte fête à nos moines. 
 

 merci..trop belle messe .. !

heureux. quelle journée.. 

pour Peter, super organiste,  Prague. happy St Joseph ! ph 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 18 Mars 2021

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 17 Mars 2021

 

 

 

 

 

Seigneur, ayez pitié de nous. (bis)
Jésus-Christ, ayez pitié de nous. (bis)
Seigneur, ayez pitié de nous. (bis)

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.
Saint Joseph, priez pour nous.
Illustre descendant de David, priez pour nous.
Lumière des Patriarches, priez pour nous.
Époux de la Mère de Dieu, priez pour nous.
Chaste gardien de la Vierge, priez pour nous.
Nourricier du fils de Dieu, priez pour nous.
Zélé défenseur de Jésus, priez pour nous.
Chef de la Sainte Famille, priez pour nous.
Joseph très juste, priez pour nous.
Joseph très chaste, priez pour nous.
Joseph très prudent, priez pour nous.
Joseph très courageux, priez pour nous.
Joseph très obéissant, priez pour nous.
Joseph très fidèle, priez pour nous.
Miroir de patience, priez pour nous.
Ami de la pauvreté, priez pour nous.
Modèle des travailleurs, priez pour nous.
Gloire de la vie de famille, priez pour nous.
Gardien des vierges, priez pour nous.
Soutien des familles, priez pour nous.
Consolation des malheureux, priez pour nous.
Espérance des malades, priez pour nous.
Patron des mourants, priez pour nous.
Terreur des démons, priez pour nous.
Protecteur de la Sainte Eglise, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

V. Dieu l'a établi le chef de sa maison.
R. Et l'intendant de tous ses biens.

Prions :
O Dieu, qui, par une providence ineffable, avait daigné choisir le bienheureux Joseph, pour être l'époux de votre Sainte Mère, faites, nous vous en prions, que, l'honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l'avoir pour intercesseur dans le ciel : Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

avec nos moines, après les Vêpres du jour,  

en action de grâces. 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 17 Mars 2021

Rédigé par Philippe

Repost0